Coolbue : CA en hausse de 50% à un quart de milliard d’euros

Coolbue : CA en hausse de 50% à un quart de milliard d’euros

En 2013 l’e-commerçant Coolblue a vu son chiffre d’affaires augmenter de 48% à 248 millions d’euros. L’e-tailer attribue cette croissance à la publicité de bouche à oreille, aux nouveaux magasins et webshops, ainsi qu’au site mobile.

Investir en permanence

L’énorme bond en avant de 168 millions d’euros en 2012 à près d’un quart de milliard d’euros en 2013 s’explique par les investissements intensifs de l’entreprise. Ainsi l’an dernier Coolblue a ouvert trois nouveaux points de vente physiques : à Lochristi, Amsterdam et Utrecht,  en plus des magasins ouverts précédemment à Wilrijk, Rotterdam, Eindhoven et Groningen ; ce qui porte leur nombre total à 7. Le magasin d’Eindhoven a été rénové et celui de Rotterdam a déménagé vers un bâtiment plus grand.


En outre 98 nouveaux webshops ont vu le jour , dont des sites dédiés au gros électroaux jouets ou encore au sport & outdoor. D’autre part tous les webshops sont conçus en responsive web design, afin de stimuler la vente mobile. Par ailleurs un nouveau centre de distribution de 13.000 m² a été érigé à Tilburg, qui s’ajoute donc au centre existant de Capelle aan den IJssel. Grande première également en Belgique où Coolblue a lancé les  livraisons le lundi.


Objectif pour 2014 : « au moins 300 millions d’euros »

Coolblue n’a pas communiqué de chiffres d’affaires à périmètre constant, ni de chiffres séparés pour la Belgique et les Pays-Bas, mais Pieter Zwart, directeur en fondateur de Coolblue, a néanmoins fait part de ses perspectives d’avenir : en 2014 il souhaite dépasser le cap des 300 millions d’euros en chiffre d’affaires.

 

Un cap qu’il entend franchir par « une focalisation obsessive sur la satisfaction des clients » : « Nous ne voulons pas nous contenter de clients uniquement satisfaits. Nous voulons leur sourire en plus, car c’est à ce moment-là seulement qu’ils parleront de nous. C’est grâce à la publicité de bouche à oreille que Coolblue s’est fait un nom en Belgique et aux Pays-Bas. » Une vision  qui apparemment séduit car l’an dernier Coolblue a décroché pas moins de trois Webshop Awards dans notre pays.


En Belgique Coolblue continue de rechercher des lieux d’implantation appropriés aux alentours de Hasselt et Louvain. L’entreprise a également  démarré une grande campagne de recrutement, car elle recherche d’urgence une centaine de développeurs informatiques. « Nous avons encore littéralement des milliers d’idées dans nos tiroirs. Si nous pouvons en réaliser ne serait-ce qu’une partie, notre croissance sera plus forte encore qu’elle ne l’est déjà », affirme Pieter Zwart.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Rakuten jette un pont vers l’e-acheteur japonais

30/10/2017

Dans l’ombre d’Alibaba et Amazon, le japonais Rakuten Ichiba connaît un développement prospère.  Différentes chaînes occidentales ont recours à la plate-forme en vue de commercialiser leurs produits auprès des e-acheteurs japonais.

Whole Foods booste le chiffre d’affaires d’Amazon

27/10/2017

Au troisième trimestre le géant américain du e-commerce Amazon a enregistré une forte croissance de son chiffre d’affaires, en partie grâce à Whole Foods, dont les ventes pour la première fois ont été reprises dans les résultats.

Coolblue lance une app belge

25/10/2017

Coolblue vient de lancer une app pour le marché belge, disponible en néerlandais et en français, mais pour l’instant uniquement sur iOS. Selon l’e-tailer hollandais, l’app est le moyen le plus rapide pour faire son shopping sur le webshop.

Plus de la moitié des foyers américains envoûtés par Amazon

21/10/2017

Sur une estimation de 126 millions de foyers aux EU, pas moins de 90 millions d’Américains sont membres d’Amazon Prime, le programme de fidélité d’Amazon.  Amazon domine donc le marché intérieur.  Quelles leçons l’Europe peut-elle en tirer ?

Le travail de nuit dans l’e-commerce autorisé à partir du 20h

20/10/2017

Le gouvernement va adapter l’accord conclu cet été concernant le travail de nuit dans l’e-commerce. Désormais le travail de nuit sera autorisé à partir de 20h moyennant l’accord d’un seul syndicat.

Lancement de Safe.Shop, premier label de confiance mondial du e-commerce

16/10/2017

L'Ecommerce Foundation vient de lancer Safe.Shop, le premier label de confiance international du secteur du e-commerce. Pour l’instant seuls douze pays sont affiliés, mais d’autres devraient s’y ajouter rapidement.

Back to top