Accord conclu concernant le travail de nuit dans l’e-commerce

Accord conclu concernant le travail de nuit dans l’e-commerce

D’ici peu les commerçants et les chaînes de magasins seront autorisés à affecter du personnel pour emballer des commandes online de nuit. Les partenaires sociaux sont parvenus à un accord sur ce principe.

Accord concernant les « principes »

Il y a deux semaines les employeurs et les syndicats s’étaient séparés sans avoir pu conclure d’accord concernant l’e-commerce dans le secteur du commerce et de la distribution et ce après des mois de négociations laborieuses.  Mais hier, contre toute attente, le ministre fédéral de l’Emploi Kris Peeters (CD&V), annonçait un accord : « Cet accord est une étape importante », déclarait-il.


« Le choix de la concertation sociale paie. Tous les partenaires sociaux ont signé cet accord. Il y a donc maintenant une solution stable et durable pour l’e-commerce. Chaque entreprise pourra donc désormais donner un contenu sur mesure à cette CCT-cadre. Cet accord permettra de créer à court terme de nombreux emplois à part entière dans les secteurs du commerce et de la distribution. A l’heure actuelle ces secteurs, même hormis les petits détaillants indépendants, emploie déjà 250.000 personnes. »


La patate chaude refilée aux négociations CCT

Toutefois le ministre avoue qu'il reste encore du chemin à parcourir :  « Tous les signataires s’engagent sur base des principes fixés aujourd’hui à conclure des accords au niveau de l’entreprise permettant de développer les activités e-commerce et de créer des jobs ». Ou comme le formule le journal De Tijd : « L’accord sur l’e-commerce refile la patate chaude aux négociations CCT. » En d’autres termes l’affaire n’est encore dans le sac …


Pourtant Jan Delfosse, directeur général de la fédération du commerce Comeos, se dit optimiste : « Il est important que le travail de nuit soit désormais rendu possible. Ainsi nous pourrons éviter que des jobs disparaissent en Belgique. Forger des accords au niveau de l’entreprise est tout à fait possible », explique-t-il.


L’organisation des entrepreneurs indépendants Unizo se montre elle aussi satisfaite : « « Environ 60% des commandes en ligne s’effectuent entre 15h et 24h. Si en tant que vendeur vous voulez livrer le colis chez le client dès le lendemain, le traitement logistique doit se faire de nuit. Etant donné que cela n’était pas possible en Belgique, les activités e-commerce – et les jobs liés à ses activités – déménageaient vers l’étranger. A présent nos entrepreneurs pourront faire face à la concurrence venant de l’étranger et des jobs supplémentaires seront créés dans l’e-commerce en Belgique », commente Karel Van Eetvelt, administrateur délégué de l’Unizo.

 

A noter que cet accord ne concerne que les secteurs du commerce et de la distribution. Pour le secteur logistique, dont font partie les entreprises qui expédient les colis depuis des entrepôts centraux, il n’y a pas encore d’accord concernant l’assouplissement de la réglementation en matière d’e-commerce.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Amazon Echo est également disponible au Benelux

11/12/2017

Amazon a annoncé que 28 nouveaux pays, dont la Belgique et les Pays-Bas, pourront désormais se faire livrer le haut-parleur intelligent Amazon Echo.   Le lancement de son propre service de streaming musical est également prévu dans ces pays.

Les fabricants de luxe peuvent interdire à leurs distributeurs de vendre sur Amazon

07/12/2017

Les marques de luxe ont le droit d’interdire à leurs distributeurs agréés de revendre leurs produits sur des plates-formes tierces, comme Amazon. C’est ce qu’a décidé la Cour de justice de l’UE suite à un procès intenté par Coty.

Coolblue ouvre un nouveau siège principal belge

01/12/2017

La rumeur qui circulait depuis un certain temps déjà a été confirmée officiellement : l’e-tailer néerlandais Coolbue ouvre un nouveau siège principal belge à Berchem (Anvers) dans le nouveau complexe de bureaux Post X.

Forte montée du mobile lors du Black Friday et Cyber Monday aux Etats-Unis

29/11/2017

Durant le weekend de Thanksgiving, comprenant le Black Friday et le Cyber Monday, les ventes par voie mobile ont connu une forte montée aux Etats-Unis. Néanmoins la part des ventes mobiles sur l’ensemble du chiffre d’affaires online reste limitée.

Alibaba dévoile son magasin high-tech du futur

24/11/2017

Les supermarchés entièrement automatisés d’Amazon Go n’ont pas encore ouvert leurs portes  qu’Alibaba riposte déjà : le géant chinois du e-commerce présente Tmall Supermart, un supermarché débordant de gadgets technologiques.

Rakuten jette un pont vers l’e-acheteur japonais

30/10/2017

Dans l’ombre d’Alibaba et Amazon, le japonais Rakuten Ichiba connaît un développement prospère.  Différentes chaînes occidentales ont recours à la plate-forme en vue de commercialiser leurs produits auprès des e-acheteurs japonais.

Back to top