Les travailleurs allemands d’Amazon à nouveau en grève

Les travailleurs allemands d’Amazon à nouveau en grève

Lundi, quelque cent travailleurs d’Amazon se sont mis en grève. Le calme semblait revenu chez l'e-commerçant, mais cette année à nouveau, le différend concernant la rémunération des travailleurs continue de poser problème.

La controverse persiste

Selon le porte-parole du syndicat Verdi, près de 500 des 1.200 employés du centre de distribution à Leipzig ont arrêté le travail lundi. En cause, le différend persistant à propos des salaires, qui l’année dernière avait également provoqué quelques grèves.


Verdi exige que le salaire des employés d’Amazon en Allemagne soit aligné à celui des autres entreprises du secteur de la vente par correspondance et du retail.  Amazon a déjà rejeté cette proposition plusieurs fois et explique que les travailleurs sont des ouvriers du secteur de la logistique et que leurs rémunérations se situent au-dessus de la moyenne du secteur.


Après les Etats-Unis, l’Allemagne est pour Amazon son principal marché au niveau mondial. L’entreprise y dispose de neuf centres de distribution et y compte environ 9.000 travailleurs.


Amazon réagit: « Petite minorité »

« Moins de 340 employés ont décidé de ne pas venir travailler. La plupart a tout simplement travaillé ce jour-là. [...] Amazon n’a ressenti aucun impact sur les livraisons à la clientèle », explique l’entreprise en réponse à notre rédaction.


« Les fulfillment centers d'Amazon sont des entreprises de logistique qui traitent les commandes. Les salaires de nos travailleurs se situent plutôt dans le haut de l’échelle des salaires par rapport aux autres entreprises de logistique », précise Amazon. Et c’est là que le bât blesse, car les syndicats considèrent qu’Amazon est un retailer – secteur où les salaires sont plus élevés que dans la distribution.

 

 

- Traduction: Laure Jacobs

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Lancement de Safe.Shop, premier label de confiance mondial du e-commerce

16/10/2017

L'Ecommerce Foundation vient de lancer Safe.Shop, le premier label de confiance international du secteur du e-commerce. Pour l’instant seuls douze pays sont affiliés, mais d’autres devraient s’y ajouter rapidement.

La plate-forme de mode About You débarque aux Pays-Bas et en Belgique

11/10/2017

Ce mardi le webshop de mode allemand About You a été officiellement lancé en Belgique et aux Pays-Bas. About You, le numéro deux du e-commerce de la mode en Europe, opérait déjà officieusement aux Pays-Bas.

Alibaba investit des milliards dans des magasins physiques

28/08/2017

Ces deux dernières années, l'e-commerçant chinois Alibaba a investi près de 7 milliards d’euros dans le retail physique.  Avec Hema Xiansheng, le groupe compte déjà 13 supermarchés en propre et a racheté le grand magasin de luxe Intime en janvier.

Alibaba dépasse les attentes

17/08/2017

Au premier trimestre de son exercice comptable le géant chinois du e-commerce Alibaba a dépassé les attentes des analystes : le chiffre d’affaires a progressé de plus de 55% et le bénéfice a doublé par rapport à l’année précédente.

Aldi se lance dans la livraison à domicile aux Etats-Unis

16/08/2017

Aux USA le discounter allemand Aldi, en collaboration avec la start-up américaine Instacart, va désormais livrer les commandes online à domicile endéans l'heure. Réaction d’Amazon : « Chez nous, vous pouvez retirer votre commande après deux minutes. »

L’essor du mobile dope les résultats de Yoox-Net-a-Porter

03/08/2017

Yoox-Net-a-Porter a réussi à dépasser les prévisions des analystes au cours du semestre écoulé, un résultat essentiellement dû à l’augmentation des ventes mobiles qui représentent pour la première fois plus de la moitié du chiffre d’affaires.

Back to top