La rapidité d’une appli ou d’un site mobile, un critère déterminant | RetailDetail

La rapidité d’une appli ou d’un site mobile, un critère déterminant

La rapidité d’une appli ou d’un site mobile, un critère déterminant

Près de la moitié des 18 à 34 ans s’attendent à ce qu’une appli ou un site mobile soient téléchargés endéans les trois secondes sur leur smartphone. Au-delà de ces trois secondes, ils passent à la concurrence.

‘La génération impatiente’

Une fois de plus la génération des 18 à 34 ans – surnommée les 'millennials' – a fait honneur à sa réputation de ‘génération impatiente’, cette fois dans le cadre d’une enquête réalisée par le bureau d’études Harris Poll auprès de plus de 5.000 utilisateurs adultes de tablettes et/ou de smartphones aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en France, en Allemagne et en Australie.


Près d’un utilisateur sur deux (49%) dans la catégorie des 18 à 34 ans patiente à peine trois secondes pour le téléchargement d’une appli ou d’un site web sur son smartphone ou sa tablette. Quatre utilisateurs sur cinq (81%) disent quitter les sites mobiles ou applis qui s’avèrent trop lents ou en cas de crash. Près de sept utilisateurs sur dix (68%) réessaient une deuxième fois les sites ou applis en question, s’ils ont échoué une première fois, mais pour 32% des e-acheteurs ces sites ou applis ne bénéficieront même pas d’une seconde chance.


Et pour comble, 51% des utilisateurs ont tendance à se plaindre de ces applis ou sites mobiles sur les réseaux sociaux. De quoi porter un coup mortel à la réputation d’un site …


Six 'millennials' sur dix font leur shopping par voie mobile

60% de la génération ‘millenium’ a l’intention d’utiliser son smartphone ou sa tablette pour faire davantage d’achats de fin d’année que l’an dernier. Dans la catégorie des 18 à 34 ans ils sont la moitié à dire qu’ils effectueront plus d’achats via leur appareil mobile que dans les magasins. Par ailleurs 62% d’entre eux indiquent qu’ils utiliseront leur smartphone ou leur tablette pour comparer les prix et lire les critiques sur les produits. Près de quatre utilisateurs sur dix (37%) achèteront même des cadeaux avec leur appareil mobile lorsqu’ils se trouveront dans un magasin.


« Le shopping via smartphone et tablette a la cote. Les boutiques en ligne ayant des applis ou des sites mobiles trop lents en payeront le prix », explique Erwan Paccard de Dynatrace, la plate-forme de performance digitale qui a fait effectuer l’enquête. « Les commerçants doivent offrir un bon service au sein de leur magasin, mais également sur leur webshop, sinon les clients iront voir ailleurs et se plaindront non seulement auprès de leur famille, amis ou collègues, mais également via les réseaux sociaux. »


Et enfin ce dernier constat : s’ils ont le choix, plus de la moitié (54%) des 18 à 34 ans préfèrent une appli plutôt qu’un site mobile, pour une raison évidente : 62% estiment que la rapidité et la facilité d’emploi des applis sont supérieures à celles des sites web.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Microsoft aussi s’intéresse aux magasins sans caisse

14/06/2018

Microsoft travaille sur une technologie permettant d’éliminer les caisses et les files d’attente dans les magasins. Le géant américain de l’informatique se veut l’allié du secteur du retail afin de défier Amazon Go.

Amazon expulse les clients qui retournent trop de produits

24/05/2018

Amazon veut mettre un terme aux abus sur les retours : les clients qui renvoient trop d’articles ou se méconduisent sont bannis. Des dizaines d’utilisateurs se plaignent sur les réseaux sociaux de la suppression unilatérale de leur compte.

LVMH injecte des dizaines de millions dans le moteur de recherche de mode Lyst

24/05/2018

LVMH, le groupe de luxe français dirigé par Bernard Arnault, injecte des dizaines de millions de dollars dans Lyst. Grâce à ce capital, la plateforme de recherche dédiée à la mode de luxe entend accélérer son expansion mondiale.

Amazon livre des colis dans le coffre de la voiture

25/04/2018

Désormais le géant du e-commerce Amazon livre également des colis  dans le coffre de la voiture du client, et ce gratuitement. A noter que ce service est réservé aux membres Prime et qu’il n’est pour l’instant disponible qu’aux Etats-Unis.

La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.