Désormais Dreamland et ColliShop livrent aussi à domicile | RetailDetail

Désormais Dreamland et ColliShop livrent aussi à domicile

Désormais Dreamland et ColliShop livrent aussi à domicile

Les clients de Dreamland et Collishop pourront désormais, s’ils le souhaitent,  faire livrer leur commande à la date et à l’endroit de leur choix. Grâce à ce nouveau service, les formules non-food du Group Colruyt entendent « répondre à l’évolution croissante du marché en ligne. »

« Simple et pratique »

Après paiement (en ligne ou par virement), le client aura la possibilité de choisir la date de livraison que lui convient, dans un délai de trois à quinze jours ouvrables. « Le  client pourra se faire livrer soit à son domicile, soit à une autre adresse en Belgique : sur son lieu de travail, chez un voisin, un membre de la famille, … » précise Colruyt.


« Pour le confort de nos clients, nous effectuions déjà des livraisons à domicile pour certains articles encombrants, comme des piscines ou des balançoires. A présent nous proposons ce service pour tout notre assortiment en ligne. Nous souhaitons ainsi faciliter la vie de nos clients », explique Dirk Berteloot, directeur général de la division non-food du Groupe Colruyt.


Bien entendu les clients que le désirent, ont toujours la possibilité de venir retirer eux-mêmes leur commande dans l’un des 315 points d’enlèvement chez Colruyt ou OKay ou de faire ajouter le colis à leur réservation Collect&Go.


De 2,95 euros à 30 euros

Les frais d’envoi de la commande dépendent du poids et des dimensions du colis. La livraison de grands articles (de plus de 30 kg ou de plus de 1,5 mètre) coûte 22 euros en semaine et 30 euros le samedi. « Les articles de plus grande taille sont livrés à domicile par nos propres services ou en direct par le fabricant », précise Berteloot.


Pour les petits colis, Colruyt Group a conclu un accord avec bpost. Dans ce cas les frais d’envoi s’élèvent à 2,95 euros pour une livraison en semaine et à 5,95 euros le samedi.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.

Coolblue livre bien réellement à vélo

03/04/2018

Coolblue lance son propre service de livraison.  Avec CoolblueFietst, le retailer en électronique va livrer ses colis à vélo, et c’est une première.  Ce n’est pourtant pas un poisson d’avril même si le retailer avait fait cette annonce  le 1er avril.

Amazon dans le collimateur de Trump

03/04/2018

Le président Donald Trump semble avoir trouvé un nouvel ennemi en l’entreprise Amazon.  Le géant du retail profiterait de U.S. Postal Service, le service postal américain, et Trump souhaiterait y mettre un terme en prenant les mesures nécessaires.

Amazon règne en maître sur l’e-commerce en France

29/03/2018

Avec un CA de 5,6 milliards d’euros et une part de marché de près de 19% Amazon est le leader incontesté du e-commerce en France. Selon Kantar Worldpanel, le marché online français dans son ensemble a généré 30 milliards d’euros en 2017.

Le retail, moteur de croissance du marché de l’Intelligence artificielle

29/03/2018

Cette année les entreprises retail investiront environ 2,76 milliards d’euros dans l’Intelligence Artificielle. Ainsi le retail sera le principal moteur de croissance de l’IA au niveau mondial, surpassant même le secteur bancaire, indique IDC.