L’e-commerce belge progresse de près de 25% en 2011

L’e-commerce belge progresse de près de 25% en 2011

L’e-commerce belge a réalisé en 2011 un chiffre d’affaires global de 1,118 milliards d’euros, soit une hausse de 23,8% par rapport à 2010. Ainsi les webshops en Belgique ont franchi le cap du milliard d’euros, contre 903 millions d’euros en 2010. C’est ce qu’indiquent les chiffres du spécialiste des paiements online, Ogone, qui  évalue sa part de marché à plus de 85% dans notre pays.

Voyages et ticketing en tête de liste

La Belgique compte actuellement 8.000 e-commerçants au total. Sur base du nombre de transactions,  les secteurs du voyage, du ticketing (vente de tickets de cinéma entre autres), des opérateurs mobiles (recharge de cartes pré-payées) et des sites de ventes privées (style Vente-Privée) sont les populaires auprès des e-shoppers. Ces données toutefois ne correspondent pas à celles de Becommerce, qui place en tête de liste des ventes :  la décoration, les vêtements et les accessoires de mode.


Les websites privés représentent la majeure partie de la croissance des ventes. Toutefois Ogone estime que pour l’e-commerce les grands magasins et les supermarchés constituent encore un potentiel considérable et prévoit une forte croissance de l’offre online de ces magasins dans les années à venir.


Même si le quatrième trimestre est habituellement le plus chargé au niveau des transactions, les e-shoppers belges dépensent le plus durant le deuxième et troisième trimestre «  Rien d’étonnant à cela, un voyage coûte plus cher qu’un cadeau de Noël » explique Michaël Van Gijseghem, country manager d’Ogone Belgique.

 

Facebook et m-commerce

Ogone prévoit deux grandes tendance pour 2012 : le développement du m-tail (retail mobile) – conséquence logique de l’explosion des ventes des smartphones et des tablettes numériques – et l’utilisation de Facebook comme outil de marketing.


 « Une autre tendance de 2011 est l’exploitation croissante de Facebook afin de stimuler les ventes en ligne. Les e-commerçants belges font en effet preuve d’un usage sans cesse plus créatif des médias sociaux. », selon Van Gijseghem. « La Redoute est ainsi le premier site d’e-commerce européen à utiliser les crédits Facebook comme incitant pour attirer autant de ‘fans’ que possible. » Ces crédits Facebook sont une sorte de monnaie virtuelle  que l’on peut utiliser dans plus de 200 applications et games online de ce réseau social.


Retard à rattraper

Toutefois Ogone reste critique, car selon le spécialiste du paiement online l’e-commerce belge aurait un retard d’un an par rapport à nos voisins, tels les Pays-Bas par exemple. « L’offre trop restreinte sur les sites belges incite de nombreux Belges à acheter massivement sur les sites étrangers », affirme Ogone. Pas moins de 50% des transactions s’effectueraient sur des sites internet étrangers.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Rakuten jette un pont vers l’e-acheteur japonais

30/10/2017

Dans l’ombre d’Alibaba et Amazon, le japonais Rakuten Ichiba connaît un développement prospère.  Différentes chaînes occidentales ont recours à la plate-forme en vue de commercialiser leurs produits auprès des e-acheteurs japonais.

Whole Foods booste le chiffre d’affaires d’Amazon

27/10/2017

Au troisième trimestre le géant américain du e-commerce Amazon a enregistré une forte croissance de son chiffre d’affaires, en partie grâce à Whole Foods, dont les ventes pour la première fois ont été reprises dans les résultats.

Coolblue lance une app belge

25/10/2017

Coolblue vient de lancer une app pour le marché belge, disponible en néerlandais et en français, mais pour l’instant uniquement sur iOS. Selon l’e-tailer hollandais, l’app est le moyen le plus rapide pour faire son shopping sur le webshop.

Plus de la moitié des foyers américains envoûtés par Amazon

21/10/2017

Sur une estimation de 126 millions de foyers aux EU, pas moins de 90 millions d’Américains sont membres d’Amazon Prime, le programme de fidélité d’Amazon.  Amazon domine donc le marché intérieur.  Quelles leçons l’Europe peut-elle en tirer ?

Le travail de nuit dans l’e-commerce autorisé à partir du 20h

20/10/2017

Le gouvernement va adapter l’accord conclu cet été concernant le travail de nuit dans l’e-commerce. Désormais le travail de nuit sera autorisé à partir de 20h moyennant l’accord d’un seul syndicat.

Lancement de Safe.Shop, premier label de confiance mondial du e-commerce

16/10/2017

L'Ecommerce Foundation vient de lancer Safe.Shop, le premier label de confiance international du secteur du e-commerce. Pour l’instant seuls douze pays sont affiliés, mais d’autres devraient s’y ajouter rapidement.

Back to top