« L’e-book pourrait progresser de 330% cette année »

« L’e-book pourrait progresser de 330% cette année »

En 2013 la vente de livres numériques pourrait progresser de 330% dans notre pays. C’est du moins ce que prétend Bookboon.com, une maison d’édition danoise d’e-books (gratuits), sur base d’une enquête qu’elle a menée.  A condition que l’industrie du livre remédie  à certaines critiques justifiées.

Un énorme potentiel

2013 sera-t-elle l’année de la grande percée du livre numérique ? A en croire Bookboon.com cela ne fait pas l’ombre d’un doute : l’éditeur tire cette conclusion suite à  une enquête qu’il  a mené auprès de 1.651 Belges. Il en ressort qu’aujourd’hui  tout au plus 8,1% des personnes interrogées  ont déjà acheté un e-book.


Néanmoins plus d’un quart (26,7%) des répondants ont l’intention d’acheter un e-book cette année :  « La consommation de livres numériques en Belgique pourrait progresser de 330% en 2013 », en conclut le COO Thomas Buus Madsen. Plus encore, d’ici trois ans près de la moitié des Belges (47,5%) pensent acheter davantage d’e-books que de livres papier.


Offre trop limitée et trop cher

Mais il y a une condition à cette croissance : le secteur du livre devra d’urgence fournir des efforts, car le Belge émet de nombreuses critiques face à l’e-book. Ainsi 37% des répondants estiment que les livres digitaux sont trop chers, 29,9% se disent insatisfaits de l’offre trop limitée et 31,5% éprouvent  des difficultés à télécharger  l’e-book sur leur lecteur ou leur tablette. « Actuellement la Belgique se situe, là où se trouvait la Grande-Bretagne et les Etats-Unis il y a trois ans », affirme Thomas Buus Madsen.


Par ailleurs nos voisins du nord partagent le point de vue des Belges : une enquête similaire y a révélé  un taux de satisfaction peu élevé. « Les gens sont curieux et téléchargent leurs premiers e-books. Mais ils sont nombreux à être déçus, notamment par le manque de titres disponibles », ajoute le COO de Bookboon.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: