L’Europe ouvre une enquête sur la distribution d’e-books par Amazon

L’Europe ouvre une enquête sur la distribution d’e-books par Amazon

La Commission européenne a ouvert une enquête formelle visant Amazon. Le géant américain du net est soupçonné d'abuser de sa position dominante dans ses ventes de livres électroniques.

Clauses anticoncurrentielles

La Commission européenne a ouvert une enquête officielle sur les contrats qu’Amazon conclut avec les éditeurs d’e-books. Ces contrats contiendraient des clauses qui obligent les éditeurs à informer Amazon s’ils offrent des conditions plus avantageuses ou différentes aux  concurrents du groupe américain et à lui accorder des conditions similaires ou au moins aussi favorables.


« Amazon est une entreprise florissante qui offre un vaste service aux consommateurs, également dans le domaine des e-books. Ce n’est pas cela que notre enquête met en cause. Mais il est de mon devoir de veiller à ce que les accords conclus par Amazon avec des maisons d’édition ne portent pas préjudice aux consommateurs en empêchant d’autres distributeurs d’e-books d’innover et d’exercer une concurrence effective vis-à-vis d’Amazon », explique  Margrethe Vestager, la Commissaire européenne à la concurrence. « Notre enquête doit démontrer si ces craintes sont justifiées. »


L’enquête rappelle immanquablement le conflit entre Amazon et l’éditeur Hachette concernant les prix des livres électroniques, au cours duquel Hachette après de longs mois avait finalement obtenu gain de cause.

 

Amazon n’est d’ailleurs pas la seule grande puissance américaine à être dans le collimateur des autorités de la concurrence européennes : il y a deux mois Google avait été accusé d’abus de pouvoir avec son moteur de recherche. D’autre part des enquêtes sont toujours en cours concernant des arrangements fiscaux, visant notamment Amazon, Apple et Starbucks. Toutefois Amazon semble avoir repris le droit chemin, du moins un niveau fiscal.

 

Tags: