Groupon & Co enfreignent les règlementations | RetailDetail

Groupon & Co enfreignent les règlementations

Groupon & Co enfreignent les règlementations

Bien que la majorité des consommateurs soient assez satisfaits des sites d’achats groupés, leurs conditions générales laissent souvent à désirer et la valeur réelle des réductions proposées est souvent difficile à déterminer. C’est ce qu’ a conclu Test-Achats après avoir interrogé 491 consommateurs durant le mois de septembre et après un screening juridique de cinq sites - Coolcoups, Gossipzone, Groupon, Groupolitan et Promocity.

Conditions générales incorrectes

Aucun des cinq sites testés n’affichent des conditions générales correctes. L’un des points faibles absolus : en cas de non-fourniture ou de défaillance de la part du partenaire, les sites déclinent toute responsabilité. (seule exception Coolcoups). Groupon et Groupolitan sont les seuls à mentionner clairement et correctement  le délai de réflexion de 14 jours calendrier; Promocity et Coolcoups donnent l’impression que chaque cas doit être examiné individuellement; alors que Gossipzone transgresse le loi en accordant seulement 7 jours de réflexion. Aussi Test-Achats a l’intention de porter plainte.


Toutefois la plupart des utilisateurs sont relativement satisfaits de ces sites d’achats groupés. La  critique principale concerne l’information relative à l’offre qui est souvent imprécise : souvent il est difficile – voire même impossible – de comparer les prix proposés aux prix ‘normaux’, le consommateurs ne peut donc que deviner la valeur effective de la réduction. Autres reproches concernant des codes ne fonctionnant pas, des bons qui ne sont pas envoyés par e-mail, des livraisons avec des retards de plusieurs semaines et des restaurants et centres de bien-être qui s’avèrent complets.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Microsoft aussi s’intéresse aux magasins sans caisse

14/06/2018

Microsoft travaille sur une technologie permettant d’éliminer les caisses et les files d’attente dans les magasins. Le géant américain de l’informatique se veut l’allié du secteur du retail afin de défier Amazon Go.

Amazon expulse les clients qui retournent trop de produits

24/05/2018

Amazon veut mettre un terme aux abus sur les retours : les clients qui renvoient trop d’articles ou se méconduisent sont bannis. Des dizaines d’utilisateurs se plaignent sur les réseaux sociaux de la suppression unilatérale de leur compte.

LVMH injecte des dizaines de millions dans le moteur de recherche de mode Lyst

24/05/2018

LVMH, le groupe de luxe français dirigé par Bernard Arnault, injecte des dizaines de millions de dollars dans Lyst. Grâce à ce capital, la plateforme de recherche dédiée à la mode de luxe entend accélérer son expansion mondiale.

Amazon livre des colis dans le coffre de la voiture

25/04/2018

Désormais le géant du e-commerce Amazon livre également des colis  dans le coffre de la voiture du client, et ce gratuitement. A noter que ce service est réservé aux membres Prime et qu’il n’est pour l’instant disponible qu’aux Etats-Unis.

La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.