L’Amazon Echo deviendra-t-il le nouvel iPhone ?

L’Amazon Echo deviendra-t-il le nouvel iPhone ?

Effectuer ses achats et ses opérations bancaires en parlant à des appareils ? C’est possible grâce à l’Internet des objets. Amazon mise pleinement sur cette technologie, si bien que certains se demandent si l’Amazon Echo ne deviendra pas le nouvel iPhone.

Une assistante vocale intelligente 

Imaginez : commander une pizza depuis votre fauteuil ou au volant de votre voiture rien qu’avec la voix, après quoi une assistante vocale intelligente fait le reste. Voilà ce que promet Amazon avec son Echo, une sorte d’enceinte connectée avec haut-parleur intégré, qui vous permet non seulement de commander des produits par commande vocale, mais également de sauvegarder des listes de courses, d’obtenir des réponses à vos questions, de planifier vos rendez-vous ou encore d’écouter votre musique favorite via l’appli Alexa.


Aux Etats-Unis (chez nous l’Amazon Echo n’est pas encore en vente) le gadget fait fureur : chaque nouvelle ‘livraison’ est épuisée dans les deux semaines. Pour ceux qui n’ont pas la patience d’attendre, ils pourront s’en procurer un sur eBay à un prix pouvant atteindre 300 dollars (alors que le prix d’Amazon est de 180 dollars). La gamme s’élargit continuellement : début de ce mois Amazon a lancé deux nouvelles variantes : une version portable (Echo Tab) et une version sans fil à brancher sur un système de haut-parleur existant (Echo Dot).


Intérêt de la part des banques

Mais l’Echo est bien plus qu’un gadget, comme en témoigne l’intérêt grandissant de la part de l’univers financier. Ainsi depuis peu le groupe américain Capital One offre la possibilité à ses clients d’effectuer des paiements et des opérations bancaires via Amazon Echo. De grands géants bancaires, comme Citigroup et Wells Fargo, examinent eux aussi comment intégrer le nouveau gadget dans le système bancaire.


Rien d’étonnant donc à ce que le New York Times se demande si l’Amazon Echo ne deviendrait pas le nouvel iPhone : « Au plus je l’utilise, au plus je ressens ce même sentiment prometteur que j’avais lorsque j’utilisais mon premier iPhone ; le sentiment que cet appareil ouvre un nouveau monde au personal computing et qu’il élargira le rôle joué par les ordinateurs dans le futur », écrit Farhad Manjoo, journaliste spécialisé en technologie.


Le New York Times décrit l’Amazon Echo comme « le candidat le plus prometteur pour le titre de ‘Next Great Gadget’ et ajoute que cette fois l’appareil « n’a pas été conçu par Apple, Google, Facebook ou Microsoft », mais par « une entreprise dont la dernière tentative de percer sur le marché de l’électronique grand public, avec le Fire Phone, s’est soldé par un échec retentissant » .