Bel&Bo lance sa boutique en ligne avec un ‘avis de recherche’

Bel&Bo lance sa boutique en ligne avec un ‘avis de recherche’

Le lettre ‘B’ de Bel&Bo, qui avait mystérieusement disparu de la façade d’un des magasins de la chaîne de mode,  a été retrouvée, ou du moins presque : elle se cache sur le webshop  de l’enseigne. Celui qui découvrira la lettre aura la possibilité de gagner un an de webshopping gratuit ou des chèques-cadeaux. C’est avec cette note ludique que Bel&Bo a donné le coup d’envoi  à la campagne de lancement de son webshop.

Avis de recherche

La semaine dernière, la nuit de jeudi à vendredi, une mystérieuse disparition avait été signalée : la lettre ‘B’ du logo Bel&Bo s’était volatilisée de la façade du magasin de Denderleeuw.  Après la diffusion du communiqué de presse de l’enseigne, les réactions de consommateurs indignés ne se sont pas fait attendre : « Quelle idée de voler une lettre d’une façade de magasin ? »


Via un ‘avis de recherche’ (disparu : la lettre ‘B’, portant un ensemble à rayures vertes, âgée de 2,5 ans),  Bel&Bo annonce aujourd’hui ce dont il s’agit réellement : le lancement médiatique officiel du webshop de l’entreprise.


Six mois de peaufinage

Pourtant le webshop n’est pas nouveau : la boutique en ligne est déjà opérationnelle depuis le 1er octobre 2012. « Ces six derniers mois  nous avons développé le webshop pas à pas, sur mesure. Les petits problèmes initiaux ont été solutionnés. Maintenant nous sommes prêts à lancer une action à grande échelle », explique le CEO Michel Delfosse.


Durant ces six mois Bel&Bo dit avoir tiré de nombreuses leçons  de ses expériences en ligne : « Nous sommes contents d’avoir fait le pas vers l’online : nous en ressentons déjà  la plus-value. D’une part nous constatons que via notre webshop nous attirons les vrais e-acheteurs, ce qui représente un nouveau marché pour nous. D’autre part nous voyons que nos clients utilisent la boutique en ligne comme catalogue et comme source d’inspiration avant de se rendre dans leur magasin habituel pour essayer les vêtements », indique Michel Delfosse.


Pour Bel&bo le choix du canal online constitue une approche complémentaire. Les commandes passées en ligne sont préparées dans le point de vente même. Grâce à la formule ‘Shop in the Shop’ le client peut commander les tailles ou les articles manquants et les faire livrer à domicile.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Lancement de Safe.Shop, premier label de confiance mondial du e-commerce

16/10/2017

L'Ecommerce Foundation vient de lancer Safe.Shop, le premier label de confiance international du secteur du e-commerce. Pour l’instant seuls douze pays sont affiliés, mais d’autres devraient s’y ajouter rapidement.

La plate-forme de mode About You débarque aux Pays-Bas et en Belgique

11/10/2017

Ce mardi le webshop de mode allemand About You a été officiellement lancé en Belgique et aux Pays-Bas. About You, le numéro deux du e-commerce de la mode en Europe, opérait déjà officieusement aux Pays-Bas.

Alibaba investit des milliards dans des magasins physiques

28/08/2017

Ces deux dernières années, l'e-commerçant chinois Alibaba a investi près de 7 milliards d’euros dans le retail physique.  Avec Hema Xiansheng, le groupe compte déjà 13 supermarchés en propre et a racheté le grand magasin de luxe Intime en janvier.

Alibaba dépasse les attentes

17/08/2017

Au premier trimestre de son exercice comptable le géant chinois du e-commerce Alibaba a dépassé les attentes des analystes : le chiffre d’affaires a progressé de plus de 55% et le bénéfice a doublé par rapport à l’année précédente.

Aldi se lance dans la livraison à domicile aux Etats-Unis

16/08/2017

Aux USA le discounter allemand Aldi, en collaboration avec la start-up américaine Instacart, va désormais livrer les commandes online à domicile endéans l'heure. Réaction d’Amazon : « Chez nous, vous pouvez retirer votre commande après deux minutes. »

L’essor du mobile dope les résultats de Yoox-Net-a-Porter

03/08/2017

Yoox-Net-a-Porter a réussi à dépasser les prévisions des analystes au cours du semestre écoulé, un résultat essentiellement dû à l’augmentation des ventes mobiles qui représentent pour la première fois plus de la moitié du chiffre d’affaires.

Back to top