Google lance son propre label de qualité pour webshops | RetailDetail

Google lance son propre label de qualité pour webshops

Google lance son propre label de qualité pour webshops

Google Trusted StoresGoogle lance son propre label de qualité pour webshops aux Etats-Unis: ‘Trusted Stores’. Si l’un des e-shops certifiés par le label Google échoue au niveau de la commande, Google s’engage à compenser les dommages subis par le client. Aux États-Unis Google se charge lui-même du contrôle et de la sélection des boutiques online, « afin que les consommateurs fassent davantage confiance au e-commerce ».

Garantie d’un service client de qualité et de livraisons rapides

Google testera lui-même les boutiques online ayant introduit une demande d’adhésion et décidera si celles-ci répondent aux critères requis pour bénéficier du label de confiance, ‘Google Trusted Store’. Les critères portent principalement sur la rapidité des délais de livraison et sur le sérieux et l’accessibilité du service client. En cliquant sur le badge le consommateur découvrira le track record de l’e-shop en question au niveau de la livraison et le service client.

 

Si le site bénéficie du label de confiance, Google garantit la protection de l’acheteur en cas de non-respect des conditions de livraison par l’e-shop. Dans un premier temps le client devra lui-même tenter de solutionner le problème avec le vendeur online. Si cette première tentative s’avère vaine, Google interviendra en remboursant le client pour un maximum de 1000 dollars. Ce montant étant le montant maximal que peut revendiquer le client et ce à vie, précise toutefois Google.

Label de qualité nuisible au service client de Google ?

Les autres services Google, tels Adwords et le service de payement Google Checkout, ne seront pas associés au label de qualité Trusted Stores. A l’avenir toutefois les clients AdWords pourront faire de la publicité avec ce label de qualité. Le fait que Google lance un label de confiance semble quelque peu ironique : en effet le service client de Google lui-même ne jouit pas d’une très bonne réputation. C’est principalement lors de l’introduction de sa propre ligne Nexus de smartphones Android que le service client de Google a très sérieusement fait défaut.


Quant à savoir si le label Trusted Stores s’exportera en dehors des Etats-Unis et si oui, quand, le secret reste entier. Chez Google au Pays-Bas personne n’a voulu donner davantage de commentaires à ce sujet.

 

La vidéo de présentation de Google Trusted Stores:


Google Trusted StoresGoogle lance son propre label de qualité pour webshops aux Etats-Unis: ‘Trusted Stores’. Si l’un des e-shops certifiés par le label Google échoue au niveau de la commande, Google s’engage à compenser les dommages subis par le client. Aux États-Unis Google se charge lui-même du contrôle et de la sélection des boutiques online, « afin que les consommateurs fassent davantage confiance au e-commerce ».

Garantie d’un service client de qualité et de livraisons rapides

Google testera lui-même les boutiques online ayant introduit une demande d’adhésion et décidera si celles-ci répondent aux critères requis pour bénéficier du label de confiance, ‘Google Trusted Store’. Les critères portent principalement sur la rapidité des délais de livraison et sur le sérieux et l’accessibilité du service client. En cliquant sur le badge le consommateur découvrira le track record de l’e-shop en question au niveau de la livraison et le service client.

 

Si le site bénéficie du label de confiance, Google garantit la protection de l’acheteur en cas de non-respect des conditions de livraison par l’e-shop. Dans un premier temps le client devra lui-même tenter de solutionner le problème avec le vendeur online. Si cette première tentative s’avère vaine, Google interviendra en remboursant le client pour un maximum de 1000 dollars. Ce montant étant le montant maximal que peut revendiquer le client et ce à vie, précise toutefois Google.

Label de qualité nuisible au service client de Google ?

Les autres services Google, tels Adwords et le service de payement Google Checkout, ne seront pas associés au label de qualité Trusted Stores. A l’avenir toutefois les clients AdWords pourront faire de la publicité avec ce label de qualité. Le fait que Google lance un label de confiance semble quelque peu ironique : en effet le service client de Google lui-même ne jouit pas d’une très bonne réputation. C’est principalement lors de l’introduction de sa propre ligne Nexus de smartphones Android que le service client de Google a très sérieusement fait défaut.


Quant à savoir si le label Trusted Stores s’exportera en dehors des Etats-Unis et si oui, quand, le secret reste entier. Chez Google au Pays-Bas personne n’a voulu donner davantage de commentaires à ce sujet.

 

La vidéo de présentation de Google Trusted Stores:


Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Colruyt participe au service de courses de PostNL

20/02/2018

Aux Pays-Bas le nouveau service Stockon, en collaboration avec PostNL, livrera désormais les courses à domicile toutes les deux semaines. A noter que les marques maison portent le label Boni, la marque propre de la chaîne de supermarchés belge Colruyt.

L’Union européenne bannit le géoblocage

07/02/2018

Désormais les consommateurs ne pourront plus être redirigés automatiquement ou bloqués en fonction de leur lieu de résidence lorsqu’ils  surfent sur un site étranger. Le Parlement européen est parvenu à un accord concernant l’interdiction du géoblocage.

JD.com lorgne l’Europe

06/02/2018

Dans les prochaines années le chinois JD.com envisage de conquérir l’Europe, à commencer par la France. L’e-commerçant chinois entend ainsi concurrencer le géant américain Amazon.

Sofie Geeroms, nouvelle directrice générale de BeCommerce

31/01/2018

Passation de pouvoir chez BeCommerce, l'association professionnelle belge des e-commerçants : Sofie Geeroms a été nommée comme nouvelle directrice générale et succède à Carine Moitier, fondatrice de Bivolino.com.

Carrefour va collaborer avec Showroomprivé

12/01/2018

Carrefour acquiert une participation minoritaire de 17% dans le site de ventes flash Showroomprivé. Le groupe de supermarchés français veut accroître sa portée numérique et sa part non alimentaire.  L’ex-actionnaire Conforama y perd des plumes.

Amazon lance ses marques de distributeur en Europe

14/12/2017

A l’heure où Amazon Prime s’invite dans de plus en plus de pays européen, Amazon débarque avec ses propres marques FMCG.  Ces dernières semaines, le supermarché en ligne a lancé de nouveaux produits sous label privé en Europe et ce n’est pas terminé.

Back to top