La bouteille de vin connectée grâce à WID | RetailDetail

La bouteille de vin connectée grâce à WID

La bouteille de vin connectée grâce à WID

La jeune société française WID (Wine-ID), avec l’aide du système RFID, scanne les bouteilles de vin pour assurer la bonne traçabilité des grands crus et d’améliorer les inventaires sans manier les bouteilles. Le consommateur peut alors accéder à la fiche complète du produit avec son smartphone.

L’assurance d’une bonne traçabilité du produit

Afin d’éviter la contrefaçon et d’assurer une bonne traçabilité du produit, WID s’est muni du système RFID pour répondre aux attentes des viticulteurs. Le marquage se fait au tout début avec la pose d’une étiquette RFID haute fréquence sur le col de la bouteille. « Nous pouvons aussi la glisser sous l’étiquette du vin, ou encore la personnaliser selon l’identité du producteur ou du fournisseur », indique Alexandre Mongrenier, cofondateur de l’entreprise.

Après cette première étape, chaque bouteille possède un numéro d’identification unique permettant au producteur de connaître son niveau de stock ainsi que l’assurance d’une traçabilité pour le fournisseur, mais aussi le consommateur. « Les bouteilles sont emballées dans des cartons, eux-mêmes cerclés », explique Mongrenier. Avec une étiquette RFID et un lecteur adéquat, il est tout à fait possible de vérifier le contenu du carton sans avoir à l’ouvrir. « Cela limite aussi la manipulation des bouteilles ».

Une fiche produit à disposition du client final

L’exploitant complète une fiche produit qui servira d’information pour les distributeurs mais aussi le client final. Il peut ainsi, via son smartphone et l’application WID, scanner la bouteille et atteindre un ensemble d’information comme l’origine du cépage par exemple.

Le coût de ce système d’identification dépend des projets réalisés, en tenant compte du matériel investi. Le prix de l’étiquette RFID Haute Fréquence s’élève à 2,3 euros, avec un prix diminuant selon les volumes.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.

Coolblue livre bien réellement à vélo

03/04/2018

Coolblue lance son propre service de livraison.  Avec CoolblueFietst, le retailer en électronique va livrer ses colis à vélo, et c’est une première.  Ce n’est pourtant pas un poisson d’avril même si le retailer avait fait cette annonce  le 1er avril.

Amazon dans le collimateur de Trump

03/04/2018

Le président Donald Trump semble avoir trouvé un nouvel ennemi en l’entreprise Amazon.  Le géant du retail profiterait de U.S. Postal Service, le service postal américain, et Trump souhaiterait y mettre un terme en prenant les mesures nécessaires.

Amazon règne en maître sur l’e-commerce en France

29/03/2018

Avec un CA de 5,6 milliards d’euros et une part de marché de près de 19% Amazon est le leader incontesté du e-commerce en France. Selon Kantar Worldpanel, le marché online français dans son ensemble a généré 30 milliards d’euros en 2017.

Le retail, moteur de croissance du marché de l’Intelligence artificielle

29/03/2018

Cette année les entreprises retail investiront environ 2,76 milliards d’euros dans l’Intelligence Artificielle. Ainsi le retail sera le principal moteur de croissance de l’IA au niveau mondial, surpassant même le secteur bancaire, indique IDC.