Hausse spectaculaire des paiements sans contact et du commerce mobile d’ici 2017

Hausse spectaculaire des paiements sans contact et du commerce mobile d’ici 2017

A en croire deux études récentes réalisées par les bureaux d’études  Juniper Research et Forrester, les paiements sans contact et le commerce mobile connaîtront mondialement une montée en flèche durant les cinq années à venir.

Pour 150 milliards d’euros de paiements sans contact

D’après le bureau d’études Juniper, en 2017 le marché des paiements sans contact représentera 180 milliards de dollars, soit environ 150 milliards d’euros. Cette croissance sera la plus marquée aux Etats-Unis et au Canada, en Europe occidentale et en Extrême-Orient (avec la Chine en tête). Selon les analystes, un propriétaire de smartphone sur quatre effectuera ses paiements via Near Field Communication, conséquence directe du fait que de plus en plus de fabricants lancent des smartphones avec NFC.


Juniper indique toutefois que le retail devra suivre le mouvement : « Les retailers principalement ne sont pas encore convaincus des avantages des paiements par NFC par rapport aux systèmes à carte existants et sont encore réticents à investir dans l’infrastructure du paiement sans contact, si rapidement après le passage aux cartes Chip & PIN », explique Juniper.


Commerce mobile multiplié par 10 en Europe

La multiplication des paiements sans contact est également liée à la forte progression du commerce mobile : en 2011 les ventes via smartphones et tablettes ont augmenté de pas moins de70% et cette tendance ne devrait pas s’arrêter de si tôt. Selon l’étude de Forrester auprès de 14.000 consommateurs allemands, britanniques, français, espagnols, italiens, hollandais et suédois les ventes via m-tail augmenteront de 1,7 à 19,2 milliards d’euros, soit une hausse de 1.029% (donc multiplié par 11 !).


Par contre le montant moyen par acheteur mobile ne connaîtra qu’une légère hausse : de 201 euros par an aujourd’hui à 227 euros par an en 2017. La forte croissance est donc principalement attribuable au nombre croissant de clients mobiles, selon Forrester, qui ajoute que les propriétaires de smartphone effectuent plus facilement des achats mobiles s’ils ont eu auparavant des expériences positives dans l’e-commerce classique et lors du téléchargement d’applications et de contenu digital pour leur appareil.


Dans ces circonstances, rien d’étonnant à ce que le marché du paiement soit lui aussi en pleine effervescence : en témoignent la récente reprise de Tunz.com par Ogone et la mine d’or que représente PayPal pour eBay.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Rakuten jette un pont vers l’e-acheteur japonais

30/10/2017

Dans l’ombre d’Alibaba et Amazon, le japonais Rakuten Ichiba connaît un développement prospère.  Différentes chaînes occidentales ont recours à la plate-forme en vue de commercialiser leurs produits auprès des e-acheteurs japonais.

Whole Foods booste le chiffre d’affaires d’Amazon

27/10/2017

Au troisième trimestre le géant américain du e-commerce Amazon a enregistré une forte croissance de son chiffre d’affaires, en partie grâce à Whole Foods, dont les ventes pour la première fois ont été reprises dans les résultats.

Coolblue lance une app belge

25/10/2017

Coolblue vient de lancer une app pour le marché belge, disponible en néerlandais et en français, mais pour l’instant uniquement sur iOS. Selon l’e-tailer hollandais, l’app est le moyen le plus rapide pour faire son shopping sur le webshop.

Plus de la moitié des foyers américains envoûtés par Amazon

21/10/2017

Sur une estimation de 126 millions de foyers aux EU, pas moins de 90 millions d’Américains sont membres d’Amazon Prime, le programme de fidélité d’Amazon.  Amazon domine donc le marché intérieur.  Quelles leçons l’Europe peut-elle en tirer ?

Le travail de nuit dans l’e-commerce autorisé à partir du 20h

20/10/2017

Le gouvernement va adapter l’accord conclu cet été concernant le travail de nuit dans l’e-commerce. Désormais le travail de nuit sera autorisé à partir de 20h moyennant l’accord d’un seul syndicat.

Lancement de Safe.Shop, premier label de confiance mondial du e-commerce

16/10/2017

L'Ecommerce Foundation vient de lancer Safe.Shop, le premier label de confiance international du secteur du e-commerce. Pour l’instant seuls douze pays sont affiliés, mais d’autres devraient s’y ajouter rapidement.

Back to top