L’Europe ouvre une enquête sur la distribution d’e-books par Amazon

L’Europe ouvre une enquête sur la distribution d’e-books par Amazon

La Commission européenne a ouvert une enquête formelle visant Amazon. Le géant américain du net est soupçonné d'abuser de sa position dominante dans ses ventes de livres électroniques.

Clauses anticoncurrentielles

La Commission européenne a ouvert une enquête officielle sur les contrats qu’Amazon conclut avec les éditeurs d’e-books. Ces contrats contiendraient des clauses qui obligent les éditeurs à informer Amazon s’ils offrent des conditions plus avantageuses ou différentes aux  concurrents du groupe américain et à lui accorder des conditions similaires ou au moins aussi favorables.


« Amazon est une entreprise florissante qui offre un vaste service aux consommateurs, également dans le domaine des e-books. Ce n’est pas cela que notre enquête met en cause. Mais il est de mon devoir de veiller à ce que les accords conclus par Amazon avec des maisons d’édition ne portent pas préjudice aux consommateurs en empêchant d’autres distributeurs d’e-books d’innover et d’exercer une concurrence effective vis-à-vis d’Amazon », explique  Margrethe Vestager, la Commissaire européenne à la concurrence. « Notre enquête doit démontrer si ces craintes sont justifiées. »


L’enquête rappelle immanquablement le conflit entre Amazon et l’éditeur Hachette concernant les prix des livres électroniques, au cours duquel Hachette après de longs mois avait finalement obtenu gain de cause.

 

Amazon n’est d’ailleurs pas la seule grande puissance américaine à être dans le collimateur des autorités de la concurrence européennes : il y a deux mois Google avait été accusé d’abus de pouvoir avec son moteur de recherche. D’autre part des enquêtes sont toujours en cours concernant des arrangements fiscaux, visant notamment Amazon, Apple et Starbucks. Toutefois Amazon semble avoir repris le droit chemin, du moins un niveau fiscal.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour va collaborer avec Showroomprivé

12/01/2018

Carrefour acquiert une participation minoritaire de 17% dans le site de ventes flash Showroomprivé. Le groupe de supermarchés français veut accroître sa portée numérique et sa part non alimentaire.  L’ex-actionnaire Conforama y perd des plumes.

Amazon lance ses marques de distributeur en Europe

14/12/2017

A l’heure où Amazon Prime s’invite dans de plus en plus de pays européen, Amazon débarque avec ses propres marques FMCG.  Ces dernières semaines, le supermarché en ligne a lancé de nouveaux produits sous label privé en Europe et ce n’est pas terminé.

Amazon Echo est également disponible au Benelux

11/12/2017

Amazon a annoncé que 28 nouveaux pays, dont la Belgique et les Pays-Bas, pourront désormais se faire livrer le haut-parleur intelligent Amazon Echo.   Le lancement de son propre service de streaming musical est également prévu dans ces pays.

Les fabricants de luxe peuvent interdire à leurs distributeurs de vendre sur Amazon

07/12/2017

Les marques de luxe ont le droit d’interdire à leurs distributeurs agréés de revendre leurs produits sur des plates-formes tierces, comme Amazon. C’est ce qu’a décidé la Cour de justice de l’UE suite à un procès intenté par Coty.

Coolblue ouvre un nouveau siège principal belge

01/12/2017

La rumeur qui circulait depuis un certain temps déjà a été confirmée officiellement : l’e-tailer néerlandais Coolbue ouvre un nouveau siège principal belge à Berchem (Anvers) dans le nouveau complexe de bureaux Post X.

Forte montée du mobile lors du Black Friday et Cyber Monday aux Etats-Unis

29/11/2017

Durant le weekend de Thanksgiving, comprenant le Black Friday et le Cyber Monday, les ventes par voie mobile ont connu une forte montée aux Etats-Unis. Néanmoins la part des ventes mobiles sur l’ensemble du chiffre d’affaires online reste limitée.

Back to top