Keyware lance une offensive contre Ogone avec son ‘PayService for e-commerce’

Keyware lance une offensive contre Ogone avec son ‘PayService for e-commerce’

Keyware, fournisseur de terminaux de paiement, basé à Zaventem, lance sa propre plate-forme de paiement online destinée aux  webshops. L’entreprise travaille également sur des solutions de paiements mobiles via NFC (Near Field Communication, soit un système de communication en champ proche).  Ainsi Keyware espère rattraper Ogone, leader du marché, et remonter la pente après des résultats trimestriels décevants.

Un marché en pleine croissance

« Notre ‘PayService for e-commerce’ est en communication directe notamment avec Visa et Mastercard, si bien qu'avec de nouvelles formules de prix et de services, nous pouvons faire la différence »,  explique Stéphane Vandervelde, CEO de Keyware.. « Ces dernières années, la vente en ligne s'est considérablement développée en Belgique. Chaque jour, on voit apparaître de nouveaux webshops. Pour Keyware  c'est le bon moment de se lancer sur ce marché en pleine expansion », poursuit-il. Fin septembre BeCommerce avait annoncé pour cette année une croissance de 40% du e-commerce belge et Keyware a bien l’intention d’en tirer avantage.


Ces nouvelles initiatives ont été dévoilées lors de la fête donnée  à l’occasion du 15ième  anniversaire de Keyware, dans le cadre prestigieux  du Cercle de Lorraine à Uccle. Des festivités quelque peu eclipsées  toutefois par l’annonce une semaine plus tôt de la chute de son bénéfice de 96% pour le troisième trimestre. L’année dernière Keyware pour la même période affichait un bénéfice de 89.000 euros, aujourd’hui à peine 4.000 euros. Au cours des neuf derniers mois le bénéfice net a chuté de 261.000 à 54.000 euros (-79%).

 

Le chiffre d’affaires lui aussi est en baisse : pour le troisième trimestre 1,355 millions d’euros, soit une baisse de 1,2% ; pour les trois premiers trimestres 4,346 millions d’euros, soit une régression de 6%. L’entreprise indique que «  contrairement à l’exercice 2010, le bénéfice de 2011 ne comporte pas de produits non récurrents. » Guido Van der Schueren, président du Conseil d’administration assure que la société sera « en bénéfice sur la totalité de l’exercice 2011 ».

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour va collaborer avec Showroomprivé

12/01/2018

Carrefour acquiert une participation minoritaire de 17% dans le site de ventes flash Showroomprivé. Le groupe de supermarchés français veut accroître sa portée numérique et sa part non alimentaire.  L’ex-actionnaire Conforama y perd des plumes.

Amazon lance ses marques de distributeur en Europe

14/12/2017

A l’heure où Amazon Prime s’invite dans de plus en plus de pays européen, Amazon débarque avec ses propres marques FMCG.  Ces dernières semaines, le supermarché en ligne a lancé de nouveaux produits sous label privé en Europe et ce n’est pas terminé.

Amazon Echo est également disponible au Benelux

11/12/2017

Amazon a annoncé que 28 nouveaux pays, dont la Belgique et les Pays-Bas, pourront désormais se faire livrer le haut-parleur intelligent Amazon Echo.   Le lancement de son propre service de streaming musical est également prévu dans ces pays.

Les fabricants de luxe peuvent interdire à leurs distributeurs de vendre sur Amazon

07/12/2017

Les marques de luxe ont le droit d’interdire à leurs distributeurs agréés de revendre leurs produits sur des plates-formes tierces, comme Amazon. C’est ce qu’a décidé la Cour de justice de l’UE suite à un procès intenté par Coty.

Coolblue ouvre un nouveau siège principal belge

01/12/2017

La rumeur qui circulait depuis un certain temps déjà a été confirmée officiellement : l’e-tailer néerlandais Coolbue ouvre un nouveau siège principal belge à Berchem (Anvers) dans le nouveau complexe de bureaux Post X.

Forte montée du mobile lors du Black Friday et Cyber Monday aux Etats-Unis

29/11/2017

Durant le weekend de Thanksgiving, comprenant le Black Friday et le Cyber Monday, les ventes par voie mobile ont connu une forte montée aux Etats-Unis. Néanmoins la part des ventes mobiles sur l’ensemble du chiffre d’affaires online reste limitée.

Back to top