Amazon nie avoir des projets de lancement d’une propre chaîne de supermarchés

Amazon nie avoir des projets de lancement d’une propre chaîne de supermarchés

Le géant du e-commerce Amazon nie avoir des projets de développement d’une propre chaîne de supermarchés qui compterait plus de 2.000 filiales.  Ces rumeurs ont fait leur apparition lorsqu'Amazon a annoncé avoir ouvert un supermarché test sans caisses.

 « Totalement inexact »

Dans un communiqué de presse, Amazon a fait savoir par le biais de sa porte-parole Pia Arthur que ces rumeurs sont inventées de toute part.  « C’est totalement inexact.  Nous ne prévoyons absolument pas d’ouvrir 2.000 filiales de peu importe quoi.  Nous sommes en pleine phase d’apprentissage. »  Par la même occasion, cette idée qu’Amazon projette l’ouverture d’un grand magasin inspiré des chaînes discount comme Aldi, a été balayée d’un revers de main.  Pourtant, on s’attend à ce qu’Amazon ne travaillera plus uniquement via internet à l’avenir.

 

 « Le fait qu’Amazon ne restera pas un ‘pure player’ est une évidence.  Avec l’ouverture de magasins pop-up, de librairies et d’Amazon GO aujourd’hui, le retailer teste les différents formats et concepts pour examiner ce qui marche et ce qui ne fonctionne pas », selon Stefan Van Rompaey de RetailDetail.  « Certains retailwatchers estiment qu’il est fort probable qu’Amazon reprenne une chaîne de supermarchés existante et qu’elle se lance ainsi à grande échelle.  Cela semble être plus sensé que d’ouvrir 2.000 magasins par ses propres moyens.  Une cible souvent citée est la chaîne de supermarchés britannique Morisson’s qui collabore déjà étroitement avec Amazon. »

 

Les rumeurs d’une chaîne de supermarchés ont fait leur apparition lorsqu’Amazon a parlé d’Amazon GO, son propre supermarché sans caisses.  La première version se trouve au siège social d’Amazon à Seattle et est déjà utilisée par certains employés.


Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que des rumeurs autour d’une grande chaîne d’Amazon surgissent.  On avait déjà murmuré précédemment que l’entreprise prévoyait l’ouverture de plus de 400 librairies, mais ces rumeurs ont également été démenties très rapidement.