Les Belges ont dépensé plus de 2 milliards d’euros en ligne au 3ème trimestre

Les Belges ont dépensé plus de 2 milliards d’euros en ligne au 3ème trimestre

Entre juillet et septembre les consommateurs belges ont effectué 19,4 millions d’achats en ligne, pour un montant total de 2,01 milliards d’euros. Dès lors le marché online représente 14% de l’ensemble des dépenses en Belgique.

Les Flamands donnent l’exemple

Durant le troisième trimestre les consommateurs belges ont dépensé 2,01 milliards d’euros en ligne, tant en produits qu’en services. En moyenne le Belge a dépensé 305 euros en ligne durant ces trois mois (avec une moyenne de 103 euros par achat). C’est ce qui ressort des chiffres que vient de publier BeCommerce, la fédération des webshop belges.


Au cours du trimestre écoulé 6,57 millions de consommateurs belges ont effectué au moins un achat en ligne ; ce qui signifie donc que 71% de la population belge (de plus de 15 ans) a fait du shopping online.


Parmi ceux-ci, les consommateurs flamands se taillent la part du lion :  3,8 millions de Flamands ont fait leur shopping sur le web, contre 2,8 millions de Wallons. Ils ont dépensé respectivement 1,17 milliards d’euros et 840 millions d’euros en ligne et ont effectué respectivement 10,9 millions et 8,5 millions d’achats.


En route vers un chiffre d’affaires annuel de 8 milliards d’euros

« Au vu des résultats actuels, l’avenir s’annonce très prometteur », estime BeCommerce. « Jusqu’à présent les Belges ont dépensé environ 2 milliards d’euros en ligne chaque trimestre et nous n’en attendons pas moins pour le quatrième trimestre. Si nous continuons sur cette lancée, nous pourrions clôturer l’année avec 8 milliards d’euros de dépenses en ligne . »


Un pronostic tout à fait réalisable, sachant que la période de fin d’année, ô combien lucrative pour l’e-commerce, est encore à venir. Par ailleurs bon nombre de commerçants constatent que depuis la menace terroriste, les Belges font de plus en plus leurs achats en ligne (alors que les magasins physiques voient chuter leurs ventes).

 

Tags: