La bouteille de vin connectée grâce à WID

La bouteille de vin connectée grâce à WID

La jeune société française WID (Wine-ID), avec l’aide du système RFID, scanne les bouteilles de vin pour assurer la bonne traçabilité des grands crus et d’améliorer les inventaires sans manier les bouteilles. Le consommateur peut alors accéder à la fiche complète du produit avec son smartphone.

L’assurance d’une bonne traçabilité du produit

Afin d’éviter la contrefaçon et d’assurer une bonne traçabilité du produit, WID s’est muni du système RFID pour répondre aux attentes des viticulteurs. Le marquage se fait au tout début avec la pose d’une étiquette RFID haute fréquence sur le col de la bouteille. « Nous pouvons aussi la glisser sous l’étiquette du vin, ou encore la personnaliser selon l’identité du producteur ou du fournisseur », indique Alexandre Mongrenier, cofondateur de l’entreprise.

Après cette première étape, chaque bouteille possède un numéro d’identification unique permettant au producteur de connaître son niveau de stock ainsi que l’assurance d’une traçabilité pour le fournisseur, mais aussi le consommateur. « Les bouteilles sont emballées dans des cartons, eux-mêmes cerclés », explique Mongrenier. Avec une étiquette RFID et un lecteur adéquat, il est tout à fait possible de vérifier le contenu du carton sans avoir à l’ouvrir. « Cela limite aussi la manipulation des bouteilles ».

Une fiche produit à disposition du client final

L’exploitant complète une fiche produit qui servira d’information pour les distributeurs mais aussi le client final. Il peut ainsi, via son smartphone et l’application WID, scanner la bouteille et atteindre un ensemble d’information comme l’origine du cépage par exemple.

Le coût de ce système d’identification dépend des projets réalisés, en tenant compte du matériel investi. Le prix de l’étiquette RFID Haute Fréquence s’élève à 2,3 euros, avec un prix diminuant selon les volumes.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Amazon Echo est également disponible au Benelux

11/12/2017

Amazon a annoncé que 28 nouveaux pays, dont la Belgique et les Pays-Bas, pourront désormais se faire livrer le haut-parleur intelligent Amazon Echo.   Le lancement de son propre service de streaming musical est également prévu dans ces pays.

Les fabricants de luxe peuvent interdire à leurs distributeurs de vendre sur Amazon

07/12/2017

Les marques de luxe ont le droit d’interdire à leurs distributeurs agréés de revendre leurs produits sur des plates-formes tierces, comme Amazon. C’est ce qu’a décidé la Cour de justice de l’UE suite à un procès intenté par Coty.

Coolblue ouvre un nouveau siège principal belge

01/12/2017

La rumeur qui circulait depuis un certain temps déjà a été confirmée officiellement : l’e-tailer néerlandais Coolbue ouvre un nouveau siège principal belge à Berchem (Anvers) dans le nouveau complexe de bureaux Post X.

Forte montée du mobile lors du Black Friday et Cyber Monday aux Etats-Unis

29/11/2017

Durant le weekend de Thanksgiving, comprenant le Black Friday et le Cyber Monday, les ventes par voie mobile ont connu une forte montée aux Etats-Unis. Néanmoins la part des ventes mobiles sur l’ensemble du chiffre d’affaires online reste limitée.

Alibaba dévoile son magasin high-tech du futur

24/11/2017

Les supermarchés entièrement automatisés d’Amazon Go n’ont pas encore ouvert leurs portes  qu’Alibaba riposte déjà : le géant chinois du e-commerce présente Tmall Supermart, un supermarché débordant de gadgets technologiques.

Rakuten jette un pont vers l’e-acheteur japonais

30/10/2017

Dans l’ombre d’Alibaba et Amazon, le japonais Rakuten Ichiba connaît un développement prospère.  Différentes chaînes occidentales ont recours à la plate-forme en vue de commercialiser leurs produits auprès des e-acheteurs japonais.

Back to top