Google lance son propre label de qualité pour webshops | RetailDetail

Google lance son propre label de qualité pour webshops

Google lance son propre label de qualité pour webshops

Google Trusted StoresGoogle lance son propre label de qualité pour webshops aux Etats-Unis: ‘Trusted Stores’. Si l’un des e-shops certifiés par le label Google échoue au niveau de la commande, Google s’engage à compenser les dommages subis par le client. Aux États-Unis Google se charge lui-même du contrôle et de la sélection des boutiques online, « afin que les consommateurs fassent davantage confiance au e-commerce ».

Garantie d’un service client de qualité et de livraisons rapides

Google testera lui-même les boutiques online ayant introduit une demande d’adhésion et décidera si celles-ci répondent aux critères requis pour bénéficier du label de confiance, ‘Google Trusted Store’. Les critères portent principalement sur la rapidité des délais de livraison et sur le sérieux et l’accessibilité du service client. En cliquant sur le badge le consommateur découvrira le track record de l’e-shop en question au niveau de la livraison et le service client.

 

Si le site bénéficie du label de confiance, Google garantit la protection de l’acheteur en cas de non-respect des conditions de livraison par l’e-shop. Dans un premier temps le client devra lui-même tenter de solutionner le problème avec le vendeur online. Si cette première tentative s’avère vaine, Google interviendra en remboursant le client pour un maximum de 1000 dollars. Ce montant étant le montant maximal que peut revendiquer le client et ce à vie, précise toutefois Google.

Label de qualité nuisible au service client de Google ?

Les autres services Google, tels Adwords et le service de payement Google Checkout, ne seront pas associés au label de qualité Trusted Stores. A l’avenir toutefois les clients AdWords pourront faire de la publicité avec ce label de qualité. Le fait que Google lance un label de confiance semble quelque peu ironique : en effet le service client de Google lui-même ne jouit pas d’une très bonne réputation. C’est principalement lors de l’introduction de sa propre ligne Nexus de smartphones Android que le service client de Google a très sérieusement fait défaut.


Quant à savoir si le label Trusted Stores s’exportera en dehors des Etats-Unis et si oui, quand, le secret reste entier. Chez Google au Pays-Bas personne n’a voulu donner davantage de commentaires à ce sujet.

 

La vidéo de présentation de Google Trusted Stores:


Google Trusted StoresGoogle lance son propre label de qualité pour webshops aux Etats-Unis: ‘Trusted Stores’. Si l’un des e-shops certifiés par le label Google échoue au niveau de la commande, Google s’engage à compenser les dommages subis par le client. Aux États-Unis Google se charge lui-même du contrôle et de la sélection des boutiques online, « afin que les consommateurs fassent davantage confiance au e-commerce ».

Garantie d’un service client de qualité et de livraisons rapides

Google testera lui-même les boutiques online ayant introduit une demande d’adhésion et décidera si celles-ci répondent aux critères requis pour bénéficier du label de confiance, ‘Google Trusted Store’. Les critères portent principalement sur la rapidité des délais de livraison et sur le sérieux et l’accessibilité du service client. En cliquant sur le badge le consommateur découvrira le track record de l’e-shop en question au niveau de la livraison et le service client.

 

Si le site bénéficie du label de confiance, Google garantit la protection de l’acheteur en cas de non-respect des conditions de livraison par l’e-shop. Dans un premier temps le client devra lui-même tenter de solutionner le problème avec le vendeur online. Si cette première tentative s’avère vaine, Google interviendra en remboursant le client pour un maximum de 1000 dollars. Ce montant étant le montant maximal que peut revendiquer le client et ce à vie, précise toutefois Google.

Label de qualité nuisible au service client de Google ?

Les autres services Google, tels Adwords et le service de payement Google Checkout, ne seront pas associés au label de qualité Trusted Stores. A l’avenir toutefois les clients AdWords pourront faire de la publicité avec ce label de qualité. Le fait que Google lance un label de confiance semble quelque peu ironique : en effet le service client de Google lui-même ne jouit pas d’une très bonne réputation. C’est principalement lors de l’introduction de sa propre ligne Nexus de smartphones Android que le service client de Google a très sérieusement fait défaut.


Quant à savoir si le label Trusted Stores s’exportera en dehors des Etats-Unis et si oui, quand, le secret reste entier. Chez Google au Pays-Bas personne n’a voulu donner davantage de commentaires à ce sujet.

 

La vidéo de présentation de Google Trusted Stores:


Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Microsoft aussi s’intéresse aux magasins sans caisse

14/06/2018

Microsoft travaille sur une technologie permettant d’éliminer les caisses et les files d’attente dans les magasins. Le géant américain de l’informatique se veut l’allié du secteur du retail afin de défier Amazon Go.

Amazon expulse les clients qui retournent trop de produits

24/05/2018

Amazon veut mettre un terme aux abus sur les retours : les clients qui renvoient trop d’articles ou se méconduisent sont bannis. Des dizaines d’utilisateurs se plaignent sur les réseaux sociaux de la suppression unilatérale de leur compte.

LVMH injecte des dizaines de millions dans le moteur de recherche de mode Lyst

24/05/2018

LVMH, le groupe de luxe français dirigé par Bernard Arnault, injecte des dizaines de millions de dollars dans Lyst. Grâce à ce capital, la plateforme de recherche dédiée à la mode de luxe entend accélérer son expansion mondiale.

Amazon livre des colis dans le coffre de la voiture

25/04/2018

Désormais le géant du e-commerce Amazon livre également des colis  dans le coffre de la voiture du client, et ce gratuitement. A noter que ce service est réservé aux membres Prime et qu’il n’est pour l’instant disponible qu’aux Etats-Unis.

La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.