Asos lance un avertissement sur résultat

Asos lance un avertissement sur résultat

Malgré une hausse du chiffre d’affaires de 26% au troisième trimestre, Asos revoit à la baisse ses objectifs de rentabilité. Les résultats de l’e-tailer ont été impactés par des coûts promotionnels accrus, des marges en baisse et par la force de la livre.

Royaume-Uni +43%, Europe +42%

Au cours du troisième trimestre le géant britannique de l’e-commerce Asos a réalisé un chiffre d’affaires total de 242,96 millions de livres (près de 298,5 millions d’euros), soit une progression de +33% (à taux de change identiques), indique un rapport d’activités intermédiaire que vient de diffuser le groupe.


Asos affiche d’excellentes performances surtout sur son marché domestique britannique et sur le continent européen, où le chiffre d’affaires progresse respectivement de +43% et +42%. Bien que le chiffre d’affaires total soit légèrement inférieur à celui enregistré au cours des six premiers mois de l’année, ces résultats ont néanmoins de quoi faire des envieux dans le secteur.


La force de la livre affecte les résultats

Néanmoins le CEO Nick Robertson se voit contraint de lancer un avertissement sur résultat. Asos consacre davantage de budget au marketing pour stimuler les ventes et observe une hausse des ventes surtout pour les produits à faibles marges. Par ailleurs les activités internationales souffrent de la force de la livre : à taux de change identiques la croissance du chiffre d’affaires s’élève à 28%, mais au taux de change actuel cette croissance se limite à 17%.


« C’est pourquoi nous nous voyons contraints d’abaisser nos objectifs d’EBIT de 6,5% à 4,5% », déclare le CEO Nick Robertson, qui souligne toutefois que « tous les paramètres liés à la clientèle – clients actifs, nouveaux clients, fréquence des commandes et nombre d’articles par commande – sont positifs ».

 

Cette note positive n’a pourtant pas convaincu les investisseurs, qui ont surtout retenu l’avertissement sur résultat, avec pour conséquence une chute de l’action de 44%, la plus forte baisse depuis l’entrée en bourse d’Asos en 2001.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Amazon Echo est également disponible au Benelux

11/12/2017

Amazon a annoncé que 28 nouveaux pays, dont la Belgique et les Pays-Bas, pourront désormais se faire livrer le haut-parleur intelligent Amazon Echo.   Le lancement de son propre service de streaming musical est également prévu dans ces pays.

Les fabricants de luxe peuvent interdire à leurs distributeurs de vendre sur Amazon

07/12/2017

Les marques de luxe ont le droit d’interdire à leurs distributeurs agréés de revendre leurs produits sur des plates-formes tierces, comme Amazon. C’est ce qu’a décidé la Cour de justice de l’UE suite à un procès intenté par Coty.

Coolblue ouvre un nouveau siège principal belge

01/12/2017

La rumeur qui circulait depuis un certain temps déjà a été confirmée officiellement : l’e-tailer néerlandais Coolbue ouvre un nouveau siège principal belge à Berchem (Anvers) dans le nouveau complexe de bureaux Post X.

Forte montée du mobile lors du Black Friday et Cyber Monday aux Etats-Unis

29/11/2017

Durant le weekend de Thanksgiving, comprenant le Black Friday et le Cyber Monday, les ventes par voie mobile ont connu une forte montée aux Etats-Unis. Néanmoins la part des ventes mobiles sur l’ensemble du chiffre d’affaires online reste limitée.

Alibaba dévoile son magasin high-tech du futur

24/11/2017

Les supermarchés entièrement automatisés d’Amazon Go n’ont pas encore ouvert leurs portes  qu’Alibaba riposte déjà : le géant chinois du e-commerce présente Tmall Supermart, un supermarché débordant de gadgets technologiques.

Rakuten jette un pont vers l’e-acheteur japonais

30/10/2017

Dans l’ombre d’Alibaba et Amazon, le japonais Rakuten Ichiba connaît un développement prospère.  Différentes chaînes occidentales ont recours à la plate-forme en vue de commercialiser leurs produits auprès des e-acheteurs japonais.

Back to top