La branche internationale d’Amazon subit une perte opérationnelle | RetailDetail

La branche internationale d’Amazon subit une perte opérationnelle

La branche internationale d’Amazon subit une perte opérationnelle

Au cours du trimestre écoulé, la branche internationale d’Amazon a subi une perte, suite à d’importants investissements en Chine, où l’e-commerçant américain doit faire face au géant chinois Alibaba.

Investissements en Chine

La branche internationale d’Amazon a essuyé une perte nette de 60 millions de dollars (43 millions d’euros). Une perte qui s’explique en grande partie par les investissements d’Amazon en Chine, en vue d’élargir sa gamme de produits, tout en maintenant des prix attractifs.


Amazon n’a pas communiqué de chiffres séparés pour la Chine, mais sa part de marché y est bien inférieure à celle de ses concurrents chinois, dont Alibaba. Pourtant Amazon est déjà présent sur le marché chinois depuis plus de 10 ans.


Bénéfice au niveau mondial

Au niveau mondial Amazon réalise un chiffre d’affaires de 19,7 milliards de dollars (14,2 milliards d’euros) pour le premier trimestre, soit une progression de 23%. Un résultat supérieur de 300 millions de dollars (210 millions d’euros) par rapport aux prévisions des analystes. Le trimestre précédent la croissance du chiffre d’affaires s’élevait ‘seulement’ – selon les normes d’Amazon – à 20%, ce qui avait alors suscité l’inquiétude auprès de investisseurs.


Malgré la perte nette de 60 millions de dollars de sa branche internationale, Amazon a néanmoins engrangé un bénéfice net de 108 millions de dollars (78 millions d’euros), contre 82 millions de dollars (59 millions d’euros) un an auparavant.

 

Son propre réseau de livraison

Actuellement Amazon teste aux Etats-Unis son propre réseau de livraison   pour le ‘last mile’ :  la dernière partie du trajet du colis est assurée par des entreprises contrôlées par Amazon. Ce test intervient notamment suite aux nombreux retards de livraison survenus durant la période de Noël.


Grâce à ce service Amazon souhaite diminuer les frais d’envois. Ce service devrait également faciliter les livraisons le jour même. Amazon a déjà lancé un service de ce type au Royaume-Uni, car les services de messageries y avaient du mal à suivre la cadence des livraisons de colis.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.

Coolblue livre bien réellement à vélo

03/04/2018

Coolblue lance son propre service de livraison.  Avec CoolblueFietst, le retailer en électronique va livrer ses colis à vélo, et c’est une première.  Ce n’est pourtant pas un poisson d’avril même si le retailer avait fait cette annonce  le 1er avril.

Amazon dans le collimateur de Trump

03/04/2018

Le président Donald Trump semble avoir trouvé un nouvel ennemi en l’entreprise Amazon.  Le géant du retail profiterait de U.S. Postal Service, le service postal américain, et Trump souhaiterait y mettre un terme en prenant les mesures nécessaires.

Amazon règne en maître sur l’e-commerce en France

29/03/2018

Avec un CA de 5,6 milliards d’euros et une part de marché de près de 19% Amazon est le leader incontesté du e-commerce en France. Selon Kantar Worldpanel, le marché online français dans son ensemble a généré 30 milliards d’euros en 2017.

Le retail, moteur de croissance du marché de l’Intelligence artificielle

29/03/2018

Cette année les entreprises retail investiront environ 2,76 milliards d’euros dans l’Intelligence Artificielle. Ainsi le retail sera le principal moteur de croissance de l’IA au niveau mondial, surpassant même le secteur bancaire, indique IDC.