La publicité extérieure interactive stimule les utilisateurs de smartphone

La publicité extérieure interactive stimule les utilisateurs de smartphone

La publicité extérieure  est plus efficace lorsqu’elle est interactive, selon une enquête menée par Kantar Media auprès de 9.000 consommateurs européens. La société de publicité extérieure américaine CBS a réalisé l’année dernière une étude dans 6 pays : Royaume-Uni, Irelande, France, Espagne, Italie et Pays-Bas. 71% des utilisateurs de smarthpone  réagissent de façon positive à une marque qui invite à l’interactivité.

Plus encore : 74 % des utilisateurs de smartphone auraient déjà au moins une fois interagi avec une campagne publicitaire extérieure. L’interaction semble  logiquement plus efficace si elle résulte en une récompense ou une proposition créative. Toutefois de nombreux utilisateurs de smarthphone ne semblent pas suffisamment informés quant aux possibilités interactives de la publicité extérieure. Les codes QR sont les plus connus et plus utilisés, alors que la NFC (Near Field Communication) est encore totalement méconnue. Bien que le public accueille avec enthousiasme les nouvelles technologies, les annonceurs doivent se rendre compte  que toutes ces technologies n’ont pas encore atteint le grand public. 


Compatibilité parfaite

Selon l’étude, la publicité extérieure et le mobile sont parfaitement compatibles : la publicité extérieure peut inciter les utilisateurs de smartphone à faire des achats impulsifs. 32 % des utilisateurs de smartphone indiquent avoir chercher online de plus amples informations concernant un produit ou une marque après avoir vu une publicité extérieure et  20% ont effectivement acheté le produit en question. Si les marques s’y prennent bien, cette nouvelle interactivité pourra générer une plus grande fidélité du client et une publicité positive de bouche à oreille, tant online qu’offline. Toutefois les marques devront éviter les expériences interactives décevantes.
 
La publicité extérieure interactive a bel et bien la cote. Toutefois celle-ci ne sera  efficace que si les annonceurs s’adressent au public au bon moment, avec les moyens technologiques appropriés et récompensent le consommateur de son interactivité avec leur marque.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour va collaborer avec Showroomprivé

12/01/2018

Carrefour acquiert une participation minoritaire de 17% dans le site de ventes flash Showroomprivé. Le groupe de supermarchés français veut accroître sa portée numérique et sa part non alimentaire.  L’ex-actionnaire Conforama y perd des plumes.

Amazon lance ses marques de distributeur en Europe

14/12/2017

A l’heure où Amazon Prime s’invite dans de plus en plus de pays européen, Amazon débarque avec ses propres marques FMCG.  Ces dernières semaines, le supermarché en ligne a lancé de nouveaux produits sous label privé en Europe et ce n’est pas terminé.

Amazon Echo est également disponible au Benelux

11/12/2017

Amazon a annoncé que 28 nouveaux pays, dont la Belgique et les Pays-Bas, pourront désormais se faire livrer le haut-parleur intelligent Amazon Echo.   Le lancement de son propre service de streaming musical est également prévu dans ces pays.

Les fabricants de luxe peuvent interdire à leurs distributeurs de vendre sur Amazon

07/12/2017

Les marques de luxe ont le droit d’interdire à leurs distributeurs agréés de revendre leurs produits sur des plates-formes tierces, comme Amazon. C’est ce qu’a décidé la Cour de justice de l’UE suite à un procès intenté par Coty.

Coolblue ouvre un nouveau siège principal belge

01/12/2017

La rumeur qui circulait depuis un certain temps déjà a été confirmée officiellement : l’e-tailer néerlandais Coolbue ouvre un nouveau siège principal belge à Berchem (Anvers) dans le nouveau complexe de bureaux Post X.

Forte montée du mobile lors du Black Friday et Cyber Monday aux Etats-Unis

29/11/2017

Durant le weekend de Thanksgiving, comprenant le Black Friday et le Cyber Monday, les ventes par voie mobile ont connu une forte montée aux Etats-Unis. Néanmoins la part des ventes mobiles sur l’ensemble du chiffre d’affaires online reste limitée.

Back to top