La branche immobilière d’Auchan ouvre un centre commercial virtuel | RetailDetail

La branche immobilière d’Auchan ouvre un centre commercial virtuel

La branche immobilière d’Auchan ouvre un centre commercial virtuel

Immochan, la branche immobilière d'Auchan, va lancer un centre commercial virtuel. Les enseignes exploitant un magasin dans l’un des 108 centres commerciaux physiques d’Immochan en France bénéficieront ainsi d’un point de vente online.

Immochan se lance dans l’omnichannel …

C’est sous le nom de code E2C qu’Immochan fait le pas vers l’omnichannel. La branche immobilière du distributeur français Auchan va lancer au mois d’octobre prochain un véritable centre commercial virtuel, où les internautes retrouveront l’offre des quelque 400 enseignes louant un ou plusieurs magasins dans l’un des 108 centres commerciaux d’Immochan en France. Parmi ces 400 locataires, seule la moitié dispose d’un webshop.


Les clients des centres commerciaux passent de plus en plus par le canal online, indique Hervé Vanden Abeele, responsable des projets e-commerce d’Immochan : « Avant de se déplacer, ils veulent pouvoir préparer leurs courses, s’informer des promotions et des animations ou tout simplement avoir accès à l’offre proposée. »


Une fois la plateforme opérationnelle, les clients français pourront passer commande en direct via internet, payer online et ensuite retirer leurs achats dans une boutique de leur choix, dans un point de retrait central dans le centre commercial ou – moyennant un surplus – se faire livrer à domicile.


… pour attirer davantage de monde dans les centres commerciaux

Pourtant Immochan espère que le consommateur viendra lui-même retirer sa commande, car le groupe ne cache pas l’objectif de cette stratégie omnichannel : « Il s’agit de générer du trafic et du chiffre d’affaires supplémentaire tout en fidélisant la clientèle », ajoute Vanden Abeele, car même si actuellement les centres commerciaux accueillent un million de visiteurs par jour, le taux de fréquentation en 2013 a baissé de 0,4%.  


Immochan espère pouvoir démarrer le site avec une centaine d’enseignes au mois d’octobre et table sur une augmentation du nombre de visiteurs de 5 à 10% au cours de la première année. En cas de vente via la plateforme digitale,  les chaînes participantes auront une redevance à verser en fonction du type de produit, pouvant s’élever jusqu’à 12 à 14% pour les vêtements par exemple.


Aujourd’hui Immochan gère 362 centres de commerce et de vie dans 12 pays (dont 78% en propriété, valorisés à 7,8 milliards d’euros). E2C s’inscrit dans un programme d’ investissement de 645 millions d’euros pour les trois années à venir, dont 250 millions d’euros seront consacrés à la rénovation de centres commerciaux existants.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Microsoft aussi s’intéresse aux magasins sans caisse

14/06/2018

Microsoft travaille sur une technologie permettant d’éliminer les caisses et les files d’attente dans les magasins. Le géant américain de l’informatique se veut l’allié du secteur du retail afin de défier Amazon Go.

Amazon expulse les clients qui retournent trop de produits

24/05/2018

Amazon veut mettre un terme aux abus sur les retours : les clients qui renvoient trop d’articles ou se méconduisent sont bannis. Des dizaines d’utilisateurs se plaignent sur les réseaux sociaux de la suppression unilatérale de leur compte.

LVMH injecte des dizaines de millions dans le moteur de recherche de mode Lyst

24/05/2018

LVMH, le groupe de luxe français dirigé par Bernard Arnault, injecte des dizaines de millions de dollars dans Lyst. Grâce à ce capital, la plateforme de recherche dédiée à la mode de luxe entend accélérer son expansion mondiale.

Amazon livre des colis dans le coffre de la voiture

25/04/2018

Désormais le géant du e-commerce Amazon livre également des colis  dans le coffre de la voiture du client, et ce gratuitement. A noter que ce service est réservé aux membres Prime et qu’il n’est pour l’instant disponible qu’aux Etats-Unis.

La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.