Commander devient inutile chez Amazon

Commander devient inutile chez Amazon

Faire ses courses fera bientôt partie du passé ?  Une certitude si cela dépendait d’Amazon. L’Amazon Dash Replenishment (DRS) a été lancé la semaine dernière : un système qui passe automatiquement commande de produits dont le stock s’épuise.

Plus besoin de pousser sur un bouton

Nous connaissions déjà le bouton Amazon Dash qui permet aux consommateurs américains de commander des produits lessiviels, des boissons, des rasoirs ou des couches-culottes, par exemple, par simple pression sur le bouton (ces Dash Buttons sont d’ailleurs à découvrir à The Loop, la plateforme d’expérience de RetailDetail).


En collaboration avec quelques usines d’appareils intelligents, Amazon va encore un peu plus loin aujourd’hui.  Depuis le 19 janvier, celui qui possède un modèle compatible avec une machine à laver General Electric ou une imprimante Brother, ne doit même plus pousser sur le bouton.  Ces appareils déterminent eux-mêmes quand ils ont besoin d’une recharge d’adoucissant ou d’encre, et placent automatiquement leur commande chez Amazon.

 
Impact sur le retail ?

L’e-tailer souhaite rapidement étendre ce service à d’autres fabricants, dont Samsung, Brita, Sealed Air, August, Oster, Petnet, Purell et Whirlpool.

 

Amazon DRS donne une idée de l’impact que les smart homes et l’Internet of Things pourraient avoir sur le retail.  Les magasins ne deviendront pas inutiles du jour au lendemain : le service fonctionne uniquement avec des appareils qui peuvent mesurer leur niveau de stock.  Le paquet de sucre dans votre armoire reste provisoirement hors d’atteinte.  Mais combien de temps encore ?