Bientôt des points de retrait bol.com dans les magasins Albert Heijn en Belgique

Bientôt des points de retrait bol.com dans les magasins Albert Heijn en Belgique

A l’exemple des Pays-Bas, les points de vente belges d’Albert Heijn disposeront de point de retrait de bol.com d’ici cet été. Actuellement le système est testé dans un seul magasin à Anvers, mais Ahold – maison-mère des deux entreprises – semble d’ores et déjà très satisfaits des résultats.

A grande échelle aux Pays-Bas

Aux Pays-Bas le déploiement du système se fait à grande échelle :  les 58 points d’enlèvement de la phase pilote passeront à 700 d’ici deux mois. Le temps nécessaire pour que le magasin  puisse prévoir un espace de stockage et former son personnel, indique Twinkle.


Les commandes supérieures à 20 euros pourront être retirées gratuitement chez Albert Heijn. Pour les commandes de moins de 20 euros, des frais d’envoi de 1,99 euro seront portés en compte. Ces tarifs sont identiques à ceux de la livraison à domicile. La technologie des points de retrait  est fournie par Kiala, l’entreprise avec laquelle collabore déjà bol.com


« Le plus grand magasin d’aménagement intérieur » des Pays-Bas

A noter également que Bol.com enrichit  son assortiment d’aménagement intérieur de 20.000 articles,  notamment dans les catégories chaises, literie, décoration de fenêtre et éclairage. S’y ajoutent de nombreux accessoires (bougies, essuie-mains, …). Vu leur ampleur, la plupart de ces articles ne peuvent être livrés dans les points d’enlèvement.


L’e-commerçant a inclus dans son assortiment des produits de marques, comme HKliving, Lifestyle, Zuiver et Beddinghouse, mais permet également à des tiers (notamment Kartell et Artimide) de vendre leur gamme via le webshop de bol.com. Actuellement Bol.com propose 80.000 articles d’aménagement intérieur, ce qui en fait, selon ses propres dires, « les plus magasin d’aménagement intérieur. »


Selon le directeur marketing Michel Schaeffer le nouveau canal de vente suscite un vif intérêt : « Si vous vendez des articles dans nos catégories et si vous êtes inscrit auprès de la Chambre du Commerce, vous pouvez utiliser Plaza, même si vous ne vendez pas encore en ligne. « Nous les aidons à rendre leur offre plus claire », explique-il.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Amazon Echo est également disponible au Benelux

11/12/2017

Amazon a annoncé que 28 nouveaux pays, dont la Belgique et les Pays-Bas, pourront désormais se faire livrer le haut-parleur intelligent Amazon Echo.   Le lancement de son propre service de streaming musical est également prévu dans ces pays.

Les fabricants de luxe peuvent interdire à leurs distributeurs de vendre sur Amazon

07/12/2017

Les marques de luxe ont le droit d’interdire à leurs distributeurs agréés de revendre leurs produits sur des plates-formes tierces, comme Amazon. C’est ce qu’a décidé la Cour de justice de l’UE suite à un procès intenté par Coty.

Coolblue ouvre un nouveau siège principal belge

01/12/2017

La rumeur qui circulait depuis un certain temps déjà a été confirmée officiellement : l’e-tailer néerlandais Coolbue ouvre un nouveau siège principal belge à Berchem (Anvers) dans le nouveau complexe de bureaux Post X.

Forte montée du mobile lors du Black Friday et Cyber Monday aux Etats-Unis

29/11/2017

Durant le weekend de Thanksgiving, comprenant le Black Friday et le Cyber Monday, les ventes par voie mobile ont connu une forte montée aux Etats-Unis. Néanmoins la part des ventes mobiles sur l’ensemble du chiffre d’affaires online reste limitée.

Alibaba dévoile son magasin high-tech du futur

24/11/2017

Les supermarchés entièrement automatisés d’Amazon Go n’ont pas encore ouvert leurs portes  qu’Alibaba riposte déjà : le géant chinois du e-commerce présente Tmall Supermart, un supermarché débordant de gadgets technologiques.

Rakuten jette un pont vers l’e-acheteur japonais

30/10/2017

Dans l’ombre d’Alibaba et Amazon, le japonais Rakuten Ichiba connaît un développement prospère.  Différentes chaînes occidentales ont recours à la plate-forme en vue de commercialiser leurs produits auprès des e-acheteurs japonais.

Back to top