'Les néerlandophones et les francophones réagissent différemment aux offres digitales'

'Les néerlandophones et les francophones réagissent différemment aux offres digitales'

Les néerlandophones réagissent de façon plus pragmatique aux offres digitales électroniques que les francophones. C’est ce qu’a démontré une étude cérébrale via des tests IRM (imagerie par résonnance magnétique nucléaire)  aux Cliniques universitaires Saint Luc. Lorsque le Tour Operator Thomas Cook Belgique, pour qui  cette étude quelque peu particulière a été réalisée, a appliqué les résultats de l’analyse dans ses newsletters électroniques, le nombre de clics a augmenté de 25%

 

 

Mesurer l’activité cérébrale

La méthodologie de ce type d’étude comportementale a été développée par Netway. L’entreprise belge se base sur le constat que 95% du comportement des internautes relève de l’inconscient. Toutefois même si ce comportement est inconscient, il n’en demeure pas moins mesurable. En effet notre cerveau réagit à des sentiments intérieurs, à l’instinct et aux émotions(comme par exemple le plaisir ou l’angoisse) et ces réactions sont perceptibles et mesurables via les techniques de l’IRM.

 

Dans le cadre de sa mission pour  Thomas Cook, Netway a donc soumis un panel de consommateurs, dont  4 néerlandophones et 4 francophones, âgés de 35 à 55 ans, au test IRM.

 

Les néerlandophones veulent « voir » le produit

Les membres du panel ont visionné différentes  newsletters électroniques du tour opérateur et le scan des activités cérébrales a démontré que les néerlandophones réagissaient principalement aux stimuli visuels, alors que les francophones eux réagissaient plutôt aux stimuli cognitifs. « Nous pouvons en déduire de façon assez certaine que les néerlandophones sont plus pragmatiques.  Ils scannent la page pour déterminer si l’offre les intéresse ou non, mais n’extrapolent pas cette information. Ils ne croient que ce qu’ils voient. Les francophones par contre sont stimulés par les éléments textuels et non visuels », analyse  Alain Dewispelaere, directeur de Netway, traduisant ainsi les résultats de l’étude pour les profanes.


Ces constations sont confirmées par un test, où 200.000 néerlandophones et francophones visionnent un ‘template’ sans photos des hôtels. Le nombre de réactions positives était deux fois plus élevé chez les francophones que chez les néerlandophones, qui apparemment décrochent immédiatement s’ils ne peuvent visualiser le produit ou le service.

 

Un quart de clics en plus

Sur base de ces résultats, Netway a rédigé une toute nouvelle version de la newsletter.  Avec succès, car « selon les premières évaluations le nombre de clics aurait augmenté de 25% en moyenne, comparé à l’ancienne newsletter », précise Hans Smellingckx, digital marketing manager chez Thomas Cook Belgium.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure



Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Amazon Echo est également disponible au Benelux

11/12/2017

Amazon a annoncé que 28 nouveaux pays, dont la Belgique et les Pays-Bas, pourront désormais se faire livrer le haut-parleur intelligent Amazon Echo.   Le lancement de son propre service de streaming musical est également prévu dans ces pays.

Les fabricants de luxe peuvent interdire à leurs distributeurs de vendre sur Amazon

07/12/2017

Les marques de luxe ont le droit d’interdire à leurs distributeurs agréés de revendre leurs produits sur des plates-formes tierces, comme Amazon. C’est ce qu’a décidé la Cour de justice de l’UE suite à un procès intenté par Coty.

Coolblue ouvre un nouveau siège principal belge

01/12/2017

La rumeur qui circulait depuis un certain temps déjà a été confirmée officiellement : l’e-tailer néerlandais Coolbue ouvre un nouveau siège principal belge à Berchem (Anvers) dans le nouveau complexe de bureaux Post X.

Forte montée du mobile lors du Black Friday et Cyber Monday aux Etats-Unis

29/11/2017

Durant le weekend de Thanksgiving, comprenant le Black Friday et le Cyber Monday, les ventes par voie mobile ont connu une forte montée aux Etats-Unis. Néanmoins la part des ventes mobiles sur l’ensemble du chiffre d’affaires online reste limitée.

Alibaba dévoile son magasin high-tech du futur

24/11/2017

Les supermarchés entièrement automatisés d’Amazon Go n’ont pas encore ouvert leurs portes  qu’Alibaba riposte déjà : le géant chinois du e-commerce présente Tmall Supermart, un supermarché débordant de gadgets technologiques.

Rakuten jette un pont vers l’e-acheteur japonais

30/10/2017

Dans l’ombre d’Alibaba et Amazon, le japonais Rakuten Ichiba connaît un développement prospère.  Différentes chaînes occidentales ont recours à la plate-forme en vue de commercialiser leurs produits auprès des e-acheteurs japonais.

Back to top