Groupon révise à la baisse ses résultats trimestriels

Groupon révise à la baisse ses résultats trimestriels

Pour le dernier trimestre 2011, Groupon, le site américain d’achats groupés, a subi une perte de 65,4 millions de dollars et a réalisé un  chiffre d’affaires de 492,2 millions de dollars. Ce sont là les chiffres trimestriels révisés à la baisse par Groupon. Par rapport aux résultats communiqués initialement  en février, ses pertes s’en trouvent accrues de 22,6 millions de dollars et son chiffre d’affaires réduit de 14,3 millions de dollars.

Une comptabilité chaotique

Des pertes en hausse et un chiffre d’affaires en baisse par rapport à l’annonce initiale et tout cela pour une entreprise cotée en bourse (Groupon a fait son entrée  à la bourse de Wall Street en novembre). Groupon attribue ces erreurs à des réductions sur des offres qui se sont avérées plus élevées que prévues, notamment suite à la hausse des remboursements aux clients, car  Groupon garantit un dédommagement si le client n’est pas satisfait du deal.

 

En même temps le management admet  qu’il y a une  « faiblesse matérielle »  dans le système de contrôle interne de ses états financiers. Ainsi  Groupon semble – enfin – donner raison aux critiques qui considèrent la méthode comptable de l’entreprise comme chaotique.


L’action chute de  7%

Malgré tout le management de Groupon maintient ses attentes pour le premier trimestre 2012 : l’entreprise prévoit un chiffre d’affaires se situant entre les 510 et 550 millions de dollars. Ces perspectives optimistes n’ont néanmoins pu empêcher l’action de chuter de 7% en échanges d’après-Bourse.

 

Pas de chance pour les actionnaires, qui  jusqu’à présent n’ont pas vraiment vu fructifier leur investissement ! Après sa première journée en bourse, l’action Groupon valait 26,11 dollars, depuis elle a plongé à 18,38 dollars.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Metro Group investit dans une solution de paiement mobile

27/06/2017

L’allemand Metro Group, avec quelques autres entreprises, a investi 14 millions d’euros au total dans la start-up britannique Yoyo Wallet, une plate-forme pour paiement mobile en pleine croissance, opérant dans toute l’Europe.

Media Markt va collaborer avec Parcify

22/06/2017

Media Markt a conclu un partenariat avec la start-up belge Parcify. Désormais les clients auront la liberté de déterminer eux-mêmes le moment de la livraison de leur commande online. Bol.com et Zalando collaborent également avec Parcify.

Ikea lance son magasin sur Amazon

19/06/2017

A peine une semaine après l’annonce faite par Ikea de vouloir vendre ses produits par le biais de tiers, la chaîne d’habitation suédoise lance son propre magasin sur Amazon.  Une gamme étendue de produits Ikea y sont proposés.

Le CFO d’Alibaba prévoit une forte croissance du CA

08/06/2017

Pour l’exercice en cours le géant chinois du e-commerce Alibaba s’attend à une croissance du chiffre d’affaires comprise entre 45 et 49%. C’est qu’a annoncé le directeur financier Maggie Wu lors d’une conférence pour investisseurs à Hangzhou en Chine.

Google risque une lourde amende pour avoir favorisé Google Shopping

07/06/2017

A l’issue d’une enquête en cours depuis sept ans déjà, Google risque de se voir infliger une lourde amende par la Commission européenne. Le géant d’internet aurait favorisé Google Shopping dans les résultats de recherche.

Forte croissance de l’e-commerce dans le secteur FMCG en 2016

06/06/2017

En 2016 les ventes en ligne de 'Fast Moving Consumer Goods' (FMCG) ont progressé de 26%. Dès lors l’e-commerce contribue pour 35% à la croissance mondiale du chiffre d’affaires du secteur FMCG.

Back to top