Amazon Allemagne : la grève se poursuit | RetailDetail

Amazon Allemagne : la grève se poursuit

Amazon Allemagne : la grève se poursuit

Le conflit social chez Amazon en Allemagne persiste. Hier et aujourd’hui les employés de deux centres logistiques allemands ont arrêté le travail pour réclamer des salaires plus élevés. Il s’agit de la quatrième grève depuis la mi-mai.

Des salaires selon les normes du commerce de détail / vente à distance

Cette nouvelle grève , organisée par le syndicat Verdi,  touche les sites de Bad Hersfeld et Leipzig. Selon le syndicat, parmi les 3.300 personnes travaillant par équipe dans le centre de distribution de Bad Hersfeld,  ils étaient plus de 600 à avoir arrêté le travail hier. A Leipzig, Verdi estime le nombre de grévistes à  450 sur un total de 2.000 travailleurs.


Verdi exige qu’Amazon applique les conditions  de travail et les salaires en vigueur dans le commerce de détail et dans le secteur de la vente à distance, alors que le géant de l’e-commerce de son côté entend maintenir les coûts salariaux plus avantageux du secteur logistique.


Lors d’une réaction à la télévision allemande DW, Amazon indiquait que les employés étaient bien rémunérés selon les normes du secteur logistique,  soit le secteur qui correspond le mieux aux tâches des ouvriers.


Forte hausse du salaire horaire

Les salaires horaires minimum dans le secteur logistique en Allemagne sont nettement moins élevés. Actuellement Amazon paie 9,33 euros de l’heure, mais ce tarif devrait être porté à 10,66 euros à Leipzig,  voire même 12,18 euros à Bad Hersfeld, du moins si le syndicat sort vainqueur du conflit. Au niveau des heures supplémentaires, du travail de nuit et des jours de vacances, les ouvriers du secteur logistique sont également défavorisés par rapport au commerce de détail.


En Allemagne Amazon dispose de huit sites , comptant 9.000 employés au total. Cette nouvelle grève, qui frappe le plus grand e-tailer européen,  est la quatrième  depuis le 14 mai dernier.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Amazon expulse les clients qui retournent trop de produits

24/05/2018

Amazon veut mettre un terme aux abus sur les retours : les clients qui renvoient trop d’articles ou se méconduisent sont bannis. Des dizaines d’utilisateurs se plaignent sur les réseaux sociaux de la suppression unilatérale de leur compte.

LVMH injecte des dizaines de millions dans le moteur de recherche de mode Lyst

24/05/2018

LVMH, le groupe de luxe français dirigé par Bernard Arnault, injecte des dizaines de millions de dollars dans Lyst. Grâce à ce capital, la plateforme de recherche dédiée à la mode de luxe entend accélérer son expansion mondiale.

Amazon livre des colis dans le coffre de la voiture

25/04/2018

Désormais le géant du e-commerce Amazon livre également des colis  dans le coffre de la voiture du client, et ce gratuitement. A noter que ce service est réservé aux membres Prime et qu’il n’est pour l’instant disponible qu’aux Etats-Unis.

La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.

Coolblue livre bien réellement à vélo

03/04/2018

Coolblue lance son propre service de livraison.  Avec CoolblueFietst, le retailer en électronique va livrer ses colis à vélo, et c’est une première.  Ce n’est pourtant pas un poisson d’avril même si le retailer avait fait cette annonce  le 1er avril.