Keyware lance une offensive contre Ogone avec son ‘PayService for e-commerce’ | RetailDetail

Keyware lance une offensive contre Ogone avec son ‘PayService for e-commerce’

Keyware lance une offensive contre Ogone avec son ‘PayService for e-commerce’

Keyware, fournisseur de terminaux de paiement, basé à Zaventem, lance sa propre plate-forme de paiement online destinée aux  webshops. L’entreprise travaille également sur des solutions de paiements mobiles via NFC (Near Field Communication, soit un système de communication en champ proche).  Ainsi Keyware espère rattraper Ogone, leader du marché, et remonter la pente après des résultats trimestriels décevants.

Un marché en pleine croissance

« Notre ‘PayService for e-commerce’ est en communication directe notamment avec Visa et Mastercard, si bien qu'avec de nouvelles formules de prix et de services, nous pouvons faire la différence »,  explique Stéphane Vandervelde, CEO de Keyware.. « Ces dernières années, la vente en ligne s'est considérablement développée en Belgique. Chaque jour, on voit apparaître de nouveaux webshops. Pour Keyware  c'est le bon moment de se lancer sur ce marché en pleine expansion », poursuit-il. Fin septembre BeCommerce avait annoncé pour cette année une croissance de 40% du e-commerce belge et Keyware a bien l’intention d’en tirer avantage.


Ces nouvelles initiatives ont été dévoilées lors de la fête donnée  à l’occasion du 15ième  anniversaire de Keyware, dans le cadre prestigieux  du Cercle de Lorraine à Uccle. Des festivités quelque peu eclipsées  toutefois par l’annonce une semaine plus tôt de la chute de son bénéfice de 96% pour le troisième trimestre. L’année dernière Keyware pour la même période affichait un bénéfice de 89.000 euros, aujourd’hui à peine 4.000 euros. Au cours des neuf derniers mois le bénéfice net a chuté de 261.000 à 54.000 euros (-79%).

 

Le chiffre d’affaires lui aussi est en baisse : pour le troisième trimestre 1,355 millions d’euros, soit une baisse de 1,2% ; pour les trois premiers trimestres 4,346 millions d’euros, soit une régression de 6%. L’entreprise indique que «  contrairement à l’exercice 2010, le bénéfice de 2011 ne comporte pas de produits non récurrents. » Guido Van der Schueren, président du Conseil d’administration assure que la société sera « en bénéfice sur la totalité de l’exercice 2011 ».

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Microsoft aussi s’intéresse aux magasins sans caisse

14/06/2018

Microsoft travaille sur une technologie permettant d’éliminer les caisses et les files d’attente dans les magasins. Le géant américain de l’informatique se veut l’allié du secteur du retail afin de défier Amazon Go.

Amazon expulse les clients qui retournent trop de produits

24/05/2018

Amazon veut mettre un terme aux abus sur les retours : les clients qui renvoient trop d’articles ou se méconduisent sont bannis. Des dizaines d’utilisateurs se plaignent sur les réseaux sociaux de la suppression unilatérale de leur compte.

LVMH injecte des dizaines de millions dans le moteur de recherche de mode Lyst

24/05/2018

LVMH, le groupe de luxe français dirigé par Bernard Arnault, injecte des dizaines de millions de dollars dans Lyst. Grâce à ce capital, la plateforme de recherche dédiée à la mode de luxe entend accélérer son expansion mondiale.

Amazon livre des colis dans le coffre de la voiture

25/04/2018

Désormais le géant du e-commerce Amazon livre également des colis  dans le coffre de la voiture du client, et ce gratuitement. A noter que ce service est réservé aux membres Prime et qu’il n’est pour l’instant disponible qu’aux Etats-Unis.

La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.