Les magasins belges doivent d’urgence optimaliser leur référencement sur Internet | RetailDetail

Les magasins belges doivent d’urgence optimaliser leur référencement sur Internet

Les magasins belges doivent d’urgence optimaliser leur référencement sur Internet

Actuellement pas moins de 40% des recherches effectuées sur Google via un téléphone mobile concernent des informations de proximité. Malheureusement les magasins belges n’en sont pas suffisamment conscients : les informations de base proposées online aux consommateurs concernant les magasins laissent trop souvent à désirer, révèle une étude de Mobilosoft.

Résultats dramatiques

Mobilosoft, spécialiste en marketing mobile et en développement de solutions mobiles sur internet, a étudié  la présence de 1000 magasins sur quatre canaux online (le site web, Google Maps et les médias sociaux Facebook et Foursquare) en se basant sur divers critères, comme la mention correcte de l’adresse, des coordonnées GPS, le numéro téléphone et les heures d’ouverture.


Les résultats de l'enquête sont pour le moins dramatiques :

 

  • La plupart des magasins mentionnent correctement leur adresse et numéro de téléphone sur leur site web, mais dans 20% des cas les heures d’ouverture sont inexactes.    
  • 31% des points de vente en Belgique n’apparaissent pas sur Google Maps. Seuls 67%  y mentionnent une adresse physique exacte.    
  • 71% des commerces sont absents sur Facebook ;  seuls 9% des magasins ayant une page Facebook affichent des horaires d’ouverture corrects.
  • Sur la plateforme Foursquare les heures d’ouverture sont inexactes dans 72% des cas.  

 

1 magasin sur 1.000 est un bon élève

« Seul un point de vente sur mille audités est convenablement référencé sur le web, Google Maps, Facebook et Foursquare », constate Georges-Alexandre Hanin, fondateur et CEO de Mobilosoft. « Une situation dramatique en plein boum du mobile chez le consommateur: 40% des recherches effectuées sur Google sur un téléphone portable concernent des informations de proximité. »


Pourtant ces chiffres catastrophiques sont explicables, selon Georges-Alexandre Hanin : « La plupart des informations relatives aux magasins sur Google Maps proviennent de moteurs de recherche de Google. Peu d’entreprises gèrent activement ces informations. »


Les données confuses et incomplètes sur Foursquare s’expliquent par le fait que la grande partie de l’information y est placée par l’utilisateur lui-même. Sur Facebook le mauvais référencement est dû au fait que le réseau n’offre pas la possibilité de poster d’un seul coup des informations concernant différents emplacements.


Morale de l’histoire : tout commerçant a intérêt à vérifier les informations online disponibles ou non concernant son entreprise. Qui sait le nombre d’affaires qui lui sont passées sous le nez, suite à un mauvais référencement …

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Microsoft aussi s’intéresse aux magasins sans caisse

14/06/2018

Microsoft travaille sur une technologie permettant d’éliminer les caisses et les files d’attente dans les magasins. Le géant américain de l’informatique se veut l’allié du secteur du retail afin de défier Amazon Go.

Amazon expulse les clients qui retournent trop de produits

24/05/2018

Amazon veut mettre un terme aux abus sur les retours : les clients qui renvoient trop d’articles ou se méconduisent sont bannis. Des dizaines d’utilisateurs se plaignent sur les réseaux sociaux de la suppression unilatérale de leur compte.

LVMH injecte des dizaines de millions dans le moteur de recherche de mode Lyst

24/05/2018

LVMH, le groupe de luxe français dirigé par Bernard Arnault, injecte des dizaines de millions de dollars dans Lyst. Grâce à ce capital, la plateforme de recherche dédiée à la mode de luxe entend accélérer son expansion mondiale.

Amazon livre des colis dans le coffre de la voiture

25/04/2018

Désormais le géant du e-commerce Amazon livre également des colis  dans le coffre de la voiture du client, et ce gratuitement. A noter que ce service est réservé aux membres Prime et qu’il n’est pour l’instant disponible qu’aux Etats-Unis.

La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.