Amazon vs. Flipkart : la guerre du e-commerce indien à coups de milliards

Amazon vs. Flipkart : la guerre du e-commerce indien à coups de milliards

La guerre du e-commerce bat son plein en Inde. Après que Flipkart (le pendant indien d’Amazon) ait levé un milliard de dollars lors d’un tour de table, Amazon a annoncé son intention d’investir pas moins de 2 milliards de dollars en Inde.

Flipkart lève des fonds auprès de l’investisseur belge Sofina

Cette semaine Flipkart a bouclé un tour de table record d’un milliard de dollars, soit environ 750 millions d’euros ((le plus gros montant jamais levé par une entreprise internet). Le groupe indien utilisera cet argent pour financer des reprises et pour augmenter ses effectifs dans son combat contre le géant américain Amazon. Les fonds ont été levés auprès d’actionnaires existants, dont la banque Morgan Stanley et le fonds d’investissement belge Sofina, le holding coté en bourse de la famille Boël.


Cette nouvelle levée de fonds doit permettre à Flipkart – qui selon ses propres dires expédie déjà 5 millions de colis par mois – de répondre à l’énorme croissance du commerce en ligne en Inde. Le nombre d’internautes devrait y augmenter de 200 millions aujourd’hui à 500 millions d’ici 2020.


Contre-offensive immédiate d’Amazon

Toutefois Amazon, le grand exemple et concurrent de Flipkart, n’entend pas se faire marcher sur les pieds. A peine un jour après l’annonce de la levée de fonds de Flipkart, le numéro un mondial de la vente en ligne faisait part de son intention d’investir deux milliards de dollars en Inde. Grâce à cet investissement Amazon dit vouloir « soutenir la croissance rapide en Inde et y améliorer l’expérience d’achat des clients. Nous estimons que l’économie indienne et la croissance du e-commerce en Inde recèlent un énorme potentiel », déclarait le grand patron Jeff Bezos.


Amazon a démarré ses activités en Inde en juin 2013. Selon les médias locaux, en 2013 l’e-commerce indien aurait généré un chiffre d’affaires d’environ 13 milliard de dollars (près de 10 milliards d’euros) et devrait atteindre 50 à 70 milliards de dollars (40 à 50 milliards de dollars) d’ici 2020.

 

Tags: