L’Europe inflige une amende record à Google

L’Europe inflige une amende record à Google

Google s’est vu infliger une amende de pas moins de 2,42 milliards d’euros par la Commission Européenne, pour avoir abuser de sa position dominante sur le marché afin de favoriser ses propres produits dans les résultats de recherche.

Abus de position dominante

Le litige concerne Google Shopping, où les produits de Google figurent toujours en tête de liste, ce qui, selon la Commission européenne, réduit les possibilités pour les concurrents de présenter leurs produits aux internautes qui font des recherches online.


« Google a développé bon nombre de produits et de services innovants qui ont changé nos vies. C’est une bonne chose, certes », indique la commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager. « Mais Google a abusé de sa position dominante en tant que moteur de recherche en favorisant son propre service de comparaison de prix dans ses résultats de recherche et en rétrogradant ceux de ses concurrents », poursuit-elle.


Amende record

Google pour sa part s’oppose à cette décision et dit  répondre à la demande du consommateur. « Lorsque vous faites votre shopping online, vous souhaitez trouver rapidement et facilement ce que vous cherchez. Et les annonceurs veulent promouvoir les mêmes produits. C’est pourquoi Google montre ces annonces », explique l’entreprise de technologie. L’entreprise envisage d’aller en appel, mais veut d’abord examiner la décision de la Commission européenne.

 

L’enquête à l’encontre de Google a été ouverte il y a sept ans déjà. L’amende de 2,42 milliards d’euros infligée par la Commission européenne est une amende record, à laquelle pourrait bien venir s’ajouter d’autres amendes puisque Google est encore impliqué dans d’autres dossiers de la Commission européenne. Toutefois la Commission est parfois critiquée pour ses sanctions sévères à l’égard d’entreprises telles que Facebook, Apple et Google. Selon certains critiques, il s’agit de protectionnisme.