Coolbue : CA en hausse de 50% à un quart de milliard d’euros | RetailDetail

Coolbue : CA en hausse de 50% à un quart de milliard d’euros

Coolbue : CA en hausse de 50% à un quart de milliard d’euros

En 2013 l’e-commerçant Coolblue a vu son chiffre d’affaires augmenter de 48% à 248 millions d’euros. L’e-tailer attribue cette croissance à la publicité de bouche à oreille, aux nouveaux magasins et webshops, ainsi qu’au site mobile.

Investir en permanence

L’énorme bond en avant de 168 millions d’euros en 2012 à près d’un quart de milliard d’euros en 2013 s’explique par les investissements intensifs de l’entreprise. Ainsi l’an dernier Coolblue a ouvert trois nouveaux points de vente physiques : à Lochristi, Amsterdam et Utrecht,  en plus des magasins ouverts précédemment à Wilrijk, Rotterdam, Eindhoven et Groningen ; ce qui porte leur nombre total à 7. Le magasin d’Eindhoven a été rénové et celui de Rotterdam a déménagé vers un bâtiment plus grand.


En outre 98 nouveaux webshops ont vu le jour , dont des sites dédiés au gros électroaux jouets ou encore au sport & outdoor. D’autre part tous les webshops sont conçus en responsive web design, afin de stimuler la vente mobile. Par ailleurs un nouveau centre de distribution de 13.000 m² a été érigé à Tilburg, qui s’ajoute donc au centre existant de Capelle aan den IJssel. Grande première également en Belgique où Coolblue a lancé les  livraisons le lundi.


Objectif pour 2014 : « au moins 300 millions d’euros »

Coolblue n’a pas communiqué de chiffres d’affaires à périmètre constant, ni de chiffres séparés pour la Belgique et les Pays-Bas, mais Pieter Zwart, directeur en fondateur de Coolblue, a néanmoins fait part de ses perspectives d’avenir : en 2014 il souhaite dépasser le cap des 300 millions d’euros en chiffre d’affaires.

 

Un cap qu’il entend franchir par « une focalisation obsessive sur la satisfaction des clients » : « Nous ne voulons pas nous contenter de clients uniquement satisfaits. Nous voulons leur sourire en plus, car c’est à ce moment-là seulement qu’ils parleront de nous. C’est grâce à la publicité de bouche à oreille que Coolblue s’est fait un nom en Belgique et aux Pays-Bas. » Une vision  qui apparemment séduit car l’an dernier Coolblue a décroché pas moins de trois Webshop Awards dans notre pays.


En Belgique Coolblue continue de rechercher des lieux d’implantation appropriés aux alentours de Hasselt et Louvain. L’entreprise a également  démarré une grande campagne de recrutement, car elle recherche d’urgence une centaine de développeurs informatiques. « Nous avons encore littéralement des milliers d’idées dans nos tiroirs. Si nous pouvons en réaliser ne serait-ce qu’une partie, notre croissance sera plus forte encore qu’elle ne l’est déjà », affirme Pieter Zwart.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Microsoft aussi s’intéresse aux magasins sans caisse

14/06/2018

Microsoft travaille sur une technologie permettant d’éliminer les caisses et les files d’attente dans les magasins. Le géant américain de l’informatique se veut l’allié du secteur du retail afin de défier Amazon Go.

Amazon expulse les clients qui retournent trop de produits

24/05/2018

Amazon veut mettre un terme aux abus sur les retours : les clients qui renvoient trop d’articles ou se méconduisent sont bannis. Des dizaines d’utilisateurs se plaignent sur les réseaux sociaux de la suppression unilatérale de leur compte.

LVMH injecte des dizaines de millions dans le moteur de recherche de mode Lyst

24/05/2018

LVMH, le groupe de luxe français dirigé par Bernard Arnault, injecte des dizaines de millions de dollars dans Lyst. Grâce à ce capital, la plateforme de recherche dédiée à la mode de luxe entend accélérer son expansion mondiale.

Amazon livre des colis dans le coffre de la voiture

25/04/2018

Désormais le géant du e-commerce Amazon livre également des colis  dans le coffre de la voiture du client, et ce gratuitement. A noter que ce service est réservé aux membres Prime et qu’il n’est pour l’instant disponible qu’aux Etats-Unis.

La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.