Le shopping online est une « habitude » pour 3 internautes sur 4 | RetailDetail

Le shopping online est une « habitude » pour 3 internautes sur 4

Le shopping online est une « habitude » pour 3 internautes sur 4

Les e-acheteurs sont plus nombreux que jamais. Ils achètent plus souvent en ligne, mais dépensent moins par an. Voilà les principales conclusions de la quatrième grande enquête sur l’ e-commerce de la fédération du commerce Comeos.

330.000 nouveaux clients en un an

« 60% des Belges ont acheté en ligne au cours des douze derniers mois – une hausse de 3%, soit 330.000 clients supplémentaires en un an », indique Dominique Michel, administrateur délégué de Comeos. A la demande de la fédération du commerce et ce pour la quatrième année consécutive, le bureau d’études de marché InSites a esquissé une image précise du consommateur en ligne.


« Trois internautes sur quatre ont déjà acheté en ligne », affirme Michel. Et plus important encore, « les e-acheteurs sont des clients satisfaits, car seul 1% d’entre eux dit ne plus souhaiter faire des achats via internet à l’avenir. »


Le client est non seulement satisfait, mais il achète plus souvent en ligne : « 28% achètent au moins une fois par mois via internet, ce qui représente une hausse de 4% », souligne Michel. Toutefois le budget annuel moyen dépensé en ligne a diminué de 2.040 euros à 1.932 euros ; un niveau similaire à celui de 2012. Les vêtements et le chaussures restent les produits les plus prisés sur la toile (49% des e-acheteurs en ont acheté), suivis des nuitées (à l’hôtel) (40%) et des livres (32%).

 

5% du chiffre d’affaires total du commerce

Selon Comeos, le shopping online en Belgique représente actuellement environ 5% du chiffre d’affaire total du commerce, soit 4,89 milliards d’euros. Dominique Michel : « Nous estimons que ce pourcentage devrait pratiquement doubler d’ici 2018, ce qui nous permettra d’atteindre le niveau actuel de la Grande-Bretagne. Chez nous, la croissance sera essentiellement générée par les clients existants, à travers une hausse de la fréquence et du montant des achats en ligne. »


Pourtant l’e-commerce dans notre pays est encore confronté à deux grands défis. D’une part il faut d’urgence attirer davantage de Belges en ligne. « Notre taux de pénétration de l’internet (81%) est nettement inférieur à celui des pays voisins (Pays-Bas et Luxembourg : 91%). Relever ce taux de pénétration constitue le premier défi que nous devrons relever. Cette croissance proviendra essentiellement de l’internet mobile. En Grande-Bretagne, l’internet mobile représente déjà 30 % du trafic internet total. En Belgique, ce pourcentage est d’à peine 10%. Des tarifs moins élevés pourraient constituer un stimulant ».     


Le deuxième défi selon Dominique Michel consiste à développer un système de paiement transparent et fiable. Car bien que seuls 12% des e-acheteurs aient rencontré des problèmes lors d’un achat, dans 40% des cas il s’agissait d’un problème de paiement (une hausse de 5% par rapport à l’an dernier). A noter que le nombre de problèmes liés à la livraison a diminué de 20% à 9% en un an.


« Il est donc urgent de mettre en place un système tel que iDeal aux Pays-Bas : un système plus clair, plus simple d’utilisation, tant pour les clients que pour les commerçants, et inspirant davantage confiance au consommateur », conclut  Michel.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Microsoft aussi s’intéresse aux magasins sans caisse

14/06/2018

Microsoft travaille sur une technologie permettant d’éliminer les caisses et les files d’attente dans les magasins. Le géant américain de l’informatique se veut l’allié du secteur du retail afin de défier Amazon Go.

Amazon expulse les clients qui retournent trop de produits

24/05/2018

Amazon veut mettre un terme aux abus sur les retours : les clients qui renvoient trop d’articles ou se méconduisent sont bannis. Des dizaines d’utilisateurs se plaignent sur les réseaux sociaux de la suppression unilatérale de leur compte.

LVMH injecte des dizaines de millions dans le moteur de recherche de mode Lyst

24/05/2018

LVMH, le groupe de luxe français dirigé par Bernard Arnault, injecte des dizaines de millions de dollars dans Lyst. Grâce à ce capital, la plateforme de recherche dédiée à la mode de luxe entend accélérer son expansion mondiale.

Amazon livre des colis dans le coffre de la voiture

25/04/2018

Désormais le géant du e-commerce Amazon livre également des colis  dans le coffre de la voiture du client, et ce gratuitement. A noter que ce service est réservé aux membres Prime et qu’il n’est pour l’instant disponible qu’aux Etats-Unis.

La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.