« Une bonne politique de retour est la meilleure manière de fidéliser les clients »

« Une bonne politique de retour est la meilleure manière de fidéliser les clients »

(publireportage) En ligne, il est bien logique que vous puissiez renvoyer un article qui ne vous va pas. Pour les boutiques, la politique de retour peut toutefois s’avérer très lourde à déployer. Le système de retour de bpost leur simplifie la vie.

Renvoyer un paquet ? Un jeu d’enfant

D’après une enquête européenne, neuf acheteurs en ligne sur dix trouvent indispensable de pouvoir renvoyer facilement leurs achats. Le succès d’une boutique en ligne dépend donc de sa politique de retour. Celle qui ne propose pas de solution de retour claire et simple perd finalement beaucoup d’acheteurs. Les boutiques mieux armées sur ce plan peuvent, par contre, compter sur une plus grande fidélité de leur clientèle et sur plus d’achats récurrents.

 

Au fond, une bonne politique de retour est la meilleure manière de fidéliser les clients à une boutique en ligne. Mais la solution de retour idéale diffère d’une boutique à l’autre. Via un bureau de poste, un point poste ou un distributeur de paquets ? Le client choisit lui-même où et quand il souhaite restituer son paquet.

 

Grâce aux 1 250 points d’enlèvement et aux 135 distributeurs de paquets de bpost, renvoyer un paquet devient un jeu d’enfant. Un jour après son dépôt, un paquet « national » est déjà de retour à son point de départ. Et il n’en faut pas beaucoup plus pour acheminer un paquet à l’étranger. Le commerçant convient avec bpost qui assume les frais de retour : lui-même, le client ou chacun des deux.


Cliquez ici pour plus de informations sur les services de renvoi de paquets de bpost.

Laissez-y vos coordonnées et bpost vous enverra, sans engagement, la version électronique de sa brochure sur le renvoi des paquets, ou contactez bpost au 02 201 11 11 pour une solution sur mesure.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Rakuten jette un pont vers l’e-acheteur japonais

30/10/2017

Dans l’ombre d’Alibaba et Amazon, le japonais Rakuten Ichiba connaît un développement prospère.  Différentes chaînes occidentales ont recours à la plate-forme en vue de commercialiser leurs produits auprès des e-acheteurs japonais.

Whole Foods booste le chiffre d’affaires d’Amazon

27/10/2017

Au troisième trimestre le géant américain du e-commerce Amazon a enregistré une forte croissance de son chiffre d’affaires, en partie grâce à Whole Foods, dont les ventes pour la première fois ont été reprises dans les résultats.

Coolblue lance une app belge

25/10/2017

Coolblue vient de lancer une app pour le marché belge, disponible en néerlandais et en français, mais pour l’instant uniquement sur iOS. Selon l’e-tailer hollandais, l’app est le moyen le plus rapide pour faire son shopping sur le webshop.

Plus de la moitié des foyers américains envoûtés par Amazon

21/10/2017

Sur une estimation de 126 millions de foyers aux EU, pas moins de 90 millions d’Américains sont membres d’Amazon Prime, le programme de fidélité d’Amazon.  Amazon domine donc le marché intérieur.  Quelles leçons l’Europe peut-elle en tirer ?

Le travail de nuit dans l’e-commerce autorisé à partir du 20h

20/10/2017

Le gouvernement va adapter l’accord conclu cet été concernant le travail de nuit dans l’e-commerce. Désormais le travail de nuit sera autorisé à partir de 20h moyennant l’accord d’un seul syndicat.

Lancement de Safe.Shop, premier label de confiance mondial du e-commerce

16/10/2017

L'Ecommerce Foundation vient de lancer Safe.Shop, le premier label de confiance international du secteur du e-commerce. Pour l’instant seuls douze pays sont affiliés, mais d’autres devraient s’y ajouter rapidement.

Back to top