Comeos : « 440.000 nouveaux clients en ligne en 2014 »

Comeos : « 440.000 nouveaux clients en ligne en 2014 »

L’an dernier 440.000 Belges ont fait leur premier achat online. Ainsi le cap des 7 millions de clients internet belges a été franchi, même si le montant moyen par achat est en légère baisse, indique la fédération du commerce Comeos.

A nouveau une forte croissance

Pour la 5ème année consécutive Comeos a fait réaliser une enquête e-commerce auprès de plus de 1.500 répondants. Cette étude révèle qu’en 2014 quelque 7.040.000 de Belges ont acheté en ligne (64%), parmi lesquels 440.000 nouveaux clients. Lors de l’édition précédente ils n’étaient que 6,6 millions (60%), dont 330.000 effectuaient leur premier achat online. Les néerlandophones (68%) achètent davantage en ligne que les francophones (59%), mais les francophones achètent davantage par voie mobile (+4%). A noter également que proportionnellement les adolescents sont aussi nombreux que les jeunes quadragénaires (70%) à acheter en ligne et que davantage d’hommes (68%) que de femmes (61%) sont des e-acheteurs.


Les Belges semblent également acheter plus fréquemment en ligne – ils sont près de deux sur trois (64%) à effectuer un achat en ligne au moins une fois tous les deux mois –, mais en revanche ils dépensent moins que l’année précédente : en moyenne 153 euros par mois. Le shopping online via smartphone et tablette n’est pas encore entré les mœurs : 21% des clients online ont déjà effectué des achats sur un appareil mobile et seuls 2,5% font leur shopping exclusivement par voie mobile.

 

« Les personnes ayant un salaire plus élevé (75%) sont plus souvent e-consommateurs que les personnes à bas salaires (60%) », affirme Dominique Michel, CEO de Comeos. « Le nombre de grands dépensiers (plus de 100 euros par mois) demeure néanmoins stable. » Les vêtements et chaussures sont toujours achetés fréquemment et en grandes quantités, tandis que les denrées alimentaires devraient progresser au cours des prochaines années, prévoit Dominique Michel : « Peu de gens achètent des produits alimentaires en ligne (9%), mais ils en achètent fréquemment (40% plus de 5 fois par an) et prévoient d’en acheter plus souvent encore à l’avenir (44%) ».


« La cannibalisation online/offline reste limitée »

L’étude démontre clairement que les webshops peuvent renforcer les magasins physiques : « Pas moins de 37% des achats en ligne sont des achats supplémentaires, qui n’auraient pas eu lieu sans l’e-commerce. Près d’un quart des clients va jeter un coup d’œil dans le magasin physique avant d’acheter le produit en ligne, mais à l’inverse, 45% des personnes interrogées font des recherches en ligne avant d’acheter le produit dans le magasin physique. Les deux canaux semblent dès lors se renforcer mutuellement, la cannibalisation étant limitée », estime Michel.


Le gain de temps semble être la principale motivation incitant le consommateur à acheter en ligne. Pour la première fois cet argument s’avère plus important que le prix, bien que le prix reste le facteur déterminant lors du choix du webshop, conclut l’étude.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Rakuten jette un pont vers l’e-acheteur japonais

30/10/2017

Dans l’ombre d’Alibaba et Amazon, le japonais Rakuten Ichiba connaît un développement prospère.  Différentes chaînes occidentales ont recours à la plate-forme en vue de commercialiser leurs produits auprès des e-acheteurs japonais.

Whole Foods booste le chiffre d’affaires d’Amazon

27/10/2017

Au troisième trimestre le géant américain du e-commerce Amazon a enregistré une forte croissance de son chiffre d’affaires, en partie grâce à Whole Foods, dont les ventes pour la première fois ont été reprises dans les résultats.

Coolblue lance une app belge

25/10/2017

Coolblue vient de lancer une app pour le marché belge, disponible en néerlandais et en français, mais pour l’instant uniquement sur iOS. Selon l’e-tailer hollandais, l’app est le moyen le plus rapide pour faire son shopping sur le webshop.

Plus de la moitié des foyers américains envoûtés par Amazon

21/10/2017

Sur une estimation de 126 millions de foyers aux EU, pas moins de 90 millions d’Américains sont membres d’Amazon Prime, le programme de fidélité d’Amazon.  Amazon domine donc le marché intérieur.  Quelles leçons l’Europe peut-elle en tirer ?

Le travail de nuit dans l’e-commerce autorisé à partir du 20h

20/10/2017

Le gouvernement va adapter l’accord conclu cet été concernant le travail de nuit dans l’e-commerce. Désormais le travail de nuit sera autorisé à partir de 20h moyennant l’accord d’un seul syndicat.

Lancement de Safe.Shop, premier label de confiance mondial du e-commerce

16/10/2017

L'Ecommerce Foundation vient de lancer Safe.Shop, le premier label de confiance international du secteur du e-commerce. Pour l’instant seuls douze pays sont affiliés, mais d’autres devraient s’y ajouter rapidement.

Back to top