‘Vidéo on demand’ représente un quart du marché belge de la vidéo | RetailDetail

‘Vidéo on demand’ représente un quart du marché belge de la vidéo

‘Vidéo on demand’ représente un quart du marché belge de la vidéo

En 2011 les Belges ont dépensé 60 millions d’euros en ‘vidéo à la demande’ (‘Video on demand’ ou VOD), l’équivalent de 23% du marché total de la vidéo et une multiplication par dix par rapport à 2006. Rien d’étonnant donc à ce que la vente et la location de DVD ne cessent de dégringoler et que de plus en plus de vidéothèques se voient contraintes de fermer boutique.

Vente et location sous pression

L’année dernière dans notre pays le montant dépensé en achat et location de films vidéo s’élevait à 260 millions d’euros, une baisse de plus de 5% par rapport à l’année d’avant. « Cette baisse était attendue », explique Olivier Maeterlinck, directeur de Belgian Entertainment Association dans le journal De Standaard : « Tout comme dans l’industrie de la musique, nous constatons une évolution vers la vente digitale. Le marché des disques physiques a la vie dure et l’on compte sur la VOD pour compenser cette perte. »


Malgré une forte croissance du chiffre d’affaires de la VOD, cela ne suffit pas à combler ces pertes. En effet la vente et la location de DVD  ont fortement régressé : de 266,1 millions d’euros en 2007 à 200,1 millions en 2011. Le nombre de DVD vendus a chuté de 11% à 13,8 millions de pièces.


La location des disques physiques connaît une baisse encore plus dramatique : en 2011 les Belges en ont loué pour 12,2 millions d’euros, soit trois fois moins qu’il y a cinq ans. En Europe occidentale, la Belgique est d’ailleurs le pays enregistrant la plus forte baisse du nombre de vidéothèques : en 2011 notre pays comptait encore à peine 382 vidéothèques, soit la moitié par rapport à 2006.


Belgacom et Telenet

Une chose est certaine : la vidéo à la demande a profondément changé le comportement du téléspectateur belge. En 2011 un ménage belge dépensait en moyenne 12,7 euros à télécharger ou visionner online des films et des séries télévisées, soit 2,5 fois plus que la moyenne européenne se situant aux alentours de 5 euros.


L’explication du succès grandissant de la VOD dans notre pays paraît évidente : l’essor de la télévision digitale. Les chiffres le prouvent, le Belge commande ses films quasi exclusivement via son fournisseur de télévision digitale. « Tant que quelques grands opérateurs dominent le marché, Belgacom et Telenet en Flandre et Belgacom et Voo en Wallonie, les autres acteurs auront du mal à se frayer un passage », estime-t-on chez Belgian Entertainment Association.


C’est également la raison pour laquelle la location et la vente de vidéos via iTunes notamment ont du mal à décoller en Belgique. Peut-être l’introduction prochaine de You Tube Rental en Europe pourra-t-elle changer cette situation …

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Colruyt participe au service de courses de PostNL

20/02/2018

Aux Pays-Bas le nouveau service Stockon, en collaboration avec PostNL, livrera désormais les courses à domicile toutes les deux semaines. A noter que les marques maison portent le label Boni, la marque propre de la chaîne de supermarchés belge Colruyt.

L’Union européenne bannit le géoblocage

07/02/2018

Désormais les consommateurs ne pourront plus être redirigés automatiquement ou bloqués en fonction de leur lieu de résidence lorsqu’ils  surfent sur un site étranger. Le Parlement européen est parvenu à un accord concernant l’interdiction du géoblocage.

JD.com lorgne l’Europe

06/02/2018

Dans les prochaines années le chinois JD.com envisage de conquérir l’Europe, à commencer par la France. L’e-commerçant chinois entend ainsi concurrencer le géant américain Amazon.

Sofie Geeroms, nouvelle directrice générale de BeCommerce

31/01/2018

Passation de pouvoir chez BeCommerce, l'association professionnelle belge des e-commerçants : Sofie Geeroms a été nommée comme nouvelle directrice générale et succède à Carine Moitier, fondatrice de Bivolino.com.

Carrefour va collaborer avec Showroomprivé

12/01/2018

Carrefour acquiert une participation minoritaire de 17% dans le site de ventes flash Showroomprivé. Le groupe de supermarchés français veut accroître sa portée numérique et sa part non alimentaire.  L’ex-actionnaire Conforama y perd des plumes.

Amazon lance ses marques de distributeur en Europe

14/12/2017

A l’heure où Amazon Prime s’invite dans de plus en plus de pays européen, Amazon débarque avec ses propres marques FMCG.  Ces dernières semaines, le supermarché en ligne a lancé de nouveaux produits sous label privé en Europe et ce n’est pas terminé.

Back to top