Découverte de fraude fiscale dans l’e-commerce belge | RetailDetail

Découverte de fraude fiscale dans l’e-commerce belge

Découverte de fraude fiscale dans l’e-commerce belge

Ces deux dernières années le fisc belge a récupéré  près 5 millions d’euros  provenant de fraudes fiscales dans  l’e-commerce belge : des personnes  et des entreprises vendant des produits en noir sur internet, notamment via des sites de petites annonces.

Une cellule internet spécialisée

Durant ces deux dernières années le ‘Belgian Internet Service Center’ (BISC), la cellule internet spécialisée de l’Inspection Spéciale des Impôts, a contrôlé  243.252 ‘commerçants’ actifs sur internet. Ceux-ci ont vendu au total près de 18,5 millions d’objets, sans payer d’impôts.


Dans le cadre de ses recherches, le BISC  a eu recours au ‘datascraping’, une méthode qui recueille les  données des sites web.  Grâce à ces contrôles,  le fisc a pu procéder à des rectifications et récupérer ainsi près de 5 millions d’euros , indique le journal De Tijd.


Les sites de petites annonces

Parmi les commerçants fraudeurs, il  y a des particuliers et des entreprises, qui via des sites de petites annonces vendent des produits sans déclarer ces revenus au fisc. « Si le fisc dispose d’indications concrètes de fraude fiscale, nous communiquons les données du client en question », confirme Aldine Reinink porte-parole du site 2ememain.be au journal.


Toutefois elle dément fermement que les sites de petites annonces transmettraient des listes entières de noms de vendeurs au  fisc : « La majorité des clients sont des particuliers qui souhaitent se défaire de certains objets, qu’ils n’utilisent plus. Mais bien entendu parmi eux, il y a parfois des commerçants professionnels », ajoute Aldine Reinink.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Microsoft aussi s’intéresse aux magasins sans caisse

14/06/2018

Microsoft travaille sur une technologie permettant d’éliminer les caisses et les files d’attente dans les magasins. Le géant américain de l’informatique se veut l’allié du secteur du retail afin de défier Amazon Go.

Amazon expulse les clients qui retournent trop de produits

24/05/2018

Amazon veut mettre un terme aux abus sur les retours : les clients qui renvoient trop d’articles ou se méconduisent sont bannis. Des dizaines d’utilisateurs se plaignent sur les réseaux sociaux de la suppression unilatérale de leur compte.

LVMH injecte des dizaines de millions dans le moteur de recherche de mode Lyst

24/05/2018

LVMH, le groupe de luxe français dirigé par Bernard Arnault, injecte des dizaines de millions de dollars dans Lyst. Grâce à ce capital, la plateforme de recherche dédiée à la mode de luxe entend accélérer son expansion mondiale.

Amazon livre des colis dans le coffre de la voiture

25/04/2018

Désormais le géant du e-commerce Amazon livre également des colis  dans le coffre de la voiture du client, et ce gratuitement. A noter que ce service est réservé aux membres Prime et qu’il n’est pour l’instant disponible qu’aux Etats-Unis.

La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.