Découverte de fraude fiscale dans l’e-commerce belge

Découverte de fraude fiscale dans l’e-commerce belge

Ces deux dernières années le fisc belge a récupéré  près 5 millions d’euros  provenant de fraudes fiscales dans  l’e-commerce belge : des personnes  et des entreprises vendant des produits en noir sur internet, notamment via des sites de petites annonces.

Une cellule internet spécialisée

Durant ces deux dernières années le ‘Belgian Internet Service Center’ (BISC), la cellule internet spécialisée de l’Inspection Spéciale des Impôts, a contrôlé  243.252 ‘commerçants’ actifs sur internet. Ceux-ci ont vendu au total près de 18,5 millions d’objets, sans payer d’impôts.


Dans le cadre de ses recherches, le BISC  a eu recours au ‘datascraping’, une méthode qui recueille les  données des sites web.  Grâce à ces contrôles,  le fisc a pu procéder à des rectifications et récupérer ainsi près de 5 millions d’euros , indique le journal De Tijd.


Les sites de petites annonces

Parmi les commerçants fraudeurs, il  y a des particuliers et des entreprises, qui via des sites de petites annonces vendent des produits sans déclarer ces revenus au fisc. « Si le fisc dispose d’indications concrètes de fraude fiscale, nous communiquons les données du client en question », confirme Aldine Reinink porte-parole du site 2ememain.be au journal.


Toutefois elle dément fermement que les sites de petites annonces transmettraient des listes entières de noms de vendeurs au  fisc : « La majorité des clients sont des particuliers qui souhaitent se défaire de certains objets, qu’ils n’utilisent plus. Mais bien entendu parmi eux, il y a parfois des commerçants professionnels », ajoute Aldine Reinink.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Rakuten jette un pont vers l’e-acheteur japonais

30/10/2017

Dans l’ombre d’Alibaba et Amazon, le japonais Rakuten Ichiba connaît un développement prospère.  Différentes chaînes occidentales ont recours à la plate-forme en vue de commercialiser leurs produits auprès des e-acheteurs japonais.

Whole Foods booste le chiffre d’affaires d’Amazon

27/10/2017

Au troisième trimestre le géant américain du e-commerce Amazon a enregistré une forte croissance de son chiffre d’affaires, en partie grâce à Whole Foods, dont les ventes pour la première fois ont été reprises dans les résultats.

Coolblue lance une app belge

25/10/2017

Coolblue vient de lancer une app pour le marché belge, disponible en néerlandais et en français, mais pour l’instant uniquement sur iOS. Selon l’e-tailer hollandais, l’app est le moyen le plus rapide pour faire son shopping sur le webshop.

Plus de la moitié des foyers américains envoûtés par Amazon

21/10/2017

Sur une estimation de 126 millions de foyers aux EU, pas moins de 90 millions d’Américains sont membres d’Amazon Prime, le programme de fidélité d’Amazon.  Amazon domine donc le marché intérieur.  Quelles leçons l’Europe peut-elle en tirer ?

Le travail de nuit dans l’e-commerce autorisé à partir du 20h

20/10/2017

Le gouvernement va adapter l’accord conclu cet été concernant le travail de nuit dans l’e-commerce. Désormais le travail de nuit sera autorisé à partir de 20h moyennant l’accord d’un seul syndicat.

Lancement de Safe.Shop, premier label de confiance mondial du e-commerce

16/10/2017

L'Ecommerce Foundation vient de lancer Safe.Shop, le premier label de confiance international du secteur du e-commerce. Pour l’instant seuls douze pays sont affiliés, mais d’autres devraient s’y ajouter rapidement.

Back to top