Groupon révise à la baisse ses résultats trimestriels

Groupon révise à la baisse ses résultats trimestriels

Pour le dernier trimestre 2011, Groupon, le site américain d’achats groupés, a subi une perte de 65,4 millions de dollars et a réalisé un  chiffre d’affaires de 492,2 millions de dollars. Ce sont là les chiffres trimestriels révisés à la baisse par Groupon. Par rapport aux résultats communiqués initialement  en février, ses pertes s’en trouvent accrues de 22,6 millions de dollars et son chiffre d’affaires réduit de 14,3 millions de dollars.

Une comptabilité chaotique

Des pertes en hausse et un chiffre d’affaires en baisse par rapport à l’annonce initiale et tout cela pour une entreprise cotée en bourse (Groupon a fait son entrée  à la bourse de Wall Street en novembre). Groupon attribue ces erreurs à des réductions sur des offres qui se sont avérées plus élevées que prévues, notamment suite à la hausse des remboursements aux clients, car  Groupon garantit un dédommagement si le client n’est pas satisfait du deal.

 

En même temps le management admet  qu’il y a une  « faiblesse matérielle »  dans le système de contrôle interne de ses états financiers. Ainsi  Groupon semble – enfin – donner raison aux critiques qui considèrent la méthode comptable de l’entreprise comme chaotique.


L’action chute de  7%

Malgré tout le management de Groupon maintient ses attentes pour le premier trimestre 2012 : l’entreprise prévoit un chiffre d’affaires se situant entre les 510 et 550 millions de dollars. Ces perspectives optimistes n’ont néanmoins pu empêcher l’action de chuter de 7% en échanges d’après-Bourse.

 

Pas de chance pour les actionnaires, qui  jusqu’à présent n’ont pas vraiment vu fructifier leur investissement ! Après sa première journée en bourse, l’action Groupon valait 26,11 dollars, depuis elle a plongé à 18,38 dollars.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Amazon lance ses marques de distributeur en Europe

14/12/2017

A l’heure où Amazon Prime s’invite dans de plus en plus de pays européen, Amazon débarque avec ses propres marques FMCG.  Ces dernières semaines, le supermarché en ligne a lancé de nouveaux produits sous label privé en Europe et ce n’est pas terminé.

Amazon Echo est également disponible au Benelux

11/12/2017

Amazon a annoncé que 28 nouveaux pays, dont la Belgique et les Pays-Bas, pourront désormais se faire livrer le haut-parleur intelligent Amazon Echo.   Le lancement de son propre service de streaming musical est également prévu dans ces pays.

Les fabricants de luxe peuvent interdire à leurs distributeurs de vendre sur Amazon

07/12/2017

Les marques de luxe ont le droit d’interdire à leurs distributeurs agréés de revendre leurs produits sur des plates-formes tierces, comme Amazon. C’est ce qu’a décidé la Cour de justice de l’UE suite à un procès intenté par Coty.

Coolblue ouvre un nouveau siège principal belge

01/12/2017

La rumeur qui circulait depuis un certain temps déjà a été confirmée officiellement : l’e-tailer néerlandais Coolbue ouvre un nouveau siège principal belge à Berchem (Anvers) dans le nouveau complexe de bureaux Post X.

Forte montée du mobile lors du Black Friday et Cyber Monday aux Etats-Unis

29/11/2017

Durant le weekend de Thanksgiving, comprenant le Black Friday et le Cyber Monday, les ventes par voie mobile ont connu une forte montée aux Etats-Unis. Néanmoins la part des ventes mobiles sur l’ensemble du chiffre d’affaires online reste limitée.

Alibaba dévoile son magasin high-tech du futur

24/11/2017

Les supermarchés entièrement automatisés d’Amazon Go n’ont pas encore ouvert leurs portes  qu’Alibaba riposte déjà : le géant chinois du e-commerce présente Tmall Supermart, un supermarché débordant de gadgets technologiques.

Back to top