Comeos fait la leçon à Test-Achats en matière de fraude e-commerce

Comeos fait la leçon à Test-Achats en matière de fraude e-commerce

La fédération du commerce Comeos est choquée par un communiqué de presse dans lequel  « Test-Achats insinue que plus de 10% des clients en ligne se font arnaquer ».  « Une présentation erronée des faits », selon l’administrateur délégué Dominique Michel.

1.822 plaintes en 2011

En 2011, le Centre Européen des Consommateurs (CEC), une organisation de consommateurs fondée par la Commission Européenne et les autorités belges, qui fournit au consommateur une assistance gratuite transfrontalière au sein de l’Union Européenne, a reçu 1.822 plaintes de consommateurs concernant l’achat d’un produit ou d’un service sur internet.

 

12% des ces plaintes concernaient des cas de fraude, allant de la livraison de produits qui n’ont pas été commandés (ex. produits d’amaigrissement), à des pratiques de vente trompeuses (ex. des tickets onéreux pour des places de concert de qualité inférieure) jusqu’à  l’arnaque pure (acheter quelque chose sur un site qui disparaît avec votre argent).

 

Parallèlement, 35% des plaintes concernaient des biens ou des services payés mais non livrés, bien que dans ce cas il ne soit pas nécessairement question d’une intention malveillante.  La plupart des plaintes porte sur des vêtements, des voyages, des produits de loisirs et des produits électroniques, selon le CEC qui propose une brochure gratuite « Achats sur Internet.  Evitez les pièges !»
 

« Présentation tronquée de la fraude e-commerce »

Comeos estime que Test-Achats ne reprend pas les chiffres correctement: « Les 12% de consommateurs ‘dupés’ ne portent pas sur le nombre total de personnes ayant fait des achats en ligne, mais bien sur la minorité des personnes qui ont demandés des informations au CEC. En outre, il s’agit exclusivement d’achats transfrontaliers, ce qui signifie que les Belges ayant procédé à des achats en ligne sur des sites internet belges ne sont pas repris dans les chiffres du CEC. »

 

« L’enquête sur l’e-commerce que nous avons présentée la semaine dernière a révélé que 96% des clients en ligne déclarent avoir vécu une expérience d’achat sans problème » souligne Dominique  Michel, administrateur délégué de Comeos.  « Deux pourcent d’entre eux ont été confrontés à des problèmes de paiement, il ne s’agit donc pas de fraude.  Ce que Test-Achats insinue aujourd’hui vient miner la confiance que les Belges accordent enfin aux magasins en ligne honnêtes. »

 

 

Traduction : Laure Jacobs

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Amazon Echo est également disponible au Benelux

11/12/2017

Amazon a annoncé que 28 nouveaux pays, dont la Belgique et les Pays-Bas, pourront désormais se faire livrer le haut-parleur intelligent Amazon Echo.   Le lancement de son propre service de streaming musical est également prévu dans ces pays.

Les fabricants de luxe peuvent interdire à leurs distributeurs de vendre sur Amazon

07/12/2017

Les marques de luxe ont le droit d’interdire à leurs distributeurs agréés de revendre leurs produits sur des plates-formes tierces, comme Amazon. C’est ce qu’a décidé la Cour de justice de l’UE suite à un procès intenté par Coty.

Coolblue ouvre un nouveau siège principal belge

01/12/2017

La rumeur qui circulait depuis un certain temps déjà a été confirmée officiellement : l’e-tailer néerlandais Coolbue ouvre un nouveau siège principal belge à Berchem (Anvers) dans le nouveau complexe de bureaux Post X.

Forte montée du mobile lors du Black Friday et Cyber Monday aux Etats-Unis

29/11/2017

Durant le weekend de Thanksgiving, comprenant le Black Friday et le Cyber Monday, les ventes par voie mobile ont connu une forte montée aux Etats-Unis. Néanmoins la part des ventes mobiles sur l’ensemble du chiffre d’affaires online reste limitée.

Alibaba dévoile son magasin high-tech du futur

24/11/2017

Les supermarchés entièrement automatisés d’Amazon Go n’ont pas encore ouvert leurs portes  qu’Alibaba riposte déjà : le géant chinois du e-commerce présente Tmall Supermart, un supermarché débordant de gadgets technologiques.

Rakuten jette un pont vers l’e-acheteur japonais

30/10/2017

Dans l’ombre d’Alibaba et Amazon, le japonais Rakuten Ichiba connaît un développement prospère.  Différentes chaînes occidentales ont recours à la plate-forme en vue de commercialiser leurs produits auprès des e-acheteurs japonais.

Back to top