L’enseigne de chaussures Torfs se lance online aux Pays-Bas

L’enseigne de chaussures Torfs se lance online aux Pays-Bas

Il y a un an environ l’enseigne de chaussures Torfs décidait de s’aventurer sur la toile; un choix dont la chaîne belge ne peut que se féliciter. En effet au niveau du chiffre d’affaires le webshop est l’un des magasins affichant les meilleures ventes. Dès lors Torfs envisage de lancer un webshop destiné aux Pays-Bas.

Les ventes online progressent « plus vite que prévu »

Selon Barbara Torfs, responsable marketing de l’entreprise familiale, même si le pas vers le canal online constituait un sérieux défi  – également sur le plan logistique -, l’ étape en valait le coup. « Cela implique de gros investissements », explique-t-elle dans le journal De Tijd. « Mais finalement les coûts investis pour le webshop sont largement compensés, car au bout du compte l’entreprise dans son ensemble tire profit de ces investissements. »


Entre-temps le webshop belge compte déjà ses premiers adeptes hollandais et certaines livraisons s’effectuent déjà chez nos voisins du nord. A tel point que l’enseigne  envisage le lancement prochain d’un webshop pour les Pays-Bas, car  « les choses évoluent plus vite que prévu », indique Barbara Torfs.


Fort de son succès online, Torfs ne semble pas gêné par l’e-tailer Zalando, actuellement en pleine conquête du marché de la chaussure belge et néerlandais. Bien au contraire, le géant allemand de l’e-commerce indirectement a donné un petit coup de pouce à l’entreprise belge, selon Barbara Torfs : « Grâce à Zalando le consommateur belge a définitivement été conquis par le shopping online. L’arrivée de Zalando a influencé nos chiffres, mais dans le sens positif. »


Les magasins offrent des atouts supplémentaires

Néanmoins la directrice du marketing est bien consciente que la recherche du juste milieu entre les deux canaux de vente est un exercice délicat : les ventes en ligne ne peuvent se faire au détriment des magasins physiques. Aussi l’enseigne veille à maintenir cet équilibre en proposant des réductions et un assortiment plus au moins équivalents tant online qu’offline.


Torfs offre également un atout supplémentaire aux consommateurs : le client qui commande ses chaussures en ligne, pourra ensuite venir les essayer en magasin. Si les chaussures ne conviennent, le client sera remboursé sur place. Les retours peuvent également s’effectuer en magasin. Un système qui non seulement constitue un plus pour le client, mais qui permet également au commerçant de réduire les coûts.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Rakuten jette un pont vers l’e-acheteur japonais

30/10/2017

Dans l’ombre d’Alibaba et Amazon, le japonais Rakuten Ichiba connaît un développement prospère.  Différentes chaînes occidentales ont recours à la plate-forme en vue de commercialiser leurs produits auprès des e-acheteurs japonais.

Whole Foods booste le chiffre d’affaires d’Amazon

27/10/2017

Au troisième trimestre le géant américain du e-commerce Amazon a enregistré une forte croissance de son chiffre d’affaires, en partie grâce à Whole Foods, dont les ventes pour la première fois ont été reprises dans les résultats.

Coolblue lance une app belge

25/10/2017

Coolblue vient de lancer une app pour le marché belge, disponible en néerlandais et en français, mais pour l’instant uniquement sur iOS. Selon l’e-tailer hollandais, l’app est le moyen le plus rapide pour faire son shopping sur le webshop.

Plus de la moitié des foyers américains envoûtés par Amazon

21/10/2017

Sur une estimation de 126 millions de foyers aux EU, pas moins de 90 millions d’Américains sont membres d’Amazon Prime, le programme de fidélité d’Amazon.  Amazon domine donc le marché intérieur.  Quelles leçons l’Europe peut-elle en tirer ?

Le travail de nuit dans l’e-commerce autorisé à partir du 20h

20/10/2017

Le gouvernement va adapter l’accord conclu cet été concernant le travail de nuit dans l’e-commerce. Désormais le travail de nuit sera autorisé à partir de 20h moyennant l’accord d’un seul syndicat.

Lancement de Safe.Shop, premier label de confiance mondial du e-commerce

16/10/2017

L'Ecommerce Foundation vient de lancer Safe.Shop, le premier label de confiance international du secteur du e-commerce. Pour l’instant seuls douze pays sont affiliés, mais d’autres devraient s’y ajouter rapidement.

Back to top