Les investisseurs de Zalando souhaitent détrôner Zara, H&M et Ikea

Les investisseurs de Zalando souhaitent détrôner Zara, H&M et Ikea

A en croire les frères Samwer, Zalando détrônera d’ici peu des géants, tels que Zara, H&M et Ikea. C’est avec ces ambitieux projets que les Samwer, qui via leur incubateur Rocket Internet ont contribué à lancer Zalando, dont ils détiennent 38% des actions,  tentent d’attirer d’éventuels investisseurs.

Des personnalités de renom et des grandes promesses

Oliver, Marc et Alexander Samwer sont à la recherche d’investisseurs. Pour impressionner d’éventuels candidats, ils ne manquent pas  de citer les noms de chefs d’entreprises réputées qui détiennent déjà une participation dans Rocket Internet ou l’une des entreprises dérivées. Parmi eux, des personnalités, comme le magnat indien de l’industrie sidérurgique Lakshmi Mittal, le milliardaire ukrainien  Victor Pintsjoek et le géant de la bière colombien Alejandro Santo Domingo.


Autre argument utilisé par les frères pour convaincre les investisseurs : la promesse de hauts rendements sur le capital investi,  minimum 10% endéans les trois à cinq ans. Pour atteindre cet objectif, les frères ont lancé des spin-offs de Zalando sur différents continents et ont copié d’autres entreprises à succès actives dans l’e-commerce.


Des pronostics époustouflants

Et leurs prévisions sont tout aussi ambitieuses :  le chiffre d’affaires de Dafiti, filiale brésilienne de Zalando, devrait être multiplié par 20 d’ici 2016 pour atteindre les deux milliards d’euros. Lamoda, filiale russe,  dont le chiffre d’affaires l’année dernière s’élevait à 45 millions d’euros, devrait dans ce même délai passer à 1,5 milliard d’euros. Linio, la toute nouvelle copie d’Amazon, qui vient d’être lancée en Amérique latine devrait générer des revenus  de plus 250 millions d’euros d’ici 2016.


Mais jusqu’à présent les bénéfices de Zalando sont inversement proportionnels à ses ambitions. En effet, malgré un chiffre d’affaires en hausse, Zalando a essuyé une perte de 90 millions d’euros en 2012. Le site de meubles Home24 quant à lui a subi une perte de 40 millions d’euros, selon la revue allemande Manager Magazin, qui a pu consulter des documents confidentiels.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Rakuten jette un pont vers l’e-acheteur japonais

30/10/2017

Dans l’ombre d’Alibaba et Amazon, le japonais Rakuten Ichiba connaît un développement prospère.  Différentes chaînes occidentales ont recours à la plate-forme en vue de commercialiser leurs produits auprès des e-acheteurs japonais.

Whole Foods booste le chiffre d’affaires d’Amazon

27/10/2017

Au troisième trimestre le géant américain du e-commerce Amazon a enregistré une forte croissance de son chiffre d’affaires, en partie grâce à Whole Foods, dont les ventes pour la première fois ont été reprises dans les résultats.

Coolblue lance une app belge

25/10/2017

Coolblue vient de lancer une app pour le marché belge, disponible en néerlandais et en français, mais pour l’instant uniquement sur iOS. Selon l’e-tailer hollandais, l’app est le moyen le plus rapide pour faire son shopping sur le webshop.

Plus de la moitié des foyers américains envoûtés par Amazon

21/10/2017

Sur une estimation de 126 millions de foyers aux EU, pas moins de 90 millions d’Américains sont membres d’Amazon Prime, le programme de fidélité d’Amazon.  Amazon domine donc le marché intérieur.  Quelles leçons l’Europe peut-elle en tirer ?

Le travail de nuit dans l’e-commerce autorisé à partir du 20h

20/10/2017

Le gouvernement va adapter l’accord conclu cet été concernant le travail de nuit dans l’e-commerce. Désormais le travail de nuit sera autorisé à partir de 20h moyennant l’accord d’un seul syndicat.

Lancement de Safe.Shop, premier label de confiance mondial du e-commerce

16/10/2017

L'Ecommerce Foundation vient de lancer Safe.Shop, le premier label de confiance international du secteur du e-commerce. Pour l’instant seuls douze pays sont affiliés, mais d’autres devraient s’y ajouter rapidement.

Back to top