Le chiffre d’affaires du e-commerce belge progresse de 15% | RetailDetail

Le chiffre d’affaires du e-commerce belge progresse de 15%

Le chiffre d’affaires du e-commerce belge progresse de 15%

L’an dernier les Belges ont acheté pour 5,62 milliards d’euros via internet (+15%). Toutefois 42% de ces dépenses se sont envolées vers des webshops opérant depuis l’étranger.

« Préférence pour les webshops dont le nom est déjà familier »

L’e-commerce en Belgique parvient enfin à maturité : le chiffre d’affaires du secteur a progressé de 15% et représente désormais 6,44% du chiffre d’affaires global du commerce belge. Pour les magasins physiques cette croissance du e-commerce n’est pas nécessairement dramatique, estime la fédération du commerce Comeos : « Les commerçants  qui ont aussi créé leur propre webshop peuvent ainsi récupérer online une partie de leurs pertes ».


« Notre étude annuelle sur l’e-commerce nous apprend que pas moins de 86% des clients en ligne privilégient les webshops dont le nom leur est déjà familier », indique Dominique Michel, CEO de Comeos. « Un magasin physique inspire en effet la confiance. L’année dernière, de nombreux commerçants classiques ont dès lors entamé un mouvement de rattrapage, en développant leur magasin en ligne, en réduisant les délais de livraison, en améliorant leurs services,… »


Les webshops étrangers « coûtent 8.302 jobs »

Pourtant le consommateur belge opte beaucoup plus facilement pour des webshops étrangers que ce n’est le cas dans nos pays voisins. Ceci s’explique en partie par l’offre plus vaste proposée sur les sites internationaux, mais également en raison de la législation belge en matière de travail de nuit notamment, déplore Comeos : « Les commerçants belges qui souhaitent demeurer compétitifs, délocalisent de plus en plus souvent leurs activités en ligne dans les pays voisins, d’où ils peuvent opérer à moindres coûts, de manière plus efficace et en servant leurs clients plus rapidement. »


En 2014, 42% des dépenses en ligne des Belges se sont envolées vers l’étranger, indique Comeos. « L’année dernière, nous avons donc perdu 2,4 milliards d’euros et raté l’occasion de créer 8.302 emplois », souligne  Dominique Michel. L’Union européenne par contre a qualifié la Belgique, de par sa part importante d’achats hors frontières, d’exemple pour les autres Etats membres.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Microsoft aussi s’intéresse aux magasins sans caisse

14/06/2018

Microsoft travaille sur une technologie permettant d’éliminer les caisses et les files d’attente dans les magasins. Le géant américain de l’informatique se veut l’allié du secteur du retail afin de défier Amazon Go.

Amazon expulse les clients qui retournent trop de produits

24/05/2018

Amazon veut mettre un terme aux abus sur les retours : les clients qui renvoient trop d’articles ou se méconduisent sont bannis. Des dizaines d’utilisateurs se plaignent sur les réseaux sociaux de la suppression unilatérale de leur compte.

LVMH injecte des dizaines de millions dans le moteur de recherche de mode Lyst

24/05/2018

LVMH, le groupe de luxe français dirigé par Bernard Arnault, injecte des dizaines de millions de dollars dans Lyst. Grâce à ce capital, la plateforme de recherche dédiée à la mode de luxe entend accélérer son expansion mondiale.

Amazon livre des colis dans le coffre de la voiture

25/04/2018

Désormais le géant du e-commerce Amazon livre également des colis  dans le coffre de la voiture du client, et ce gratuitement. A noter que ce service est réservé aux membres Prime et qu’il n’est pour l’instant disponible qu’aux Etats-Unis.

La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.