La Belgique veut autoriser le travail de nuit pour l’e-commerce | RetailDetail

La Belgique veut autoriser le travail de nuit pour l’e-commerce

La Belgique veut autoriser le travail de nuit pour l’e-commerce

Le gouvernement a décidé d’autoriser le travail de nuit dans l’e-commerce, afin que nos entreprises soient plus compétitives face à la concurrence de l’étranger. Comeos parle « d’un pas important pour la sauvegarde de milliers d’emplois. »

« Modification de la loi avant l’été »

En Belgique les commandes qui entrent après 20 h sont traitées le jour suivant, alors que dans nos pays voisins les webshops continuent de préparer des commandes après 20 h pour le lendemain. Mais les choses vont changer pour notre pays, car avant cet été une modification de la loi permettra le travail de nuit dans le secteur du e-commerce, assure le vice-premier ministre Alexander De Croo (Open VLD).


« Etant donné qu’en Belgique le travail de nuit dans l’e-commerce n’est pas autorisé, de nombreux e-tailers transfèrent leurs activités logistiques vers les Pays-Bas. Ainsi ils peuvent garantir qu’une commande passée aujourd’hui, sera livrée chez le client le lendemain. Tout ceci entraîne une perte de jobs et de croissance dans notre pays », indique le cabinet du vice-premier ministre.


« Un sérieux handicap supprimé »

La fédération du commerce Comeos déplore les sérieux handicaps auxquels les e-commerçants belges sont confrontés : « Actuellement les marchandises sont livrées plus rapidement partant d’Amsterdam que partant de Courtrai. Chez nous le travail entre 20h et 6h est considéré comme du travail de nuit, ce qui rend impossible les livraisons rapides », indique Dominique Michel, administrateur délégué de Comeos.

 

Suite à ces règles en matière de travail de nuit « des milliers de jobs logistiques déménagent vers l’étranger », poursuit Michel. « En 2014 Comeos a pointé les handicaps structurels dont souffre le commerce électronique en Belgique. Nous sommes heureux que nos mises en garde aient été entendues et que le gouvernement ait décidé de s’attaquer à l’un de nos handicaps. »

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Microsoft aussi s’intéresse aux magasins sans caisse

14/06/2018

Microsoft travaille sur une technologie permettant d’éliminer les caisses et les files d’attente dans les magasins. Le géant américain de l’informatique se veut l’allié du secteur du retail afin de défier Amazon Go.

Amazon expulse les clients qui retournent trop de produits

24/05/2018

Amazon veut mettre un terme aux abus sur les retours : les clients qui renvoient trop d’articles ou se méconduisent sont bannis. Des dizaines d’utilisateurs se plaignent sur les réseaux sociaux de la suppression unilatérale de leur compte.

LVMH injecte des dizaines de millions dans le moteur de recherche de mode Lyst

24/05/2018

LVMH, le groupe de luxe français dirigé par Bernard Arnault, injecte des dizaines de millions de dollars dans Lyst. Grâce à ce capital, la plateforme de recherche dédiée à la mode de luxe entend accélérer son expansion mondiale.

Amazon livre des colis dans le coffre de la voiture

25/04/2018

Désormais le géant du e-commerce Amazon livre également des colis  dans le coffre de la voiture du client, et ce gratuitement. A noter que ce service est réservé aux membres Prime et qu’il n’est pour l’instant disponible qu’aux Etats-Unis.

La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.