La branche internationale d’Amazon subit une perte opérationnelle

La branche internationale d’Amazon subit une perte opérationnelle

Au cours du trimestre écoulé, la branche internationale d’Amazon a subi une perte, suite à d’importants investissements en Chine, où l’e-commerçant américain doit faire face au géant chinois Alibaba.

Investissements en Chine

La branche internationale d’Amazon a essuyé une perte nette de 60 millions de dollars (43 millions d’euros). Une perte qui s’explique en grande partie par les investissements d’Amazon en Chine, en vue d’élargir sa gamme de produits, tout en maintenant des prix attractifs.


Amazon n’a pas communiqué de chiffres séparés pour la Chine, mais sa part de marché y est bien inférieure à celle de ses concurrents chinois, dont Alibaba. Pourtant Amazon est déjà présent sur le marché chinois depuis plus de 10 ans.


Bénéfice au niveau mondial

Au niveau mondial Amazon réalise un chiffre d’affaires de 19,7 milliards de dollars (14,2 milliards d’euros) pour le premier trimestre, soit une progression de 23%. Un résultat supérieur de 300 millions de dollars (210 millions d’euros) par rapport aux prévisions des analystes. Le trimestre précédent la croissance du chiffre d’affaires s’élevait ‘seulement’ – selon les normes d’Amazon – à 20%, ce qui avait alors suscité l’inquiétude auprès de investisseurs.


Malgré la perte nette de 60 millions de dollars de sa branche internationale, Amazon a néanmoins engrangé un bénéfice net de 108 millions de dollars (78 millions d’euros), contre 82 millions de dollars (59 millions d’euros) un an auparavant.

 

Son propre réseau de livraison

Actuellement Amazon teste aux Etats-Unis son propre réseau de livraison   pour le ‘last mile’ :  la dernière partie du trajet du colis est assurée par des entreprises contrôlées par Amazon. Ce test intervient notamment suite aux nombreux retards de livraison survenus durant la période de Noël.


Grâce à ce service Amazon souhaite diminuer les frais d’envois. Ce service devrait également faciliter les livraisons le jour même. Amazon a déjà lancé un service de ce type au Royaume-Uni, car les services de messageries y avaient du mal à suivre la cadence des livraisons de colis.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: