Coursier provoque fuite des données clients Coolblue

Coursier provoque fuite des données clients Coolblue

A cause d’une brèche dans le système de sécurité du coursier, il était momentanément très simple de récupérer les données des clients Coolblue, et probablement d’autres entreprises également. Le problème serait temporairement résolu.

Système provisoirement offline

Coolblue offre la possibilité à ses clients de suivre les colis après achat. Pour ce faire, l’entreprise collabore entre autres avec la société néerlandaise Exchange Logistics, la société où une brèche dans le système de sécurité a été détectée. Les données des clients étaient devenus accessibles très facilement.

 

« Il suffisait d’introduire le code postal et le numéro de maison pour suivre ma commande», explique un client de Coolblue au journal Gazet van Antwerpen. « Lorsque j’ai consulté le système, mes données n’y étaient pas encore. Par contre, j’ai reçu une liste reprenant toutes les autres personnes avec le même code postal et le même numéro de maison que moi. »  

 

Exchange Logistics est un des plus petits partenaires logistiques de Coolblue et collabore avec d’autres webshops. Ainsi, Witgoedhuis.nl et Bestekeus.nl sont mentionnés sur le site internet de l’entreprise. Chez eux aussi, les données des clients auraient été accessibles facilement.

 

Petite partie des colis

Coolblue dit être ennuyé par le problème et a demandé à Exchange Logistics de trouver une solution le plus rapidement possible. L’entreprise a proposé une solution endéans les trois semaines, mais Coolblue exige que le problème soit résolu plus rapidement. Jusque-là, le système sera mis offline.  

 

« Nous voulons souligner que nous n’envoyons qu’une petite partie des commandes Coolblue via ce coursier et que le problème est donc restreint. Nous prenons très au sérieux la sécurité des données de notre clientèle. C’est pour cette raison que nous avons contacté Exchange et que nous leur avons demandé d’améliorer le système le plus rapidement possible – tant pour nos clients que pour les autres magasins en ligne adhérents. Le site track & trace a été mis hors ligne, et ce en attendant une solution structurelle », précise le porte-parole de Coolblue.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Rakuten jette un pont vers l’e-acheteur japonais

30/10/2017

Dans l’ombre d’Alibaba et Amazon, le japonais Rakuten Ichiba connaît un développement prospère.  Différentes chaînes occidentales ont recours à la plate-forme en vue de commercialiser leurs produits auprès des e-acheteurs japonais.

Whole Foods booste le chiffre d’affaires d’Amazon

27/10/2017

Au troisième trimestre le géant américain du e-commerce Amazon a enregistré une forte croissance de son chiffre d’affaires, en partie grâce à Whole Foods, dont les ventes pour la première fois ont été reprises dans les résultats.

Coolblue lance une app belge

25/10/2017

Coolblue vient de lancer une app pour le marché belge, disponible en néerlandais et en français, mais pour l’instant uniquement sur iOS. Selon l’e-tailer hollandais, l’app est le moyen le plus rapide pour faire son shopping sur le webshop.

Plus de la moitié des foyers américains envoûtés par Amazon

21/10/2017

Sur une estimation de 126 millions de foyers aux EU, pas moins de 90 millions d’Américains sont membres d’Amazon Prime, le programme de fidélité d’Amazon.  Amazon domine donc le marché intérieur.  Quelles leçons l’Europe peut-elle en tirer ?

Le travail de nuit dans l’e-commerce autorisé à partir du 20h

20/10/2017

Le gouvernement va adapter l’accord conclu cet été concernant le travail de nuit dans l’e-commerce. Désormais le travail de nuit sera autorisé à partir de 20h moyennant l’accord d’un seul syndicat.

Lancement de Safe.Shop, premier label de confiance mondial du e-commerce

16/10/2017

L'Ecommerce Foundation vient de lancer Safe.Shop, le premier label de confiance international du secteur du e-commerce. Pour l’instant seuls douze pays sont affiliés, mais d’autres devraient s’y ajouter rapidement.

Back to top