Alibaba empiète sur le terrain d’Amazon

Alibaba empiète sur le terrain d’Amazon

En lançant son site marchand  11main.com aux USA, le géant de l’e-commerce chinois Alibaba semble empiéter de plus en plus sur les plates-bandes de son rival  Amazon. L’e-tailer américiain pour sa part ne reste pas les bras croisés.

Une expansion progressive aux USA

En Chine Alibaba est un véritable colosse : l’entreprise y représente 80% de l’e-commerce et dispose de ses propres réseaux B2B et B2C. Lors du troisième trimestre 2013 – le dernier trimestre dont les chiffres ont été communiqués – l’e-tailer a réalisé un chiffre d’affaires de 1,31 milliard d’euros, dont la majeure partie provient des sites web Tmall et Taobao.


En dehors de la Chine, Alibaba  est un acteur encore peu connu, mais il n’entend pas le rester : d’ici peu Alibaba lancera son propres site marchand aux USA. Deux sociétés sœurs américaines – Vendio et Auctiva – se sont associées pour mener à bien ce projet. Le site 11main.com vendra principalement des articles de mode et des bijoux de qualité.


Même si l’arrivée d’Alibaba aux USA ne représente pas d’emblée une attaque frontale à l’égard de son rival américain Amazon,  cette première incursion  semble néanmoins une première étape dans ce sens. Par ailleurs, récemment l’e-tailer chinois a pris une participation minoritaire dans le retailer de luxe américain 1stdibs et dans le site marchand ShopRunner.


Amazon embauche massivement

Amazon de son côté ne se laisse pas impressionner. L’entreprise poursuit son expansion et embauche 2.500 personnes supplémentaires aux Etats-Unis – pour ses implantations à  Petersburg, Chester, Coffreyville, Dupont et Murfreesboro – afin de pouvoir traiter les multiples commandes de ses clients.


Ainsi les effectifs d’Amazon continuent de gonfler. Fin de l’année dernière le groupe, actif depuis 1995 seulement, employait 117.300 personnes.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Les fabricants de luxe peuvent interdire à leurs distributeurs de vendre sur Amazon

07/12/2017

Les marques de luxe ont le droit d’interdire à leurs distributeurs agréés de revendre leurs produits sur des plates-formes tierces, comme Amazon. C’est ce qu’a décidé la Cour de justice de l’UE suite à un procès intenté par Coty.

Coolblue ouvre un nouveau siège principal belge

01/12/2017

La rumeur qui circulait depuis un certain temps déjà a été confirmée officiellement : l’e-tailer néerlandais Coolbue ouvre un nouveau siège principal belge à Berchem (Anvers) dans le nouveau complexe de bureaux Post X.

Forte montée du mobile lors du Black Friday et Cyber Monday aux Etats-Unis

29/11/2017

Durant le weekend de Thanksgiving, comprenant le Black Friday et le Cyber Monday, les ventes par voie mobile ont connu une forte montée aux Etats-Unis. Néanmoins la part des ventes mobiles sur l’ensemble du chiffre d’affaires online reste limitée.

Alibaba dévoile son magasin high-tech du futur

24/11/2017

Les supermarchés entièrement automatisés d’Amazon Go n’ont pas encore ouvert leurs portes  qu’Alibaba riposte déjà : le géant chinois du e-commerce présente Tmall Supermart, un supermarché débordant de gadgets technologiques.

Rakuten jette un pont vers l’e-acheteur japonais

30/10/2017

Dans l’ombre d’Alibaba et Amazon, le japonais Rakuten Ichiba connaît un développement prospère.  Différentes chaînes occidentales ont recours à la plate-forme en vue de commercialiser leurs produits auprès des e-acheteurs japonais.

Whole Foods booste le chiffre d’affaires d’Amazon

27/10/2017

Au troisième trimestre le géant américain du e-commerce Amazon a enregistré une forte croissance de son chiffre d’affaires, en partie grâce à Whole Foods, dont les ventes pour la première fois ont été reprises dans les résultats.

Back to top