Keyware lance une offensive contre Ogone avec son ‘PayService for e-commerce’

Keyware lance une offensive contre Ogone avec son ‘PayService for e-commerce’

Keyware, fournisseur de terminaux de paiement, basé à Zaventem, lance sa propre plate-forme de paiement online destinée aux  webshops. L’entreprise travaille également sur des solutions de paiements mobiles via NFC (Near Field Communication, soit un système de communication en champ proche).  Ainsi Keyware espère rattraper Ogone, leader du marché, et remonter la pente après des résultats trimestriels décevants.

Un marché en pleine croissance

« Notre ‘PayService for e-commerce’ est en communication directe notamment avec Visa et Mastercard, si bien qu'avec de nouvelles formules de prix et de services, nous pouvons faire la différence »,  explique Stéphane Vandervelde, CEO de Keyware.. « Ces dernières années, la vente en ligne s'est considérablement développée en Belgique. Chaque jour, on voit apparaître de nouveaux webshops. Pour Keyware  c'est le bon moment de se lancer sur ce marché en pleine expansion », poursuit-il. Fin septembre BeCommerce avait annoncé pour cette année une croissance de 40% du e-commerce belge et Keyware a bien l’intention d’en tirer avantage.


Ces nouvelles initiatives ont été dévoilées lors de la fête donnée  à l’occasion du 15ième  anniversaire de Keyware, dans le cadre prestigieux  du Cercle de Lorraine à Uccle. Des festivités quelque peu eclipsées  toutefois par l’annonce une semaine plus tôt de la chute de son bénéfice de 96% pour le troisième trimestre. L’année dernière Keyware pour la même période affichait un bénéfice de 89.000 euros, aujourd’hui à peine 4.000 euros. Au cours des neuf derniers mois le bénéfice net a chuté de 261.000 à 54.000 euros (-79%).

 

Le chiffre d’affaires lui aussi est en baisse : pour le troisième trimestre 1,355 millions d’euros, soit une baisse de 1,2% ; pour les trois premiers trimestres 4,346 millions d’euros, soit une régression de 6%. L’entreprise indique que «  contrairement à l’exercice 2010, le bénéfice de 2011 ne comporte pas de produits non récurrents. » Guido Van der Schueren, président du Conseil d’administration assure que la société sera « en bénéfice sur la totalité de l’exercice 2011 ».

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Forte hausse du bénéfice chez Amazon

28/04/2017

Amazon peut s’estimer satisfait de son premier trimestre : malgré de gros investissements, l’e-commerçant américain est parvenu à augmenter son bénéfice de 40%, tandis que son chiffre d’affaires a bondi d’un quart.

Jack Ma (Alibaba) prévient du lourd impact d’internet

26/04/2017

Lors d’un speech Jack Ma, CEO du géant du e-commerce Alibaba, a évoqué les problèmes qu’internet et son rôle dans notre société pourraient engendrer dans les trois prochaines décennies. Il souligne notamment l’impact de l’automatisation.

Les principales entreprises de Rocket Internet poursuivent leur croissance

25/04/2017

Les principales entreprises de l’incubateur de start-ups allemand Rocket Internet continuent de croître en termes de chiffre d’affaires. D’autre part les pertes ont été fortement réduites et le groupe espère même générer du bénéfice d’ici peu.

Amazon pense à l’hyperloop pour les livraisons le jour-même

21/04/2017

Amazon a conclu un accord de collaboration avec Hyperloop One, afin de tester un hyperloop pour le transport de produits à livrer le jour-même. L’hyperloop est une idée d’Elon Musk, fondateur de Tesla.

UberEats étend son service à Bruxelles

18/04/2017

Uber va étendre son service UberEats à Bruxelles. Désormais les utilisateurs pourront non seulement se faire livrer leurs repas à domicile, mais également sur leur lieu de travail, voire même au parc. En outre les commandes pourront être passées plus longtemps à l’avance.

Test-Achats exige une indemnisation de Groupon dans le dossier des langes

13/04/2017

Test-Achats a mis en demeure le site internet de rabais groupés Groupon dans le dossier ‘Luierbox’.  Pour chaque personne lésée, l’association de consommateurs exige un remboursement de la somme initiale payée à Luierbox.be pour la livraison des langes.

Back to top