L’e-acheteur souhaite avoir un interlocuteur physique | RetailDetail

L’e-acheteur souhaite avoir un interlocuteur physique

L’e-acheteur souhaite avoir un interlocuteur physique

Selon une enquête menée par le service de messagerie UPS, les e-acheteurs européens se disent très satisfaits de leur shopping online, mais souhaiteraient avoir un interlocuteur physique au bout du fil en cas de questions concernant leur achat.

Les Européens satisfaits de leurs achats en ligne

Selon l’enquête, les Européens  en règle générale disent avoir une expérience positive en matière de shopping online : sur une échelle de 1 à 7, 76% des répondants donnent un score de 6 à 7. Les plus fervents adeptes de l’e-commerce sont les Allemands et les Anglais, avec respectivement   81% et 80% de répondants très satisfaits. En Belgique ce pourcentage est de 73% et aux Pays-Bas de 75%.


Pour les Belges et les Hollandais la livraison gratuite de la commande et au moment qui convient au client, sont les principaux arguments qui les incitent à faire leurs achats en ligne. D’autres facteurs  auxquels les  e-acheteurs accordent une grande importance sont : un site dans leur propre langue (69% en Europe, 71% en Belgique et 65% aux Pays-Bas), l’ampleur de l’offre (70% en Europe, 68% en Belgique, 66% aux Pays-Bas) et le traçabilité du parcours de la commande (64% en Europe, 62% en Belgique et 61% aux Pays-Bas).


Place à amélioration

Pourtant il reste des points à améliorer, selon l’enquête : le service après-vente surtout pourrait faire mieux. Les principaux souhaits des e-acheteurs concernent la possibilité d’ avoir un interlocuteur physique du service clientèle au bout du fil (surtout en Belgique et en Allemagne), de choisir la date de livraison (principalement en Belgique, en France et en Italie) et de passer commande via un smartphone (surtout en Belgique et en France).


Parmi les consommateurs ayant vécu de mauvaises expériences, la principale critique est celle des frais d’envoi plus élevés que prévu – la livraison à domicile gratuite est loin d’être une règle générale.  En Europe 57% des e-acheteurs s’en irritent, 58% en Belgique et 52% aux Pays-Bas. Autre point épineux : le moment de la livraison. En Europe 49% des consommateurs estiment que les retards inattendus dans les livraisons constituent un obstacle, en Belgique ils sont 47% de cet avis et aux Pays-Bas  49%.


Le service de messagerie UPS et le bureau d’études ComScore ont interrogé quelque 14.000 consommateurs dans le monde concernant leur opinion sur les achats en ligne, dont environ 5.600 Européens dans six pays : Belgique, Pays-Bas, France, Allemagne, Italie et Royaume-Uni.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Colruyt participe au service de courses de PostNL

20/02/2018

Aux Pays-Bas le nouveau service Stockon, en collaboration avec PostNL, livrera désormais les courses à domicile toutes les deux semaines. A noter que les marques maison portent le label Boni, la marque propre de la chaîne de supermarchés belge Colruyt.

L’Union européenne bannit le géoblocage

07/02/2018

Désormais les consommateurs ne pourront plus être redirigés automatiquement ou bloqués en fonction de leur lieu de résidence lorsqu’ils  surfent sur un site étranger. Le Parlement européen est parvenu à un accord concernant l’interdiction du géoblocage.

JD.com lorgne l’Europe

06/02/2018

Dans les prochaines années le chinois JD.com envisage de conquérir l’Europe, à commencer par la France. L’e-commerçant chinois entend ainsi concurrencer le géant américain Amazon.

Sofie Geeroms, nouvelle directrice générale de BeCommerce

31/01/2018

Passation de pouvoir chez BeCommerce, l'association professionnelle belge des e-commerçants : Sofie Geeroms a été nommée comme nouvelle directrice générale et succède à Carine Moitier, fondatrice de Bivolino.com.

Carrefour va collaborer avec Showroomprivé

12/01/2018

Carrefour acquiert une participation minoritaire de 17% dans le site de ventes flash Showroomprivé. Le groupe de supermarchés français veut accroître sa portée numérique et sa part non alimentaire.  L’ex-actionnaire Conforama y perd des plumes.

Amazon lance ses marques de distributeur en Europe

14/12/2017

A l’heure où Amazon Prime s’invite dans de plus en plus de pays européen, Amazon débarque avec ses propres marques FMCG.  Ces dernières semaines, le supermarché en ligne a lancé de nouveaux produits sous label privé en Europe et ce n’est pas terminé.

Back to top