Les colis de l’e-commerce boostent les résultats de bpost

Les colis de l’e-commerce boostent les résultats de bpost

Bpost profite pleinement de la montée de l’e-commerce : le nombre de colis à livrer chez les acheteurs a augmenté de 8% durant le dernier trimestre. Pour 2014 l’entreprise s’attend à faire mieux encore.

Les colis postaux représentent déjà 76 millions d’euros

Durant le premier semestre 2013 bpost a vu le volume de paquets nationaux progresser de 6,4%.  Au troisième trimestre la croissance s’est accélérée pour atteindre les 7,7%,  voire même 8% au quatrième trimestre. Au mois de décembre,  durant la période de Noël, la croissance a été particulièrement élevée (+12,9%). D’où une augmentation des revenus de 13,8 millions d’euros au quatrième trimestre.


Le revenu total provenant de la livraison de paquets s’établit ainsi à 76 millions d’euros. Outre l’augmentation du volume de colis nationaux, bpost depuis l’an dernier prend également en considération les résultats de la société postale  américaine Landmark Global, reprise par la poste belge. Cette acquisition a généré 13,7 millions d’euros de revenus supplémentaires provenant du traitement de colis. Le traitement de paquets internationaux surtout a connu une forte hausse.


La croissance des paquets compense la baisse du courrier

La croissance du volume de paquets doit compenser la baisse du volume de courrier : en 2013 celui-ci avait régressé de 4,2% par rapport à 2012 et cette année l’entreprise s’attend à une nouvelle baisse de l’ordre de 5% environ.Bpost a communiqué ces chiffres à l’occasion de la présentation de ses résultats annuels pour 2013. L’an dernier l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires global de 2,4 milliards d’euros, soit une progression de 0,5%. Le bénéfice net quant à lui grimpe de 20% pour atteindre les 273,3 millions d’euros.


Ces excellents résultats sont attribuables notamment au programme de  maîtrise des coûts : l’an dernier bpost a réduit ses effectifs de 1.082 équivalents temps plein, soit 3,9% sur l’ensemble du personnel. Fin 2013 bpost comptait  25.000 employés. Pour 2014 bpost envisage la suppression de 800 autres ETP et s’attend à réaliser une croissance encore plus forte qu’en 2013.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Carrefour va collaborer avec Showroomprivé

12/01/2018

Carrefour acquiert une participation minoritaire de 17% dans le site de ventes flash Showroomprivé. Le groupe de supermarchés français veut accroître sa portée numérique et sa part non alimentaire.  L’ex-actionnaire Conforama y perd des plumes.

Amazon lance ses marques de distributeur en Europe

14/12/2017

A l’heure où Amazon Prime s’invite dans de plus en plus de pays européen, Amazon débarque avec ses propres marques FMCG.  Ces dernières semaines, le supermarché en ligne a lancé de nouveaux produits sous label privé en Europe et ce n’est pas terminé.

Amazon Echo est également disponible au Benelux

11/12/2017

Amazon a annoncé que 28 nouveaux pays, dont la Belgique et les Pays-Bas, pourront désormais se faire livrer le haut-parleur intelligent Amazon Echo.   Le lancement de son propre service de streaming musical est également prévu dans ces pays.

Les fabricants de luxe peuvent interdire à leurs distributeurs de vendre sur Amazon

07/12/2017

Les marques de luxe ont le droit d’interdire à leurs distributeurs agréés de revendre leurs produits sur des plates-formes tierces, comme Amazon. C’est ce qu’a décidé la Cour de justice de l’UE suite à un procès intenté par Coty.

Coolblue ouvre un nouveau siège principal belge

01/12/2017

La rumeur qui circulait depuis un certain temps déjà a été confirmée officiellement : l’e-tailer néerlandais Coolbue ouvre un nouveau siège principal belge à Berchem (Anvers) dans le nouveau complexe de bureaux Post X.

Forte montée du mobile lors du Black Friday et Cyber Monday aux Etats-Unis

29/11/2017

Durant le weekend de Thanksgiving, comprenant le Black Friday et le Cyber Monday, les ventes par voie mobile ont connu une forte montée aux Etats-Unis. Néanmoins la part des ventes mobiles sur l’ensemble du chiffre d’affaires online reste limitée.

Back to top