L’avenir des paiements s’annonce mobile…

L’avenir des paiements s’annonce mobile…

(publireportage) Désormais, les paiements s’effectuent aussi par smartphone. En un an, plus d’un demi-million de transactions mobiles effectuées via l’appli Bancontact ont été enregistrées. Et d’autres innovations en matière de paiement sont annoncées.

Le paiement mobile simplifié à l’extrême

L’appli Bancontact simplifie le paiement mobile à l’extrême. Pour payer, il suffit de scanner le QR code avec votre smartphone et de taper votre code PIN. C’est tout ! L’objectif de l’appli Bancontact est clair : proposer une expérience de paiement qui soit tout aussi facile, sûre et rapide que dans le monde physique.


“Dans un futur proche, les limites entre les points de vente virtuels et physiques s’estomperont de plus en plus”, explique Kris De Ryck, CEO de Bancontact. “Le consommateur qui découvre un produit sur un site Web va souvent aller l’évaluer en magasin avant de l’acheter online via son smartphone.”

 

Également disponible dans les supermarchés

Cet hiver, nous franchirons un pas de plus. Davantage de commerces traditionnels proposeront en effet de payer au moyen de l’appli Bancontact. Il suffira de scanner le QR code sur le terminal de paiement ou à la caisse et de taper le code PIN. Les premières transactions dans le commerce effectuées via l’application de paiement mobile au moyen de Bancontact ont été lancées au printemps passé dans un supermarché Delhaize.

 

Depuis quelques semaines, payer avec l’appli Bancontact est possible dans les 400 magasins Colruyt, OKay, Bio-Planet et Dreambaby de Belgique. Le déploiement chez Dreamland et Spar est prévu pour début 2016. A présent que les supermarchés prennent eux aussi le train en marche, la grosse percée du paiement mobile se fait de plus en plus ressentir.

 

Le QR code offre la portée la plus large

Que devons-nous attendre dans le futur en matière de technologies de paiement ? Cette question est encore ouverte. À l’heure actuelle, Bancontact opte délibérément pour le QR code étant donné qu’il offre la portée la plus large. L’architecture de la solution de paiement mobile de Bancontact permet également l’utilisation d’autres technologies comme NFC (Near Field Communication) ou BLE (Bluetooth Low Energy).


“Dès qu’une autre technologie présentera davantage de possibilités d’utilisation que le QR code, nous la prendrons certainement en considération”, conclut le CEO.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Alibaba dépasse les attentes

17/08/2017

Au premier trimestre de son exercice comptable le géant chinois du e-commerce Alibaba a dépassé les attentes des analystes : le chiffre d’affaires a progressé de plus de 55% et le bénéfice a doublé par rapport à l’année précédente.

Aldi se lance dans la livraison à domicile aux Etats-Unis

16/08/2017

Aux USA le discounter allemand Aldi, en collaboration avec la start-up américaine Instacart, va désormais livrer les commandes online à domicile endéans l'heure. Réaction d’Amazon : « Chez nous, vous pouvez retirer votre commande après deux minutes. »

L’essor du mobile dope les résultats de Yoox-Net-a-Porter

03/08/2017

Yoox-Net-a-Porter a réussi à dépasser les prévisions des analystes au cours du semestre écoulé, un résultat essentiellement dû à l’augmentation des ventes mobiles qui représentent pour la première fois plus de la moitié du chiffre d’affaires.

Lidl construit un nouveau centre de distribution à Venlo

01/08/2017

Lidl va ouvrir un nouveau centre de distribution à Venlo, qui sera chargé de servir les clients du webshop. Il s’agirait d’un projet international, et non d’une initiative de Lidl Nederland.

Amazon installe des casiers de réception de colis chez le consommateur

31/07/2017

Amazon a présenté The Hub, un système de casiers de réception de colis qui peuvent être installés partout. Il existe des casiers de différents formats que l’on aménage indifféremment à l’intérieur ou l’extérieur du bâtiment. 

Chute du bénéfice d’Amazon

28/07/2017

Au deuxième trimestre le bénéfice du géant américain d’internet Amazon a fortement reculé, plus encore qu’attendu par les analystes. Par contre le chiffre d’affaires a progressé d’un quart.

Back to top