La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite
Shutterstock

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Beate Uhse Shared Services

La semaine dernière on apprenait que la branche néerlandaise de Beate Uhse, dont fait partie Pabo, entre autres, avait demandé la faillite, parce qu’elle n’était pas parvenue à obtenir un prêt de 5 millions d’euros pour assurer l’avenir de l’entreprise. Auparavant la maison-mère allemande avait également demandé la faillite.


A présent la branche néerlandaise vient de démentir les rumeurs d’une faillite. Par contre Beate Uhse Shared Services, qui tout comme la branche néerlandaise de l’entreprise est basé à Walsoorden, a bel et bien fait faillite, ce qui entraînera la perte d’une soixantaine d’emplois.


Selon Michael Specht, CEO de Beate Uhse, ceci était nécessaire pour permettre une relance du groupe allemand. Fin 2017 Beate Uhse a essayé de refinancer un prêt de 30 millions d’euros, mais n’y est pas parvenu, après quoi l’entreprise a décidé de déposer le bilan afin de procéder à une restructuration.


Beate Uhse Netherlands survit grâce à un prêt de 5 millions d’euros du britannique Prime Capital Debt, écrit Omroep Zeeland.
 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

L’aventure s’achève pour le webshop de sport Athleteshop

02/07/2018

Le webshop de sport Athleteshop a demandé la faillite. Depuis le début de cette année les plaintes concernant des livraisons tardives étaient nombreuses et à présent plusieurs fournisseurs auraient mis fin à la collaboration.

Une seconde vie pour Toys"R"Us ?

02/07/2018

Le rideau est finalement tombé sur Toys"R"Us aux Etats-Unis : tous les magasins y ont fermé leurs portes et 30.000 collaborateurs sont à la rue. La célèbre chaîne de magasins de jouets continue pourtant de croire en l’avenir.

Pabo poursuit ses activités sous l’étendard ‘be you’

21/06/2018

Le groupe allemand Beate Uhse – spécialisé dans les accessoires érotiques et maison-mère de Pabo –, déclaré en faillite l’an dernier, poursuivra ses activités sous un nouveau nom. Désormais l’accent se situera sur le commerce en ligne.

L’enseigne de jouets La Grande Récré jette l’éponge en Belgique

20/06/2018

L’enseigne de jouets française La Grande Récré est en grave difficulté financière et veut dès lors se concentrer sur son marché domestique. Lundi prochain la branche belge déposera le bilan : 16 magasins fermeront, 95 personnes perdront leur emploi.

Microsoft aussi s’intéresse aux magasins sans caisse

14/06/2018

Microsoft travaille sur une technologie permettant d’éliminer les caisses et les files d’attente dans les magasins. Le géant américain de l’informatique se veut l’allié du secteur du retail afin de défier Amazon Go.

Leapp en faillite, espère un redémarrage

11/06/2018

Leapp, le revendeur d’appareils d’occasion de la marque Apple, est en faillite.  Cette nouvelle a été annoncée par le retailer lui-même via son site internet.  Le curateur étudie actuellement les possibilités d’un redémarrage.