Coursier provoque fuite des données clients Coolblue | RetailDetail

Coursier provoque fuite des données clients Coolblue

Coursier provoque fuite des données clients Coolblue

A cause d’une brèche dans le système de sécurité du coursier, il était momentanément très simple de récupérer les données des clients Coolblue, et probablement d’autres entreprises également. Le problème serait temporairement résolu.

Système provisoirement offline

Coolblue offre la possibilité à ses clients de suivre les colis après achat. Pour ce faire, l’entreprise collabore entre autres avec la société néerlandaise Exchange Logistics, la société où une brèche dans le système de sécurité a été détectée. Les données des clients étaient devenus accessibles très facilement.

 

« Il suffisait d’introduire le code postal et le numéro de maison pour suivre ma commande», explique un client de Coolblue au journal Gazet van Antwerpen. « Lorsque j’ai consulté le système, mes données n’y étaient pas encore. Par contre, j’ai reçu une liste reprenant toutes les autres personnes avec le même code postal et le même numéro de maison que moi. »  

 

Exchange Logistics est un des plus petits partenaires logistiques de Coolblue et collabore avec d’autres webshops. Ainsi, Witgoedhuis.nl et Bestekeus.nl sont mentionnés sur le site internet de l’entreprise. Chez eux aussi, les données des clients auraient été accessibles facilement.

 

Petite partie des colis

Coolblue dit être ennuyé par le problème et a demandé à Exchange Logistics de trouver une solution le plus rapidement possible. L’entreprise a proposé une solution endéans les trois semaines, mais Coolblue exige que le problème soit résolu plus rapidement. Jusque-là, le système sera mis offline.  

 

« Nous voulons souligner que nous n’envoyons qu’une petite partie des commandes Coolblue via ce coursier et que le problème est donc restreint. Nous prenons très au sérieux la sécurité des données de notre clientèle. C’est pour cette raison que nous avons contacté Exchange et que nous leur avons demandé d’améliorer le système le plus rapidement possible – tant pour nos clients que pour les autres magasins en ligne adhérents. Le site track & trace a été mis hors ligne, et ce en attendant une solution structurelle », précise le porte-parole de Coolblue.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Microsoft aussi s’intéresse aux magasins sans caisse

14/06/2018

Microsoft travaille sur une technologie permettant d’éliminer les caisses et les files d’attente dans les magasins. Le géant américain de l’informatique se veut l’allié du secteur du retail afin de défier Amazon Go.

Amazon expulse les clients qui retournent trop de produits

24/05/2018

Amazon veut mettre un terme aux abus sur les retours : les clients qui renvoient trop d’articles ou se méconduisent sont bannis. Des dizaines d’utilisateurs se plaignent sur les réseaux sociaux de la suppression unilatérale de leur compte.

LVMH injecte des dizaines de millions dans le moteur de recherche de mode Lyst

24/05/2018

LVMH, le groupe de luxe français dirigé par Bernard Arnault, injecte des dizaines de millions de dollars dans Lyst. Grâce à ce capital, la plateforme de recherche dédiée à la mode de luxe entend accélérer son expansion mondiale.

Amazon livre des colis dans le coffre de la voiture

25/04/2018

Désormais le géant du e-commerce Amazon livre également des colis  dans le coffre de la voiture du client, et ce gratuitement. A noter que ce service est réservé aux membres Prime et qu’il n’est pour l’instant disponible qu’aux Etats-Unis.

La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.