L’e-commerce belge prévoit une croissance de 40% pour cette année

L’e-commerce belge prévoit une croissance de 40% pour cette année

De plus en plus le commerce online en Belgique tend à devenir un canal de vente à part entière. C’est ce qui apparaît dans une analyse du bureau d’étude iVox auprès des membres de BeCommerce, la fédération des entreprises belges de vente à distance. Ces entreprises voient l’avenir d’un bon œil : 70% d’entre eux prévoient une croissance de 40% cette année par rapport à 2010.

Les entreprises de vente par correspondance en voie de d’extinction

L’étude indique également que de plus en plus  d’entreprises internet belges vendent uniquement via internet. La part de marché des ‘multi-channelplayers’, entreprises vendant à la fois online et offline, semble avoir baissé jusqu’à 46% par rapport à 65,9% en 2009. Les entreprises vendant uniquement via internet dominent le marché avec une part de marché de 54% par rapport à 34,1% seulement en 2009. Cette forte hausse indique que la vente online de plus en plus est considérée comme un canal de vente à part entière et que nos e-shops peuvent se permettre de se concentrer uniquement sur les ventes via internet, affirme Patricia Ceysens, présidente de BeCommerce.

 

Esprit de clocher ?

A noter que moins de ¾ des entreprises belges d’e-commerce font effectivement du commerce avec leurs compatriotes. Une petite majorité  (60%) vend également en Europe de l’Est, moins d’ ¼   (24%) opère également dans le reste de l’Europe. Seul 11% écoule ses produits en dehors de l’Europe.

 

65% des entreprises livre via la poste

Selon BeCommerce la poste demeure le livreur de colis le plus populaire. 65% des entreprises interrogées ont recours à bpost, viennent ensuite les services de messageries (38%) et les points d’enlèvement, tels Kiala (38%). Ces derniers ont fait un énorme bond en avant ces dernières années, vu la multiplication  et  la meilleure répartition géographique des points d’enlèvement. La formule du « time slot delivery » y a également contribué : le consommateur choisit lui-même le moment de livraison soit à domicile, soit dans un point d’enlèvement. 11% des e-shops proposent déjà cette option.

 

Visa et Mastercard en tête des systèmes de paiement

En ce qui concerne les systèmes de paiement, les cartes de crédit demeurent les plus populaires : 95% des e-shop belges proposent des systèmes de paiement via  Visa et Mastercard, 38% via American Express. Les paiements par simple carte bancaire – Bancontact / MisterCash – sont également acceptés chez 60% des magasins internet belges, par rapport à 49% via Maestro. Outre les systèmes de paiement online, tels PayPal (54%) et iDEAL (46%), le onlinebanking est également un système de paiement bien intégré.

D’autre part les articles de décoration (46%), les vêtements (43%) et les accessoires de mode (43%) restent traditionnellement les produits les plus vendus via internet.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Rakuten jette un pont vers l’e-acheteur japonais

30/10/2017

Dans l’ombre d’Alibaba et Amazon, le japonais Rakuten Ichiba connaît un développement prospère.  Différentes chaînes occidentales ont recours à la plate-forme en vue de commercialiser leurs produits auprès des e-acheteurs japonais.

Whole Foods booste le chiffre d’affaires d’Amazon

27/10/2017

Au troisième trimestre le géant américain du e-commerce Amazon a enregistré une forte croissance de son chiffre d’affaires, en partie grâce à Whole Foods, dont les ventes pour la première fois ont été reprises dans les résultats.

Coolblue lance une app belge

25/10/2017

Coolblue vient de lancer une app pour le marché belge, disponible en néerlandais et en français, mais pour l’instant uniquement sur iOS. Selon l’e-tailer hollandais, l’app est le moyen le plus rapide pour faire son shopping sur le webshop.

Plus de la moitié des foyers américains envoûtés par Amazon

21/10/2017

Sur une estimation de 126 millions de foyers aux EU, pas moins de 90 millions d’Américains sont membres d’Amazon Prime, le programme de fidélité d’Amazon.  Amazon domine donc le marché intérieur.  Quelles leçons l’Europe peut-elle en tirer ?

Le travail de nuit dans l’e-commerce autorisé à partir du 20h

20/10/2017

Le gouvernement va adapter l’accord conclu cet été concernant le travail de nuit dans l’e-commerce. Désormais le travail de nuit sera autorisé à partir de 20h moyennant l’accord d’un seul syndicat.

Lancement de Safe.Shop, premier label de confiance mondial du e-commerce

16/10/2017

L'Ecommerce Foundation vient de lancer Safe.Shop, le premier label de confiance international du secteur du e-commerce. Pour l’instant seuls douze pays sont affiliés, mais d’autres devraient s’y ajouter rapidement.

Back to top