3 Suisses abandonne définitivement son catalogue papier

3 Suisses abandonne définitivement son catalogue papier

Le géant français de la vente à distance 3 Suisses abandonne son célèbre catalogue. L’édition Printemps-Été 2014 sera la toute dernière : cette brique de 930 pages, imprimée à 8 millions d’exemplaires doit finalement s’incliner face au repositionnement de l’entreprise en tant qu’acteur internet.

Exit « big book »

Selon Les Echos, la direction de 3 Suisses a annoncé la fin du « big book » - le nom donné en interne à ce gros catalogue semestriel – il y a une quinzaine de jours. Une nouvelle qui n’a pas de quoi surprendre : en France, berceau de la vente par correspondance, le groupe a enregistré l’an dernier un chiffre d’affaires en forte baisse et a essuyé une perte – pour la cinquième année consécutive - de 60 à 70 millions d’euros.


Certes 3 Suisses a un handicap de taille : dans l’univers du ‘fast-fashion’ de Zara et H&M les collections se suivent à un rythme de plus en plus rapide ; un système diamétralement opposé à un modèle d’affaires basé sur un gros catalogue d’une durée de vie de six mois, qui nécessite un stock important ; un problème auquel que ne sont pas confrontés les ‘pure players’ comme ASOS, Zalando, voire même VentePrivée.


Nouveaux patrons, nouvelles lois

La suppression du catalogue est l’une des premières grandes décisions prises par le tout nouveau patron Eric Dubois. Il remplace Caroline Liévois, qui ces deux dernières années n’est pas parvenue à remettre 3 Suisses France sur les rails.


Dubois n’en est d’ailleurs pas à sa première mission de ce genre. Précédemment il avait déjà, à la demande de l’ancien PPR (l’actuel Kering), transformé le véadiste scandinave Ellos en acteur internet, avant sa cession au fonds Nordic Capital en 2013. Un exploit qu’il aura à réitérer en France à la demande du nouveau propriétaire allemand Otto Group.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Alibaba investit des milliards dans des magasins physiques

28/08/2017

Ces deux dernières années, l'e-commerçant chinois Alibaba a investi près de 7 milliards d’euros dans le retail physique.  Avec Hema Xiansheng, le groupe compte déjà 13 supermarchés en propre et a racheté le grand magasin de luxe Intime en janvier.

Alibaba dépasse les attentes

17/08/2017

Au premier trimestre de son exercice comptable le géant chinois du e-commerce Alibaba a dépassé les attentes des analystes : le chiffre d’affaires a progressé de plus de 55% et le bénéfice a doublé par rapport à l’année précédente.

Aldi se lance dans la livraison à domicile aux Etats-Unis

16/08/2017

Aux USA le discounter allemand Aldi, en collaboration avec la start-up américaine Instacart, va désormais livrer les commandes online à domicile endéans l'heure. Réaction d’Amazon : « Chez nous, vous pouvez retirer votre commande après deux minutes. »

L’essor du mobile dope les résultats de Yoox-Net-a-Porter

03/08/2017

Yoox-Net-a-Porter a réussi à dépasser les prévisions des analystes au cours du semestre écoulé, un résultat essentiellement dû à l’augmentation des ventes mobiles qui représentent pour la première fois plus de la moitié du chiffre d’affaires.

Lidl construit un nouveau centre de distribution à Venlo

01/08/2017

Lidl va ouvrir un nouveau centre de distribution à Venlo, qui sera chargé de servir les clients du webshop. Il s’agirait d’un projet international, et non d’une initiative de Lidl Nederland.

Amazon installe des casiers de réception de colis chez le consommateur

31/07/2017

Amazon a présenté The Hub, un système de casiers de réception de colis qui peuvent être installés partout. Il existe des casiers de différents formats que l’on aménage indifféremment à l’intérieur ou l’extérieur du bâtiment. 

Back to top