La cession de La Redoute entièrement finalisée | RetailDetail

La cession de La Redoute entièrement finalisée

La cession de La Redoute entièrement finalisée

Six mois après que Kering (ex-PPR) ait annoncé son intention de vendre La Redoute à ses deux dirigeants, Nathalie Balla et Eric Courteille (photo), l’accord définitif vient d’être conclu. Le duo détiendra 51% des actions, le personnel les 49% restants.

Un euro symbolique

Comme prévu, Kering a vendu sa filiale de vente par correspondance La Redoute et son service de livraison de colis Relais Colis au tandem Balla-Courteille. Alors que mi-mars la reprise semblait encore fortement compromise suite à l’opposition des syndicats, Nathalie Balla (CEO de La Redoute) et Eric Courteille (chief administrative officer de la société mère Redcats) ont finalement obtenu gain de cause.


Kering a cédé La Redoute pour un euro symbolique, mais a mis sur table  315 millions d’euros pour la transformation de l’entreprise en véritable acteur du e-commerce et 180 millions d’euros destinés au plan social – car bien que La Redoute soit sauvé, 1.178 emplois sur les 3.437 passeront à la trappe.


Kering était propriétaire du vépéciste depuis 1994, mais avait décidé il y a quelques années de céder toutes ses participations dans le secteur de la distribution et de se concentrer pleinement sur le segment du luxe, sport et  lifestyle avec des marques telles que Gucci, Saint Laurent, Boucheron, Puma ou encore Volcom.


Break-even d’ici 2017

Les co-présidents Balla et Courteille se donnent jusqu’à 2017 pour sortir « La Nouvelle Redoute » du rouge. L’entreprise se focalisera désormais sur son cœur de métier, à savoir les vêtements pour dames et enfants, le linge de maison et l’aménagement intérieur.


Le premier grand défi consistera à construire un nouveau centre logistique qui s’installera à Wattrelos, non loin de Roubaix dans le nord de la France.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Microsoft aussi s’intéresse aux magasins sans caisse

14/06/2018

Microsoft travaille sur une technologie permettant d’éliminer les caisses et les files d’attente dans les magasins. Le géant américain de l’informatique se veut l’allié du secteur du retail afin de défier Amazon Go.

Amazon expulse les clients qui retournent trop de produits

24/05/2018

Amazon veut mettre un terme aux abus sur les retours : les clients qui renvoient trop d’articles ou se méconduisent sont bannis. Des dizaines d’utilisateurs se plaignent sur les réseaux sociaux de la suppression unilatérale de leur compte.

LVMH injecte des dizaines de millions dans le moteur de recherche de mode Lyst

24/05/2018

LVMH, le groupe de luxe français dirigé par Bernard Arnault, injecte des dizaines de millions de dollars dans Lyst. Grâce à ce capital, la plateforme de recherche dédiée à la mode de luxe entend accélérer son expansion mondiale.

Amazon livre des colis dans le coffre de la voiture

25/04/2018

Désormais le géant du e-commerce Amazon livre également des colis  dans le coffre de la voiture du client, et ce gratuitement. A noter que ce service est réservé aux membres Prime et qu’il n’est pour l’instant disponible qu’aux Etats-Unis.

La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.