Groupon révise à la baisse ses résultats trimestriels | RetailDetail

Groupon révise à la baisse ses résultats trimestriels

Groupon révise à la baisse ses résultats trimestriels

Pour le dernier trimestre 2011, Groupon, le site américain d’achats groupés, a subi une perte de 65,4 millions de dollars et a réalisé un  chiffre d’affaires de 492,2 millions de dollars. Ce sont là les chiffres trimestriels révisés à la baisse par Groupon. Par rapport aux résultats communiqués initialement  en février, ses pertes s’en trouvent accrues de 22,6 millions de dollars et son chiffre d’affaires réduit de 14,3 millions de dollars.

Une comptabilité chaotique

Des pertes en hausse et un chiffre d’affaires en baisse par rapport à l’annonce initiale et tout cela pour une entreprise cotée en bourse (Groupon a fait son entrée  à la bourse de Wall Street en novembre). Groupon attribue ces erreurs à des réductions sur des offres qui se sont avérées plus élevées que prévues, notamment suite à la hausse des remboursements aux clients, car  Groupon garantit un dédommagement si le client n’est pas satisfait du deal.

 

En même temps le management admet  qu’il y a une  « faiblesse matérielle »  dans le système de contrôle interne de ses états financiers. Ainsi  Groupon semble – enfin – donner raison aux critiques qui considèrent la méthode comptable de l’entreprise comme chaotique.


L’action chute de  7%

Malgré tout le management de Groupon maintient ses attentes pour le premier trimestre 2012 : l’entreprise prévoit un chiffre d’affaires se situant entre les 510 et 550 millions de dollars. Ces perspectives optimistes n’ont néanmoins pu empêcher l’action de chuter de 7% en échanges d’après-Bourse.

 

Pas de chance pour les actionnaires, qui  jusqu’à présent n’ont pas vraiment vu fructifier leur investissement ! Après sa première journée en bourse, l’action Groupon valait 26,11 dollars, depuis elle a plongé à 18,38 dollars.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.

Coolblue livre bien réellement à vélo

03/04/2018

Coolblue lance son propre service de livraison.  Avec CoolblueFietst, le retailer en électronique va livrer ses colis à vélo, et c’est une première.  Ce n’est pourtant pas un poisson d’avril même si le retailer avait fait cette annonce  le 1er avril.

Amazon dans le collimateur de Trump

03/04/2018

Le président Donald Trump semble avoir trouvé un nouvel ennemi en l’entreprise Amazon.  Le géant du retail profiterait de U.S. Postal Service, le service postal américain, et Trump souhaiterait y mettre un terme en prenant les mesures nécessaires.

Amazon règne en maître sur l’e-commerce en France

29/03/2018

Avec un CA de 5,6 milliards d’euros et une part de marché de près de 19% Amazon est le leader incontesté du e-commerce en France. Selon Kantar Worldpanel, le marché online français dans son ensemble a généré 30 milliards d’euros en 2017.

Le retail, moteur de croissance du marché de l’Intelligence artificielle

29/03/2018

Cette année les entreprises retail investiront environ 2,76 milliards d’euros dans l’Intelligence Artificielle. Ainsi le retail sera le principal moteur de croissance de l’IA au niveau mondial, surpassant même le secteur bancaire, indique IDC.