7 Belges sur 10 préfèrent le magasin physique plutôt que le webshop

7 Belges sur 10 préfèrent le magasin physique plutôt que le webshop

Pas moins de 72% de consommateurs belges préfèrent acheter leurs cadeaux de fin d’années dans un vrai magasin, plutôt que via internet. Pourcentage nettement plus élevé que la moyenne européenne de 53% environ. Pour ce qui est du m-commerce la Belgique obtient le moins bon score parmi les pays européens. C’est ce qu’a  annoncé la cabinet d’audit et de conseil Deloitte en marge de son étude de la période des fêtes de fin d’année.

Diverses raisons

Le fait que le Belge soit à la traîne en matière de shopping online, s’explique par diverses raisons, selon Matthieu Van Der Schueren, directeur chez Deloitte Belgique. « Les principales raisons de la réticence du consommateur belge à acheter online sont les suivantes : l’inquiétude au niveau de la sécurité des achats en ligne, la méfiance à transmettre des données personnelles via internet et le fait que le consommateur préfère voir et essayer les produits/services en vrai. » Les arguments classiques auxquels le secteur du e-commerce est confronté depuis longtemps.


Toutefois Van Der Schueren mentionne un nouvel élément : « la forte urbanisation de la Belgique joue également un rôle : les magasins à proximité offrent un très large choix. »

 

Le m-commerce limité en Belgique

D’autre part les nouvelles technologies permettant de faire son shopping via smartphone sont encore loin d’être bien intégrées dans notre pays. Plus encore, le nombre de consommateurs ayant acheté des produits ou services via le téléphone mobile est le plus bas en Belgique  par rapport au reste de l’Europe ; nombre qui n’atteint que 9%, toujours selon l’étude de fin d’année de Deloitte.


Toutefois Deloitte Belgique s’attend à une croissance du m-commerce « étant donné que de plus en plus de consommateurs auront littéralement la technologie en mains et que les retailers proposeront davantage de possibilités. »

 


Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Rakuten jette un pont vers l’e-acheteur japonais

30/10/2017

Dans l’ombre d’Alibaba et Amazon, le japonais Rakuten Ichiba connaît un développement prospère.  Différentes chaînes occidentales ont recours à la plate-forme en vue de commercialiser leurs produits auprès des e-acheteurs japonais.

Whole Foods booste le chiffre d’affaires d’Amazon

27/10/2017

Au troisième trimestre le géant américain du e-commerce Amazon a enregistré une forte croissance de son chiffre d’affaires, en partie grâce à Whole Foods, dont les ventes pour la première fois ont été reprises dans les résultats.

Coolblue lance une app belge

25/10/2017

Coolblue vient de lancer une app pour le marché belge, disponible en néerlandais et en français, mais pour l’instant uniquement sur iOS. Selon l’e-tailer hollandais, l’app est le moyen le plus rapide pour faire son shopping sur le webshop.

Plus de la moitié des foyers américains envoûtés par Amazon

21/10/2017

Sur une estimation de 126 millions de foyers aux EU, pas moins de 90 millions d’Américains sont membres d’Amazon Prime, le programme de fidélité d’Amazon.  Amazon domine donc le marché intérieur.  Quelles leçons l’Europe peut-elle en tirer ?

Le travail de nuit dans l’e-commerce autorisé à partir du 20h

20/10/2017

Le gouvernement va adapter l’accord conclu cet été concernant le travail de nuit dans l’e-commerce. Désormais le travail de nuit sera autorisé à partir de 20h moyennant l’accord d’un seul syndicat.

Lancement de Safe.Shop, premier label de confiance mondial du e-commerce

16/10/2017

L'Ecommerce Foundation vient de lancer Safe.Shop, le premier label de confiance international du secteur du e-commerce. Pour l’instant seuls douze pays sont affiliés, mais d’autres devraient s’y ajouter rapidement.

Back to top