Groupon & Co enfreignent les règlementations

Groupon & Co enfreignent les règlementations

Bien que la majorité des consommateurs soient assez satisfaits des sites d’achats groupés, leurs conditions générales laissent souvent à désirer et la valeur réelle des réductions proposées est souvent difficile à déterminer. C’est ce qu’ a conclu Test-Achats après avoir interrogé 491 consommateurs durant le mois de septembre et après un screening juridique de cinq sites - Coolcoups, Gossipzone, Groupon, Groupolitan et Promocity.

Conditions générales incorrectes

Aucun des cinq sites testés n’affichent des conditions générales correctes. L’un des points faibles absolus : en cas de non-fourniture ou de défaillance de la part du partenaire, les sites déclinent toute responsabilité. (seule exception Coolcoups). Groupon et Groupolitan sont les seuls à mentionner clairement et correctement  le délai de réflexion de 14 jours calendrier; Promocity et Coolcoups donnent l’impression que chaque cas doit être examiné individuellement; alors que Gossipzone transgresse le loi en accordant seulement 7 jours de réflexion. Aussi Test-Achats a l’intention de porter plainte.


Toutefois la plupart des utilisateurs sont relativement satisfaits de ces sites d’achats groupés. La  critique principale concerne l’information relative à l’offre qui est souvent imprécise : souvent il est difficile – voire même impossible – de comparer les prix proposés aux prix ‘normaux’, le consommateurs ne peut donc que deviner la valeur effective de la réduction. Autres reproches concernant des codes ne fonctionnant pas, des bons qui ne sont pas envoyés par e-mail, des livraisons avec des retards de plusieurs semaines et des restaurants et centres de bien-être qui s’avèrent complets.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Rakuten jette un pont vers l’e-acheteur japonais

30/10/2017

Dans l’ombre d’Alibaba et Amazon, le japonais Rakuten Ichiba connaît un développement prospère.  Différentes chaînes occidentales ont recours à la plate-forme en vue de commercialiser leurs produits auprès des e-acheteurs japonais.

Whole Foods booste le chiffre d’affaires d’Amazon

27/10/2017

Au troisième trimestre le géant américain du e-commerce Amazon a enregistré une forte croissance de son chiffre d’affaires, en partie grâce à Whole Foods, dont les ventes pour la première fois ont été reprises dans les résultats.

Coolblue lance une app belge

25/10/2017

Coolblue vient de lancer une app pour le marché belge, disponible en néerlandais et en français, mais pour l’instant uniquement sur iOS. Selon l’e-tailer hollandais, l’app est le moyen le plus rapide pour faire son shopping sur le webshop.

Plus de la moitié des foyers américains envoûtés par Amazon

21/10/2017

Sur une estimation de 126 millions de foyers aux EU, pas moins de 90 millions d’Américains sont membres d’Amazon Prime, le programme de fidélité d’Amazon.  Amazon domine donc le marché intérieur.  Quelles leçons l’Europe peut-elle en tirer ?

Le travail de nuit dans l’e-commerce autorisé à partir du 20h

20/10/2017

Le gouvernement va adapter l’accord conclu cet été concernant le travail de nuit dans l’e-commerce. Désormais le travail de nuit sera autorisé à partir de 20h moyennant l’accord d’un seul syndicat.

Lancement de Safe.Shop, premier label de confiance mondial du e-commerce

16/10/2017

L'Ecommerce Foundation vient de lancer Safe.Shop, le premier label de confiance international du secteur du e-commerce. Pour l’instant seuls douze pays sont affiliés, mais d’autres devraient s’y ajouter rapidement.

Back to top