Le travail de nuit autorisé dans l’e-commerce d’ici le 1er janvier 2016 ?

Le travail de nuit autorisé dans l’e-commerce d’ici le 1er janvier 2016 ?

Lors de la deuxième table ronde sur l’e-commerce, qui a eu lieu hier au cabinet de Kris Peeters, les syndicats et employeurs se sont engagés à trouver un accord d’ici la fin de l’année concernant le travail de nuit et d’autres questions relatives à l’e-commerce.

Préparation d’arrêtés royaux

« Les partenaires sociaux ont demandé un délai jusqu’à la fin de l’année pour trouver des solutions, afin d’améliorer la situation de l’ e-commerce en Belgique. Ils se sont engagés à trouver une solution rapidement », indique le ministre de l’Economie et de l’Emploi Kris Peeters à l’issue de la deuxième table ronde concernant le travail de nuit et la flexibilité des emplois dans l’e-commerce. « Le gouvernement avait demandé davantage de clarté d’ici juillet et avec cet engagement, c’est chose faite », ajoute Peeters.


Comme convenu, Peeters ne prendra pas d’initiatives législatives, mais fera préparer les arrêtés royaux nécessaires. Ceci permettra d’accélérer la procédure lorsqu’un accord aura été conclu entre les employeurs et les syndicats. L’objectif reste de mettre en œuvre les différentes mesures, dont le travail nuit, à partir du 1er janvier 2016.


Les secteurs présents autour de la table des négociations hier, représentent environ 400.000 employés. Les syndicats réclament une description claire du travail de nuit et des conditions, alors que la fédération du commerce Comeos insiste pour qu’une solution soit trouvée rapidement, « car les jobs fuient à l’étranger ». Aux Pays-Bas c’est 30% moins cher et le travail de nuit  est autorisé, souligne Comeos.

 

Tags: